Aller au contenu principal

Regards croisés sur la filière laitière

Quel avenir pour lait ? Une question existentielle qui a été au cœur des discussions lors d’une réunion organisée par le Criel Centre le 9 juin à Vireton (Cher).

« Regards croisés sur la filière laitière : amont & aval, quel avenir » était le thème de cette première matinée économique laitière.

Pour la première fois, le Centre régional interprofessionnel de l’économie laitière du (Criel) Centre a organisé une matinée économique laitière à destination des éleveurs et partenaires de la filière, vendredi 9 juin au Centre de Congrès de Vierzon.

Lors de cette rencontre, des éléments d’études ont été présentés afin de rendre compte des perspectives d’évolution sur les marchés laitiers, avec notamment une présentation de l’Observatoire financier des entreprises laitières et une intervention sur les évolutions envisagées du monde laitier de la Commission européenne.

La séance a débuté par l’intervention d’Axel Retali, ingénieur d’affaires - filières animales au Crédit agricole SA, qui a expliqué le développement et la compétitivité des entreprises laitières françaises (constat français et international) : « Pour le moment, l’année est meilleure que ce à quoi on pouvait s’attendre avec une révison à la hausse des prix pour 2017. » 

D’après les chiffres, la filière connaît une baisse générale d’activité en valeur dans un contexte dégradé (marché national en repli et bonne performance à l’international dû à l’effet du change positif).

Mais dans un environnement post quota et une certaine volatilité, les industries laitières ont réussi à redresser leurs marges (mix produit orienté sur valeur ajoutée, gestion des excédants, prix) et les investissements restent dynamiques, principalement chez les leaders internationaux.

« Le phénomène des AOP est une niche, avec des produits du terroir, des produits locaux, en lien avec les attentes des consommateurs qui permettent aux acteurs de gagner correctement leur vie, avec toujours des exceptions bien sûr », a ajouté l’intervenant avant de conclure en rappelant la chance d’être français et de pouvoir bénéficier de « l’image France », associée aux produits bons et de qualité qui ne se retrouvent pas facilement ailleurs.

Une matinée constructive, qui a permis d’établir le dialogue, dans un contexte où les éleveurs se posent beaucoup de questions.

Les plus lus

Francis Tremblay
Le maraîcher Francis Tremblay nous a quittés
Le maraîcher francilien Francis Tremblay est décédé le 5 février à l'âge de 62 ans.
Cintrat
Le brasseur Emmanuel Cintrat passe à la vitesse supérieure
Emmanuel Cintrat, agriculteur et brasseur à Voise, a augmenté la capacité de production de sa bière artisanale, La Voisine.
Circuits courts : des étudiants en mode projets
Dans le cadre de leur BTS au lycée agricole Sully à Magnanville (Yvelines), vingt-sept étudiants planchent sur les circuits…
Les Graines de mon village d’Ocquerre
Une graineterie, telle est la diversification développée par Hervé et Bruno Gautier, polyculteurs à Ocquerre (Seine-et-Marne).
MFR de Chaingy : la nouvelle directrice dévoile ses objectifs
Directrice de la MFR de Chaingy (Orléans) depuis septembre 2020, Émilie Gabion nous parle de ses missions au sein de l’…
Julien de Clédat et sa porte de ruche connectée
Passionné par l’apiculture, Julien de Clédat a décidé d’aider les apiculteurs à gérer leurs ruches grâce à sa porte connectée…
Publicité