Aller au contenu principal

Résultats 2022 et perspectives pour 2023 selon AS 28

Accompagnement stratégie Eure-et-Loir (AS 28) a analysé les résultats 2022 des exploitations de ses adhérents et livre ses projections.

En 2022, tous les facteurs se sont conjugués pour assurer de bons résultats pour les exploitations euréliennes mais tout change ou presque en 2023.
En 2022, tous les facteurs se sont conjugués pour assurer de bons résultats pour les exploitations euréliennes mais tout change ou presque en 2023.
© Archives

Comme elle le fait chaque année, l'association Accom­pa­gnement stratégie Eure-et-Loir (AS 28) a procédé à l'analyse des résultats consolidés des exploitations après la récolte 2022 et a évalué les perspectives économiques de celles-ci après la dernière récolte. Soline Deniau, conseillère d'entreprise chez AS 28, a réalisé cette étude.

Statistiques robustes

« Nos statistiques portent sur les chiffres des exploitations de l'ensemble de nos adhérents et sont donc robustes, précise-t-elle. Le système le plus représenté est le système Scop avec de 80 à 160 hectares. Sur 2022, les rendements moyens sont bons. Ce qui est frappant, ce sont les prix de vente hauts, supérieurs aux cours historiques, et des intrants achetés avant la flambée due au conflit russo-ukrainien. Ce qui engendre des performances économiques très favorables ».

Soline Deniau ajoute qu'en élevage les résultats sont bons également et dépassent les précédents records de 2021. De fait, les prix du lait et de la viande ont atteint des sommets dans un contexte de disponibilité assez faible.

En chiffres, l'Excédent brut d'exploitation (EBE) par hectare en 2022 se situe autour de 1 200 euros en Scop et pour les systèmes laitiers, il frise les 1 600 euros en Scop avec des cultures de légumes, et 800 euros en viande.

Le tournant de 2023

Après ces deux années atypiques, 2023 marque un tournant. « Nos projections pour 2023 s'établissent à partir des résultats de 2022 auxquels on apporte des corrections par un indicateur d'évolution des coûts d'intrants sur les comptabilités, les prix du grain et l'indice Ipampa de l'Insee », explique la conseillère d'entreprise.

Et pour elle, ce qui est frappant c'est la hausse des intrants (engrais, produits phytosanitaires et semences) d'au moins 20 % et celle des cotisations sociales après deux bonnes années : « Ça pèse sur l'EBE en 2023, voire plus longtemps pour ceux qui sont en moyenne triennale (environ la moitié des adhérents). Nous constatons aussi une légère baisse des charges de mécanisation ».

Quant aux prix : « Ils baissent eux aussi mais restent bons par rapport à l'historique de ces dernières années. Au final, l'EBE à l'hectare reste dans la moyenne olympique. Il n'y a pas vraiment d'effet ciseaux puisqu'il n'y en a qu'un qui se referme », note Soline Deniau.

En matière d'optimisation, la conseillère d'AS 28 prône, plutôt que d'investir dans du matériel, l'utilisation de la Déduction pour épargne de précaution (DEP) : « C'est le plus efficace à long terme. Le système est meilleur que le précédent ».

Moins que craint

Et de conclure : « L'année 2023 est une année moyenne mais pas si faible que craint en termes d'EBE. Et les trésoreries étaient bien reconstituées ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Nicolas Roch nous a quittés
Nous avons la tristesse d'apprendre le décès de Nicolas Roch, survenu accidentellement lundi 3 juin à l'âge de 46 ans.
Même si Miss France ne vient pas cette année, rendez-vous tout de même ce week-end au comice agricole de Dangeau.
Rendez-vous à Dangeau ce week-end pour le comice
La grande famille des éleveurs donne rendez-vous à tous ce week-end pour le comice agricole Perche et Dunois, à Dangeau.
S'abonner
Pour profiter de l'intégralité du contenu de notre site Internet, recevoir votre journal papier dans votre boîte aux lettres…
Jeudi 6 juin, à Illiers-Combray. Le robot Orio de Naïo technologies désherbinant du maïs a été l'un des centres d'intérêt des adhérents de la Scael lors de cet Agricampus.
Un AgriCampus ensoleillé pour les adhérents de la Scael
Le groupe coopératif Scael a organisé son traditionnel Agricampus jeudi 6 juin, sur une plateforme à Illiers-Combray. Plus…
Vincent Portier vit sa première campagne en tant que producteur de fraises à Tour-en-Sologne. Pour le moment, la récolte se passe bien malgré un manque de main d'œuvre qui pose des soucis au quotidien.
Vincent Portier lance sa première récolte de fraises
Les fraises sont de sortie et les cueilleurs s’activent pour remplir les barquettes de 250 ou 500 grammes. Vincent Portier,…
Le 23 mai, à Digny. La Chambre et Terres Inovia, Dominique Delaunay (à d.) et julien Charbonnaud (de dos), ont fait le tour de l'actualité autour du colza et présenté quarante-six variétés.
Colza : l'actualité et quarante-six variétés alignées à Digny
La chambre d'Agriculture, en partenariat avec Terres Inovia, a proposé le 23 mai chez Alexis Bouchard à Digny, une visite de…
Publicité