Aller au contenu principal

Randonnée et solidarité avec Courb’rose

Sixtine, Aliénor et Charline Corman participent au trek Rose trip Maroc 2022, randonnée solidaire notamment contre le cancer. À cette fin, le trio a créé une association, Courb’rose.

Charline, Aliénor et Sixtine Corman réaliseront leur trek Rose trip Maroc durant les vacances de la Toussaint.
Charline, Aliénor et Sixtine Corman réaliseront leur trek Rose trip Maroc durant les vacances de la Toussaint.
© L.G.D. - Horizons

Le trek Rose trip Maroc est uneaventure 100 % féminine, à vivre à trois, associée à des causes solidaires, notamment le cancer du sein à travers l’association Ruban rose. Équipées d’une boussole, d’un rapporteur topographique, d’une carte et d’une bonne paire de chaussures, les participantes doivent parcourir quatre étapes de 20 kilomètres au milieu du désert. L’organisme s’occupe de la logistique. Chaque équipe de trois doit créer sa propre association avant de s’inscrire.

« Nous avons été très vite tentées de faire ce trek en intrafamilial avec ma grande sœur Aliénor et notre maman. Souvent l’un des membres de l’équipe a été touché par le cancer du sein d’un proche. C’est un moyen d’agir autrement », explique Sixtine Corman, 18 ans en fin d’année, qui vient d’obtenir son bac.

Des propos appuyés par sa sœur Aliénor, 20 ans, pour qui c’est « l’occasion de faire quelque chose en famille à trois en sortant des sentiers battus (orientation, marche) associé à une belle démarche contre le cancer du sein ».

En début d’année, le trio fonde l’association Courb’rose, un clin d’œil à la ferme familiale située à Jossigny, et s’inscrit à l’édition 2022 qui se déroulera durant les vacances de la Toussaint. Ainsi, depuis février, l’équipe 155 du trek Rose trip Maroc, le numéro qui leur a été attribué, s’active pour trouver des fonds. Sixtine se dit d’ailleurs fière « d’avoir réussi à équilibrer le travail du lycée et s’ouvrir à d’autres projets, celui-ci mais aussi auprès des scouts ».

La famille est d’ailleurs mise à contribution. La dernière de la fratrie a par exemple confectionné des crêpes. Outre des actions ponctuelles, une cagnotte est lancée. Et les dons sont partiellement déductibles des impôts. Outre les frais inhérents à la course, l’argent récolté est destiné aux associations Ruban rose et Enfants contre le cancer. Au Maroc, d’autres actions sont proposées, comme ramasser les déchets.

« Les premiers retours, sur les sites ou à la boutique à la ferme, sont encourageants. Les gens comprennent qu’on peut voir la maladie sous un autre angle », conclut Sixtine très motivée pour cette belle opération alliant sport et solidarité.

+ d'infos :

Page Facebook Courb’rose.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Des mesures de restrictions de l’usage de l’eau entrent en vigueur le 15 juillet
En pleine vague de chaleur, la préfecture d'Eure-et-Loir a décidé ce mercredi de restreindre l’usage de l’eau. Des mesures…
Vendredi 8 juillet, à Garancières-en-Beauce. Dans le cadre de l'entraide, Pascal Laya bat la parcelle de colza d'un ami.
L'Eure-et-Loir vit au rythme de la moisson
Depuis le début du mois, la pluie a cédé la place au grand bleu, la moisson bat son plein en Eure-et-Loir. Quelques tours de…
En attente de la fin des travaux, Nicolas Baptiste prépare déjà certaines ­productions.
Une ferme aquaponique s’installe dans le Loiret
Installé à Châtillon-Coligny depuis le 1er novembre dernier, Nicolas Baptiste lance sa propre ferme d’aquaponie baptisée Ferme…
Début juillet à Saint-Martin-en-Bière (Seine-et-Marne).
Moisson : la belle surprise du colza tandis que les protéines décrochent dans les blés
En Île-de-France, la moisson s'est enclenchée précocement, dès le 15-20 juin dans certains secteurs. Grâce à des conditions…
Eau : le préfet annonce de nouvelles mesures de restriction
Le préfet d'Eure-et-Loir, Françoise Souliman, a organisé une rencontre avec la presse le 13 juillet, puis le 20 juillet, à…
Le 21 juillet, à Saint-Germain-le-Gaillard. Pas de pluie, pas de pression. Une quinzaine de jours de travail auront permis de venir à bout de la moisson en Eure-et-Loir cette année.
Une récolte finalement meilleure que prévue en Eure-et-Loir
En dépit d'une certaine hétérogénéité, globalement qualité et rendements sont au rendez-vous de la récolte cette année en Eure-et…
Publicité