Aller au contenu principal

Quels critères pour choisir son semoir ?

Difficile de choisir son semoir face à l’offre commerciale très étendue. Quelques conseils de Sébastien Descamps, expert sur le sujet à la chambre d’Agriculture de la Somme.

En dehors du semoir lui-même, le réglage de la pression de ses éléments est primordial.
En dehors du semoir lui-même, le réglage de la pression de ses éléments est primordial.
© Archives horizons

Le type de sol doit-il influencer le choix du semoir ?

C’est surtout le réglage de la pression des éléments qui est important. Dans un sol dur, type craie ou biefs, il faudra des éléments lourds et plombants, grâce à une forte pression. En sol plus léger, type sable ou limon, la pression doit être réduite. La surpression entraîne un risque de bourrage de la rampe de semis.

Il existe deux fonctionnements de semoir : mécanique et pneumatique. Quels sont les intérêts de chacun ?

Le principal avantage de la trémie avec distribution pneumatique, c’est que le volume de semence est réduit dans le fond de la trémie. Avec un semoir mécanique, le volume « mort » est en général plus élevé. Mais le semoir pneumatique nécessite un tracteur plus puissant pour alimenter la turbine hydraulique.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Dès le redémarrage de l'usine, l'entreprise proposera de multiples produits issus de la transformation du chanvre.
Prête pour un redémarrage au printemps, Gâtichanvre cherche des producteurs
Reprise à l'été 2021 par un agriculteur et entrepreneur eurélien, l'entreprise essonnienne Gâtichanvre devrait redémarrer d'ici…
Le 25 octobre, à Ouarville. Pour Alexandre Besnard, les débuts ont été difficiles mais la fin de saison ouvre de belles perspectives à La Tomate des frères Besnard.
La Tomate des frères Besnard est bien lancée
Pour faire le bilan de la première saison d'activité de La Tomate des frères Besnard, nous rencontrons Alexandre Besnard le 25 …
Sécheresse et chaleur ont engendré une baisse de la production d'oignons en Beauce. Sans irrigation, la situation aurait été catastrophique.
Oignons : des rendements en retrait mais l'irrigation sauve la récolte en Beauce
Pour faire le point sur la campagne oignons qui s'est achevée début octobre, nous rencontrons le président-directeur général de…
De g. à d.	: Patrick Langlois, Jean-Marie Fortin, Pierre Coisnon et Sébastien Méry. Tous ont pris la parole pour évoquer le choc énergétique et son impact sur les filières agricoles et alimentaires.
Choc énergétique : les acteurs des filières alimentaires témoignent
Face à la colossale hausse du prix de l’électricité et du gaz, la FNSEA du Loiret a réuni les acteurs des filières alimentaires…
Lundi 24 octobre, à Chartres. Pour la plateforme Sur le champ	! co-­présidée par Éric Thirouin et Éric Brault, l'enjeu est de gagner le marché de la ­restauration collective.
Sur le champ ! en manque de restauration collective
La SCIC* qui gère la plateforme Sur le champ ! a organisé, le 24 octobre à Chartres, son assemblée générale annuelle, suivie d'…
Afin d'offrir un abri à la faune sauvage, Philippine Allard a planté du Sinapis arvensis (moutarde des champs) en bout de champ.
Philippine Allard, cheffe d'exploitation
Agricultrice à Charsonville (Loiret), Philippine Allard veut valoriser la place de la femme dans les exploitations céréalières.
Publicité