Aller au contenu principal

Rallye AOP « brie de Meaux » : six exemples pour s’adapter

Un rallye « brie de Meaux » est organisé du 3 au 10 novembre avec une étape sur chaque département de la zone AOP. Les éleveurs pourront découvrir des exemples d’adaptation au nouveau cahier des charges.

Le nouveau cahier des charges de l’AOP (appelation d’origine protégée) brie de Meaux a été publié dans le journal officiel européen du 2 juillet 2020. Tous les éleveurs volontaires ayant signé et renvoyé leur déclaration d’identification doivent donc mettre en œuvre les nouvelles mesures contractualisées, notamment sur l’alimentation des vaches laitières.

Du 3 au 10 novembre, un rallye est organisé avec six points d’étapes, sur chaque département de la zone AOP. Ce sera l’occasion pour les éleveurs de découvrir différentes façon de s’adapter au cahier des charges et d’échanger avec les producteurs et les experts autour des modalités de respect de ce cahier.

Ce rallye fera étape en Seine-et-Marne le jeudi 5 novembre à 14 heures à Favières, sur l’exploitation laitière avec atelier de transformation fromagère de la compagnie fermière Benjamin et Edmond de Rothschild. 

Sur cette exploitation, où l’alimentation est à base d’ensilage de maïs, de pulpe de betterave et d’ensilage d’herbe (graminées et légumineuses) complétés de foin de luzerne, produits sur la ferme, l’objectif est de mettre en place une culture de pois protéagineux et de luzerne pour réduire l’utilisation du soja.

Le but est d’augmenter l’autonomie fourragère de l’exploitation. La mise en place d’intercultures destinées aux animaux pour pallier les déficits liés aux aléas climatiques pour arriver à une maîtrise totale de la chaine de production laitière est également envisagée.

Pour rappel, l’AOP fromagère brie de Meaux fête ses 40 ans. Comme l’explique l’animateur de l’union interprofessionnelle de défense, de gestion et de contrôle du brie de Meaux et du brie de Melun, Benoit Gourdon, « une AOP est un produit vivant en perpétuelle évolution, le cahier des charges qui la définit doit donc également savoir évoluer. ».

Les nouvelles conditions d’élevage présentent la particularité de définir deux itinéraires au choix concernant l’alimentation des vaches laitières  : le système pâturant (avec les 20 ares par vache) et le système dérogatoire (avec les betteraves et les légumineuses).

« Ces évolutions engendrent quelques bouleversements chez tous les opérateurs de la filière et notamment les éleveurs habilités. D’où l’intérêt de ce rallye* qui permettra de découvrir différentes adaptations par des exploitants agricoles. »

Chaque rencontre se terminera par une dégustation de brie de Meaux.

Ce rallye est organisé conjointement par les chambres d’Agriculture de la Marne, de la Haute-Marne et de région Île-de-France, Alyse, l’Union laitière de la Meuse et l’Union interprofessionnelle du brie de Meaux et de Melun et avec le soutien des laiteries et celui financier de la région Grand-Est et des Agences de l’Eau.

Laurence Goudet-Dupuis

En savoir plus
Pour tout renseignement ou participer à une ou plusieurs des six étapes, contacter  :
- Jennifer Moreau, conseillère élevage à la chambre d’Agriculture de Haute-Marne, 06.24.26.28.46 ou jmoreau@haute-marne.chambagri.fr,
- Alain Tonnelier, conseiller lait à la chambre d’Agriculture de région île-de-France 06.86.49.96.18 ou alain.tonnellier@idf.chambagri.fr

Les plus lus

Francis Tremblay
Le maraîcher Francis Tremblay nous a quittés
Le maraîcher francilien Francis Tremblay est décédé le 5 février à l'âge de 62 ans.
Cintrat
Le brasseur Emmanuel Cintrat passe à la vitesse supérieure
Emmanuel Cintrat, agriculteur et brasseur à Voise, a augmenté la capacité de production de sa bière artisanale, La Voisine.
Circuits courts : des étudiants en mode projets
Dans le cadre de leur BTS au lycée agricole Sully à Magnanville (Yvelines), vingt-sept étudiants planchent sur les circuits…
Les Graines de mon village d’Ocquerre
Une graineterie, telle est la diversification développée par Hervé et Bruno Gautier, polyculteurs à Ocquerre (Seine-et-Marne).
MFR de Chaingy : la nouvelle directrice dévoile ses objectifs
Directrice de la MFR de Chaingy (Orléans) depuis septembre 2020, Émilie Gabion nous parle de ses missions au sein de l’…
Julien de Clédat et sa porte de ruche connectée
Passionné par l’apiculture, Julien de Clédat a décidé d’aider les apiculteurs à gérer leurs ruches grâce à sa porte connectée…
Publicité