Aller au contenu principal

Remise des trophées des Défis réduc-gaspi

Mardi 26 avril, huit lycées de Centre-Val de Loire ont été récompensés pour leurs actions menées dans le cadre de la lutte contre le gaspillage alimentaire.

Grâce à leur engagement lors de la Semaine européenne de la réduction des déchets, qui s’est déroulée du 20 au 28 novembre dernier, douze lycées de la région étaient conviés à la cérémonie de remise des trophées Défis réduc-gaspi. Organisée mardi 26 avril, dans l'hémicycle de l'hôtel de région, cette rencontre a récompensé huit établissements, dont deux du Loiret : le lycée Jean-Zay, situé à Orléans, et le Lycée en Forêt, à Montargis.

Sensibilisation des lycéens

Selon l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), un établissement scolaire jette en moyenne 44 kg de nourriture par repas. Ils apparaissent donc comme des lieux privilégiés pour la prise de conscience et l’action sur la question du gaspillage alimentaire et de la réduction des déchets. En ce sens, la région Centre-Val de Loire décline la Semaine européenne de la réduction des déchets, notamment dans les lycées, à travers cinq Défis réduc-gaspi : un défi énigme, un défi pesée, un défi gourde, un défi vidéo et un défi au choix. Ces challenges engagent les élèves, l’équipe enseignante ainsi que l’équipe de restauration à proposer une série d’actions aussi ludiques qu’utiles. Plus le nombre de défis relevés est important, plus les établissements ont de chance de gagner. Cette semaine permet ainsi aux lycéens de prendre conscience de l’impact du gaspillage alimentaire. Et bien sûr les défis relevés durant cette semaine se poursuivent au-delà de cette semaine dédiée.

Le défi de la pesée

Le défi de la pesée a été beaucoup repris parmi les huit établissements vainqueurs. Il s’agit ici de peser ou d’analyser la poubelle de la restauration après la pause déjeuner et d’évaluer ce qui aurait pu être trié, composté ou éviter d’être jeté.

Par exemple, le lycée horticole de Blois a construit une action autour de l’autopsie de sa poubelle de la restauration. La directrice de l’établissement explique : « Nous avons comparé le contenu de notre poubelle du 29 novembre 2019 à celle datant du 25 novembre 2021. Nous nous apercevons ainsi de l’évolution et des efforts fournis : dans la poubelle la plus récente, nous trouvons essentiellement des éléments compostables alors que notre poubelle de 2019 contenait beaucoup d’emballages jetables ».

De son côté, le lycée Jean-Zay a entrepris une pesée générale des déchets (sans compter os et pain) sur quatre jours. Résultat : 64,439 kg de déchets alimentaires dont une quinzaine de yaourts et de fromages intacts. À la suite de ces résultats, les élèves ont organisé un concours afin de faire deviner la quantité gaspillée et ainsi faire réagir leurs camarades.

Lauréats

Le président de la Région, François Bonneau, et la vice-présidente déléguée aux lycées, à l’éducation, à la jeunesse et à la vie lycéenne, Carole Canette, ont récompensé le lycée des métiers Elsa-Triolet (28), l’établissement régional d’enseignement adapté François-Truffaut (28), le lycée professionnel agricole d’Amboise (37), le lycée professionnel Henri-Becquerel (37), le lycée Léonard-de-Vinci (37), le lycée horticole de Blois (41) et les deux lycées loirétains cités ci-dessus.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Dès le redémarrage de l'usine, l'entreprise proposera de multiples produits issus de la transformation du chanvre.
Prête pour un redémarrage au printemps, Gâtichanvre cherche des producteurs
Reprise à l'été 2021 par un agriculteur et entrepreneur eurélien, l'entreprise essonnienne Gâtichanvre devrait redémarrer d'ici…
Le 25 octobre, à Ouarville. Pour Alexandre Besnard, les débuts ont été difficiles mais la fin de saison ouvre de belles perspectives à La Tomate des frères Besnard.
La Tomate des frères Besnard est bien lancée
Pour faire le bilan de la première saison d'activité de La Tomate des frères Besnard, nous rencontrons Alexandre Besnard le 25 …
Sécheresse et chaleur ont engendré une baisse de la production d'oignons en Beauce. Sans irrigation, la situation aurait été catastrophique.
Oignons : des rendements en retrait mais l'irrigation sauve la récolte en Beauce
Pour faire le point sur la campagne oignons qui s'est achevée début octobre, nous rencontrons le président-directeur général de…
De g. à d.	: Patrick Langlois, Jean-Marie Fortin, Pierre Coisnon et Sébastien Méry. Tous ont pris la parole pour évoquer le choc énergétique et son impact sur les filières agricoles et alimentaires.
Choc énergétique : les acteurs des filières alimentaires témoignent
Face à la colossale hausse du prix de l’électricité et du gaz, la FNSEA du Loiret a réuni les acteurs des filières alimentaires…
Afin d'offrir un abri à la faune sauvage, Philippine Allard a planté du Sinapis arvensis (moutarde des champs) en bout de champ.
Philippine Allard, cheffe d'exploitation
Agricultrice à Charsonville (Loiret), Philippine Allard veut valoriser la place de la femme dans les exploitations céréalières.
Le broyage de la paille est plus fin qu'avec les broyeurs montés originellement.
Redekop : mieux répartir les pailles et broyer plus fin
Dans notre nouveau dossier Moissonneuses-batteuses, nous proposons un focus (avec vidéo) sur le broyeur du constructeur canadien…
Publicité