Aller au contenu principal

Sécheresse : des mesures s’imposent

Lors d’une réunion de crise le 23 juillet à Chartres, la profession agricole a demandé le classement du département en calamités agricoles. La procédure est engagée.

La situation climatique exceptionnelle impose à la préfecture d’Eure-et-Loir de promulguer un troisième arrêté de restriction de l’usage de l’eau des cours du département, annonce-t-elle à l’issue de la réunion du comité sécheresse qui s’est tenue le 23 juillet, à la préfecture de Chartres.

La situation est particulièrement critique dans le nord-est et le Perche où il faut préserver le flux de cours d’eau déjà fragilisés.

Au cours de cette réunion, la profession agricole représentée par la chambre d’Agriculture, l’Association des irrigants et les syndicats, a fait part de ses craintes en particulier pour le secteur de l’élevage.

Elle constate une baisse significative des récoltes fourragères — la première coupe a été faible et il n’y en a eu ni deuxième ni troisième —, le maïs ensilage est très compromis.

« Nous sommes en train de travailler sur la constitution d’une mission qui sera chargée de décidé de l’opportunité de classer, ou pas, tout ou partie du département en calamités agricoles », a précisé le directeur de cabinet par intérim, Frédéric Rose, qui ajoute : « Le souhait est d’engager la procédure dès aujourd’hui. »

Les plus lus

En Seine-et-Marne, le coup d'envoi de la moisson 2021 a été donné début juillet. Cette récolte, débutée tardivement, se déroule par intermittence en raison des nombreux épisodes pluvieux qui surviennent régulièrement depuis deux semaines.
En Île-de-France, la moisson tarde à s'enclencher
Manque d'ensoleillement, excès d'eau…, la moisson francilienne tarde à débuter. Les toutes premières récoltes ont eu lieu la…
Banderole "Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles" au bord d'une jachère fleurie en Seine-et-Marne..
« Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles »
Des exploitants agricoles de Seine-et-Marne affichent des banderoles près de leurs jachères fleuries.
Lorsqu'elle est pleine, la ­moissonneuse-batteuse peut peser jusqu'à 30 tonnes : la désembourber s'avère alors très compliqué.
Moissons : les agriculteurs s’embourbent dans le retard
Dans le Loiret, les premiers agriculteurs ont timidement commencé à récolter la semaine dernière mais la météo pluvieuse ne…
Le 22 juillet, à Saulnières. Maxime Vecten est ravi de sa toute nouvelle ­moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250.
La récolte avec une géante : l'Axial Flow 9250 de Case IH
La société Duret vient de livrer une moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250. Petit tour aux côtés de son heureux…
Les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume qui lie pompiers et agriculteurs.
Feux de chaume : agriculteurs et pompiers main dans la main
À l'aube de la moisson 2021, les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume signée…
Alexandre Pelé est le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves Centre-Val de Loire.
Quelles perspectives d’avenir pour la filière betteravière ?
Après l’annonce de Cristal Union d’un prix de la betterave à 30 euros/tonne, Alexandre Pelé, président de la Confédération…
Publicité