Aller au contenu principal

Sandrine Courtaillier, sauveteuse d’animaux

Alors qu'elle a vécu une enfance difficile, Sandrine Courtaillier dédie désormais sa vie à celle des animaux. À tel point que son jardin s’est transformé en véritable refuge.

Après trente ans passés en Île-de-France à travailler dans le domaine des télécoms puis du BTP, Sandrine Courtaillier a décidé de changer d’air en s’installant dans le Loiret. « J’en avais ras-le-bol de cette vie, explique-­t-­elle. Il fallait que je trouve du sens ». Pour ce faire, elle commence d’abord par remettre sur pied un cabinet d’assurance giennois en perdition. Puis elle recueille des animaux maltraités chez elle. À 55 ans, elle est aujourd’hui agent général d’assurances au sein de deux cabinets loirétains, dans lesquels certains de ses animaux rescapés ont élu domicile, comme Kali, un cacatoès de 7 ans retrouvé en promotion dans une animalerie où il se laissait mourir.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Philippe Girardot.
« Entretien des jachères en Seine-et-Marne : une seule et même date d’interdiction pour tout le département, du 10 mai au 1er juillet »
Le président de la commission faune sauvage de la FDSEA 77, Philippe Girardot, explique l'harmonisation les dates d’…
Marc Langé quitte la présidence de l'AIEL.
Irrigants : « J'ai annoncé que je me retirais de la présidence de l'AIEL »
L'assemblée générale de l'Association des irrigants d'Eure-et-Loir (AIEL) s'est déroulée le 25 mars à Chartres. Le point…
À Chaingy (Loiret), jeudi 14 mars. La FNSEA 45 a organisé une rencontre
pour mettre à l'honneur la filière orge brassicole.
Du grain d'orge à la bière, les coulisses d'une réalité agricole
À l'occasion de la Saint-Patrick, la FNSEA du Loiret a mis en lumière la filière orge brassicole. Rendez-vous était donné à la…
À La Boissière-École (Yvelines), le 14 mars. La responsable d'élevage de la Ferme de la Tremblaye, Bérénice Giot, a largement participé à la conception des nouveaux bâtiments de l'atelier bovin.
Ferme de la Tremblaye : une révolution opérée grâce aux nouveaux bâtiments
Au confins de l'Eure-et-Loir et des Yvelines, la Ferme de la Tremblaye a déménagé tout son cheptel bovins dans des bâtiments…
[VIDÉO] Arnaud Rousseau réagit après le congrès FNSEA
À l'issue des trois jours de congrès qui se sont achevés par un discours du ministre de l'Agriculture, Marc Fesneau, jeudi 28…
« Betteraves 2024 : des semis sous pression »
Jean-Philippe Garnot, président de la CGB* Île-de-France, alerte sur l'absence de solutions face à la jaunisse virale de la…
Publicité