Aller au contenu principal

Moissonneuses-batteuses
Redekop : mieux répartir les pailles et broyer plus fin

Dans notre nouveau dossier Moissonneuses-batteuses, nous proposons un focus (avec vidéo) sur le broyeur du constructeur canadien Redekop, proposé en option par la marque Case IH. Celui-ci a deux objectifs : un broyage plus fin et une meilleure répartition des pailles. Il permet par exemple de faciliter l'implantation en semis direct. 

Redekop, fabricant canadien de broyeurs de paille, équipe plus de 30 000 moissonneuses-­batteuses dans le monde. Ses broyeurs Maximum Air Velocity (MAV), montés d’usine ou en deuxième monte, ont pour but d'améliorer la gestion des pailles. Ce matériel avait été présenté en juillet par les concessionnaires Duret et ­Delavallée, à travers la Sarthe, les Yvelines et l'Eure-et-Loir.

Nicolas Marchand, directeur commercial du concessionnaire Duret, présente le broyeur MAV de Redekop lors d'une démonstration au champ.

Pour Nicolas ­Marchand, directeur commercial du concessionnaire Duret, « le MAV de Redekop est la version ultime des broyeurs proposés par Case IH sur les modèles Axial série 250 ».

Répartition uniforme

« L'objectif du MAV est de complémenter le broyeur initial de la machine », explique Nicolas ­Marchand, celui-ci devient tire-paille, avec seulement 40 couteaux au lieu des 120 montés habituellement. L'ancien broyeur vient alimenter le MAV et ses 96 couteaux, qui réduisent les pailles en fines particules pour une meilleure dégradation au sol et donc un meilleur lit de semence. « Par exemple sur du colza, on se retrouve avec un broyage très fin et des brins de moins de cinq centimètres », constate le commercial.

Le MAV permet aussi un épandage plus uniforme, grâce à la répartition des menues pailles sur la largeur de coupe, contrairement aux broyeurs équipés d'origine.

Largeur et qualité

Grâce à l'option épandage large, conseillée à partir de 9 mètres de coupe, le broyeur éparpille jusqu'à 13,5 mètres. Pour une précision en toutes conditions, le MAV possède « un système de réglage indépendant des déflecteurs afin de corriger les projections en fonction du vent », ajoute le responsable. Lorsque la paille est pressée, le système permet de conserver sa qualité. « La différence avec les broyeurs classiques est flagrante. Ici, les brins de paille restent quasiment entiers », témoigne ­Nicolas ­Marchand.

Un broyeur de graines d'adventices

Le Seed Control Unit (SCU), innovation de la firme canadienne, permettrait de réduire jusqu’à 98 % des stocks de graines d'adventices. Le système s'ajoute, lui aussi en option, sous le MAV et est entraîné par une courroie. Le principe : casser les graines en projetant les menues pailles à haute vitesse sur deux rotors à axes verticaux à une vitesse de 2 850 tours/minute. Après avoir percuté plusieurs fois à 400 km/h les rotors et stators, les graines sont évacuées vers le flux de paille broyée pour être épandues.

 

 

Cet article fait partie d'un dossier Moissonneuses-batteuses

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Nicolas Roch nous a quittés
Nous avons la tristesse d'apprendre le décès de Nicolas Roch, survenu accidentellement lundi 3 juin à l'âge de 46 ans.
Même si Miss France ne vient pas cette année, rendez-vous tout de même ce week-end au comice agricole de Dangeau.
Rendez-vous à Dangeau ce week-end pour le comice
La grande famille des éleveurs donne rendez-vous à tous ce week-end pour le comice agricole Perche et Dunois, à Dangeau.
S'abonner
Pour profiter de l'intégralité du contenu de notre site Internet, recevoir votre journal papier dans votre boîte aux lettres…
Jeudi 6 juin, à Illiers-Combray. Le robot Orio de Naïo technologies désherbinant du maïs a été l'un des centres d'intérêt des adhérents de la Scael lors de cet Agricampus.
Un AgriCampus ensoleillé pour les adhérents de la Scael
Le groupe coopératif Scael a organisé son traditionnel Agricampus jeudi 6 juin, sur une plateforme à Illiers-Combray. Plus…
Vincent Portier vit sa première campagne en tant que producteur de fraises à Tour-en-Sologne. Pour le moment, la récolte se passe bien malgré un manque de main d'œuvre qui pose des soucis au quotidien.
Vincent Portier lance sa première récolte de fraises
Les fraises sont de sortie et les cueilleurs s’activent pour remplir les barquettes de 250 ou 500 grammes. Vincent Portier,…
Le 23 mai, à Digny. La Chambre et Terres Inovia, Dominique Delaunay (à d.) et julien Charbonnaud (de dos), ont fait le tour de l'actualité autour du colza et présenté quarante-six variétés.
Colza : l'actualité et quarante-six variétés alignées à Digny
La chambre d'Agriculture, en partenariat avec Terres Inovia, a proposé le 23 mai chez Alexis Bouchard à Digny, une visite de…
Publicité