Aller au contenu principal

Saranya et Hong Lor, cuisine thaï du cœur

Saranya et Hong Lor ont offert aux soignants des repas thaï cuisinés au sein de leur restaurant, le Thaï fine à Vert-Saint-Denis. Zoom sur deux passionnés au grand cœur.

« Je suis tombée dans la marmite dès mon plus jeune âge, mon père étant chef cuisinier  », souligne d’emblée Saranya Lor, qui dirige depuis trois ans le restaurant Thaï fine à Vert-Saint-Denis (Seine-et-Marne).

«  Mon père est arrivé en France en 1985. Après avoir travaillé à Paris dans un restaurant asiatique, il crée son propre restaurant Thaï à Paris dans le 14e arrondissement  », explique Saranya Lor, qui l’a rejoint avec le reste de la famille en 1993. Dès l’âge de 16 ans, elle donne des coups de main au service, mais le secteur de la restauration ne l’attire pas.

Elle opte alors pour des études dans le commerce. Après une carrière de cadre dans une société d’import-export, un déclic se produit il y a sept ans. «  J’ai eu envie de retourner dans ce que j’aime et où je peux tout faire  : cuisine, gestion, décoration.  »

Dans un premier temps, elle prend la direction du restaurant de son frère, puis ouvre le Thaï fine, du nom d’une recette familiale.

Si la cuisine et la gestion sont l’affaire de Saranya, pour le marketing et la communication, elle est épaulée par son époux Hong Lor. Consultant en informatique, il est également spécialisé dans la réalisation et le montage de vidéos, des atouts pour communiquer et faire vivre le site Internet du restaurant qui propose différents événements au cours de l’année. Hong fait également office de «  goûteur officiel  » en se mettant dans la peau d’un client.

En tant que bouddhistes, l’un des leitmotivs du couple est «  pour pouvoir recevoir, il faut pouvoir donner aux autres  ». Le restaurant étant fermé pour cause de confinement, ils ont cherché à soutenir les gens présents sur le terrain et notamment les soignants.

Dès le 1er avril, avec un cuisinier bloqué en haut du restaurant, une centaine de repas sont confectionnés pour le centre hospitalier de Melun, le 18 c’était pour l’Ehpad (Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) de cette structure.

Face au coût des matières premières, le couple lance un appel aux dons auprès d’exploitants agricoles de Seine-et-Marne et de l’Essonne. La famille Signolle, de la cueillette de Servigny, à Lieusaint, répond présent et offre fruits et légumes pour le repas confectionné le mercredi 29 avril à destination du personnel soignant du groupe hospitalier de Brie-Comte-Robert.

«  C’est un bon moyen d’être solidaires et d’allier les produits locaux aux recettes thaï. Seules les herbes ne peuvent venir que de chez nos fournisseurs habituels.  »

L . Goudet-Dupuis

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Dès le redémarrage de l'usine, l'entreprise proposera de multiples produits issus de la transformation du chanvre.
Prête pour un redémarrage au printemps, Gâtichanvre cherche des producteurs
Reprise à l'été 2021 par un agriculteur et entrepreneur eurélien, l'entreprise essonnienne Gâtichanvre devrait redémarrer d'ici…
Le 25 octobre, à Ouarville. Pour Alexandre Besnard, les débuts ont été difficiles mais la fin de saison ouvre de belles perspectives à La Tomate des frères Besnard.
La Tomate des frères Besnard est bien lancée
Pour faire le bilan de la première saison d'activité de La Tomate des frères Besnard, nous rencontrons Alexandre Besnard le 25 …
Sécheresse et chaleur ont engendré une baisse de la production d'oignons en Beauce. Sans irrigation, la situation aurait été catastrophique.
Oignons : des rendements en retrait mais l'irrigation sauve la récolte en Beauce
Pour faire le point sur la campagne oignons qui s'est achevée début octobre, nous rencontrons le président-directeur général de…
Vendredi 28 octobre, à la préfecture de Melun. Anne-Gaëlle Blanc, de l'OFB, Bruno Mollot, de la FDC 77, et Brice De Bisshop, éleveur et représentant de la FDSEA, sont intervenus dans le cadre des nouvelles restrictions concernant la grippe aviaire.
Grippe aviaire en Seine-et-Marne : restrictions sur la chasse
Alors que le niveau de risque de grippe aviaire devrait prochainement passer à « élevé » sur tout le territoire, une nouvelle…
De g. à d.	: Patrick Langlois, Jean-Marie Fortin, Pierre Coisnon et Sébastien Méry. Tous ont pris la parole pour évoquer le choc énergétique et son impact sur les filières agricoles et alimentaires.
Choc énergétique : les acteurs des filières alimentaires témoignent
Face à la colossale hausse du prix de l’électricité et du gaz, la FNSEA du Loiret a réuni les acteurs des filières alimentaires…
Lundi 24 octobre, à Chartres. Pour la plateforme Sur le champ	! co-­présidée par Éric Thirouin et Éric Brault, l'enjeu est de gagner le marché de la ­restauration collective.
Sur le champ ! en manque de restauration collective
La SCIC* qui gère la plateforme Sur le champ ! a organisé, le 24 octobre à Chartres, son assemblée générale annuelle, suivie d'…
Publicité