Aller au contenu principal

Retraites agricoles : Les anciens exploitants à la rencontre des candidats

Des délégations de la Section nationale des anciens exploitants de la FNSEA se sont rendues le 7 mars devant les sièges de cinq candidats à l’élection présidentielle, à Paris, pour leur faire part de leurs revendications.

Délégation de la SNAE au QG de François Fillon.
Délégation de la SNAE au QG de François Fillon.
© Actuagri

A 11h le 7 mars, cinq délégations d’anciens exploitants de la FNSEA sont allées à la rencontre des conseillers des candidats à l’élection présidentielle pour les sensibiliser à leurs problématiques. Ils ont ainsi été reçus au siège de François Fillon, Benoit Hamon, Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon, et à l’APCA pour rencontrer des membres de l’équipe d’Emmanuel Macron.

Revalorisation des retraites

Les anciens exploitants leur demandent de s’engager sur les questions de revalorisation des retraites agricoles, qui sont parmi les plus faibles de France. La SNAE souhaite que les futures retraites soient, comme dans les autres régimes des secteurs privés, calculées sur les 25 meilleures années et non plus sur la totalité de la carrière. Les anciens exploitants insistent sur la nécessité d’étudier les conséquences concrètes d’un tel changement sur la structuration du régime de base des non-salariés agricoles. « A minima, il semble cependant urgent de réformer l’acquisition des droits à la retraite de base. Entre 7500 et 15 000 € de revenus, les cotisations sont proportionnelles mais les droits acquis sont les mêmes. La réforme du forfait doit nous inciter à entreprendre cet ouvrage dans les meilleurs délais », indique le document remis par la SNAE aux conseillers des candidats. La section demande en particulier d’amener les retraites minimales à 85 % du SMIC. Par ailleurs, la SNAE souhaite le rétablissement de la demi-part fiscale pour les veuves et les veufs, le relèvement du revenu fiscal de référence de 2000 euros, l’application de la bonification forfaitaire pour trois enfants et plus, et le maintien de services de santé sur les territoires ruraux.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Terres de Jim, c'est ce week-end à Outarville
Les membres de Jeunes agriculteurs du Loiret et d’Eure-et-Loir se sont unis pour organiser la 8e édition des Terres de Jim, un…
Le 28 juillet, à Theuville. Avec ses 300 poteaux de sept mètres de haut, la houblonnière de Rodolphe et Séverine Pichard se voit de loin. La première récolte est en cours.
En Eure-et-Loir, du houblon bio produit par la ferme de Louasville
Une plantation de houblon est apparue l'automne dernier sur la ferme de Séverine et Rodolphe Pichard à Theuville. La première…
Le 14 septembre, à Viabon. Solenne Thevenet cultive une douzaine d'hectares de courges pour en commercialiser les graines sous la marque Valconie.
Valconie : la petite graine de courge qui monte, qui monte…
Solenne et Rémi Thevenet se sont lancés dans la production de graines de courge à Viabon et ont créé la marque Valconie. Leur…
L'événement s'est terminé avec la remise des prix des différentes compétitions	: moiss-batt-cross, traîne-cul et labour.
105 000 visiteurs aux Terres de Jim en Beauce
Retour en images sur la plus grande fête agricole d'Europe qui s'est tenue cette année dans le Loiret.
À seulement 20 ans, Léa Perthuis a repris l'hiver dernier l'ancien centre équestre Adamo Walti Stable situé à Étréchy (Essonne), qu'elle a renommé Twila Ranch.
Léa Perthuis, 20 ans, à la tête d'un centre équestre
À seulement 20 ans, Léa Perthuis s'est retrouvée propulsée l'hiver dernier à la direction du centre équestre Twila Ranch à…
Les bénévoles JA se sont relayés sur le terrain toute la semaine.
Festival de la terre d'Île-de-France : rendez-vous ce week-end à Saclay !
Le Festival de la terre d'Île-de-France se tiendra ces samedi 10 et dimanche 11 septembre à Saclay (Essonne). L'heure est aux…
Publicité