Aller au contenu principal

Renégocier les contrats pour un prix du lait plus respectable

La section lait de la FRSEA Centre-Val de Loire encourage les producteurs à aller renégocier avec leurs laiteries pour obtenir un prix en lien avec leurs charges.

Les responsables lait de la FRSEA Centre-Val de Loire souhaitent que les producteurs prennent les devants. Ce n’est qu’en sollicitant des rencontres avec les laiteries et en apportant la preuve de ce ciseau prix du lait-marges, que les producteurs pourront renégocier et obtenir une revalorisation du prix du lait.

Bruno Verkest, le président de la section lait, va plus loin et indique : « Les producteurs ne peuvent plus se contenter d’une avance de trésorerie. La seule solution est la revalorisation. Aujourd’hui, les contrats et la loi permettent de le faire. Alors servons-nous en. »

« Les outils existent et doivent nous permettre de retrouver de la marge sur notre exploitation », rappelle Brigitte Sibout, membre de la section lait régionale : « Nous demandons la prise en compte des charges par l’ensemble de la filière ! »

La clause dite « de sauvegarde », inscrite dans certains contrats entre les producteurs et les laiteries est à généraliser. Cette clause est prévue pour pallier un éventuel décalage entre les calculs du prix du lait selon les indicateurs de marché et la réalité.

« Notre réalité aujourd’hui est un prix du lait totalement déconnecté de notre environnement », commente Bruno Verkest.

En 2014, peu de laiteries ont honoré leurs contrats en ne payant pas le lait à sa juste hauteur sous prétexte d’un marché intérieur en panne. La réalité aujourd’hui est différente. Les GMS (grandes et moyennes surfaces) indiquent avoir conclu leur négociation avec les laiteries sur la base d’un prix à 340 euros payé au producteur en moyenne pour 2015.

Brigitte Sibout confirme : « Si on laisse faire les laiteries, il va nous manquer plus de trente euros pour mille litres en fin d’année. Activer cette clause de survie (ou de sauvegarde) pour couvrir nos charges doit être notre principal objectif dès aujourd’hui et pour les six derniers mois de l’année. »

FRSEA Centre Val-de-Loire

Les plus lus

En Seine-et-Marne, le coup d'envoi de la moisson 2021 a été donné début juillet. Cette récolte, débutée tardivement, se déroule par intermittence en raison des nombreux épisodes pluvieux qui surviennent régulièrement depuis deux semaines.
En Île-de-France, la moisson tarde à s'enclencher
Manque d'ensoleillement, excès d'eau…, la moisson francilienne tarde à débuter. Les toutes premières récoltes ont eu lieu la…
Banderole "Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles" au bord d'une jachère fleurie en Seine-et-Marne..
« Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles »
Des exploitants agricoles de Seine-et-Marne affichent des banderoles près de leurs jachères fleuries.
Lorsqu'elle est pleine, la ­moissonneuse-batteuse peut peser jusqu'à 30 tonnes : la désembourber s'avère alors très compliqué.
Moissons : les agriculteurs s’embourbent dans le retard
Dans le Loiret, les premiers agriculteurs ont timidement commencé à récolter la semaine dernière mais la météo pluvieuse ne…
Le 22 juillet, à Saulnières. Maxime Vecten est ravi de sa toute nouvelle ­moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250.
La récolte avec une géante : l'Axial Flow 9250 de Case IH
La société Duret vient de livrer une moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250. Petit tour aux côtés de son heureux…
Les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume qui lie pompiers et agriculteurs.
Feux de chaume : agriculteurs et pompiers main dans la main
À l'aube de la moisson 2021, les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume signée…
Alexandre Pelé est le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves Centre-Val de Loire.
Quelles perspectives d’avenir pour la filière betteravière ?
Après l’annonce de Cristal Union d’un prix de la betterave à 30 euros/tonne, Alexandre Pelé, président de la Confédération…
Publicité