Aller au contenu principal

Rentrée sous le signe de la sécurité à l’Eplefpa de Chartres-La Saussaye

On a beaucoup parlé de sécurité lors de la rentrée à l’Eplefpa de Chartres-La Saussaye qui a aussi organisé un rallye le 2 septembre pour permettre aux nouveaux élèves de découvrir le site.

Le 2 septembre, à Sours. Les nouveaux élèves du lycée, guidés par leurs aînés, ont découvert La Saussaye à travers un rallye et en répondant à une série de quiz.
Le 2 septembre, à Sours. Les nouveaux élèves du lycée, guidés par leurs aînés, ont découvert La Saussaye à travers un rallye et en répondant à une série de quiz.

Deux journées sont nécessaires pour accueillir les élèves de l’Eplefpa de Chartres-La Saussaye à la rentrée. Les élèves de seconde et première ont franchi les portes de l’établissement le 1er septembre, les étudiants en BTS et les terminales, le 5.

« C’est une rentrée tranquille, tout s’est bien passé », a souligné la proviseure du lycée, Frédérique Elbé, qui ajoute : « Nous avons fait le plein de secondes et beaucoup de jeunes sont arrivés en première directement. »

Compte tenu du contexte, l’accent a été mis sur la sécurité au sein de l’établissement par le biais d’informations données aux élèves et à leurs parents : « Nous leur avons parlé du PPMS*, du fonctionnement de l’établissement et de ce que l’on attend d’eux. La sécurité, c’est un travail collectif entre les parents, les jeunes et l’équipe. Sans entrer dans la psychose, c’est une nouvelle culture à mettre en place dans l’enseignement agricole. Il faut être prêts », a-t-elle pointé.

De fait, des réflexions sont menées sur l’accès au site ou l’installation de caméras de surveillance...

Par ailleurs et comme l’an passé, l’équipe pédagogique, sous la houlette de Stéphanie Dassier, a organisé le 2 septembre, un rallye au sein de l’établissement destiné à permettre aux nouveaux élèves de le découvrir.

Réunis en équipes et guidés par les élèves de première, ils étaient amenés à répondre à une série de quiz en se rendant sur une dizaine d’étapes réparties sur l’ensemble du site.

Au même moment, Nicole Barillon et Marc Lesage, de la Fédération des œuvres laïques d’Eure-et-Loir (Fol 28), ont sensibilisé une partie des élèves des filières professionnelles sur les discriminations et la laïcité, tandis que les autres étaient partis à la découverte de la ville de Chartres.

*PPMS : Plan particulier de mise en sûreté.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Des mesures de restrictions de l’usage de l’eau entrent en vigueur le 15 juillet
En pleine vague de chaleur, la préfecture d'Eure-et-Loir a décidé ce mercredi de restreindre l’usage de l’eau. Des mesures…
Vendredi 8 juillet, à Garancières-en-Beauce. Dans le cadre de l'entraide, Pascal Laya bat la parcelle de colza d'un ami.
L'Eure-et-Loir vit au rythme de la moisson
Depuis le début du mois, la pluie a cédé la place au grand bleu, la moisson bat son plein en Eure-et-Loir. Quelques tours de…
En attente de la fin des travaux, Nicolas Baptiste prépare déjà certaines ­productions.
Une ferme aquaponique s’installe dans le Loiret
Installé à Châtillon-Coligny depuis le 1er novembre dernier, Nicolas Baptiste lance sa propre ferme d’aquaponie baptisée Ferme…
Début juillet à Saint-Martin-en-Bière (Seine-et-Marne).
Moisson : la belle surprise du colza tandis que les protéines décrochent dans les blés
En Île-de-France, la moisson s'est enclenchée précocement, dès le 15-20 juin dans certains secteurs. Grâce à des conditions…
Eau : le préfet annonce de nouvelles mesures de restriction
Le préfet d'Eure-et-Loir, Françoise Souliman, a organisé une rencontre avec la presse le 13 juillet, puis le 20 juillet, à…
Le 21 juillet, à Saint-Germain-le-Gaillard. Pas de pluie, pas de pression. Une quinzaine de jours de travail auront permis de venir à bout de la moisson en Eure-et-Loir cette année.
Une récolte finalement meilleure que prévue en Eure-et-Loir
En dépit d'une certaine hétérogénéité, globalement qualité et rendements sont au rendez-vous de la récolte cette année en Eure-et…
Publicité