Aller au contenu principal

Se rendre compte de l’importance du SDAGE

Vincent Saillard a participé à la rédaction des 200 pages du Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du Bassin et l’affirme : «il faut que les agriculteurs se mobilisent à ce sujet à l’occasion de la consultation publique, nous avons encore des lignes à faire bouger !». Explications.

Du SDAGE dépendra la liberté de chacun de développer des projets agricoles ayant un impact sur l’eau.

Vincent Saillard, membre du comité de bassin Loire Bretagne et président de la commission agricole de ce comité, répond à nos questions.

Qu’est-ce que le SDAGE ?

Vincent Saillard : Le SDAGE fixe les orientations et les mesures pour gérer et protéger l’eau et les milieux aquatiques. Il est élaboré par le comité de bassin sa durée est de 6 ans (2016-2021). Il s’agit d’un schéma important  de référence. Les SAGE et tous les documents d’urbanisme devront être rendus compatibles avec le SDAGE dans un délai de 3 ans et il s’imposera à tous les actes administratifs.

Dans quelle mesure les agriculteurs sont-ils concernés ?

V.S. : Plus de la moitié des mesures concernent l’activité agricole. Elles encadrent les épandages de fertilisants, la création de stockages et les prélèvements d’eau pour l’irrigation, la gestion et l’entretien des cours d’eau et des terres agricoles,… C’est pourquoi de son contenu dépendra la liberté de chacun de développer des projets agricoles pouvant avoir un impact sur l’eau et les milieux aquatiques.

Quel est l’intérêt de participer à la consultation publique ?

V.S. : La consultation publique permet aux habitants, aux associations, aux collectivités et aux assemblées de donner leur avis. C’est le moment pour les agriculteurs de s’exprimer avant l’adoption finale du texte à l’automne 2015. Ils ont jusqu’au 18 juin pour se renseigner et se mobiliser….

Que fait le réseau des FDSEA à ce sujet ?

V.S. : A l’image de ce que font ardemment les associations environnementalistes, nous réalisons des  réunions, comme avec les irrigants dans mon département, le Cher, ou les 4 réunions prévues dans le Loiret, pour construire ensemble une contribution collective afin de répondre à la consultation publique. Notre objectif est d’expliquer ce qu’il y a derrière le texte, de trouver de la matière et surtout de faire en sorte que nos amendements soient repris au maximum. Il faut une mobilisation de tous pour peser et obtenir des avancées sur un schéma très contraignant !

La FDSEA du Loiret prévoit quatre réunions qui se tiendront à Gien, Orléans, Montargis et Pithiviers. Elles auront lieu d’ici fin mai. La FDSEA diffusera au fur et à mesure les dates.
Si vous êtes intéressé, n’hésitez pas à contacter la FDSEA pour plus de renseignements au 02.38.71.91.40.

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Un doc à propos du glyphosate samedi sur Public Sénat
La chaîne Public Sénat diffuse ce samedi le documentaire d'Isabelle Vayron La Beauce, le glyphosate et moi, qui fait la part…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Betteraves : rendement historiquement bas
La campagne betteravière achevée, le délégué régional de l'ITB, Pierre Houdmon, revient sur ses faits marquants en Centre-Val de…
Des portes ouvertes autour d'un nouveau Deutz chez Nouvellon
Les établissements Nouvellon ont souhaité maintenir leur traditionnelle journée portes ouvertes, le 15 décembre à Bouville (Eure-…
Publicité