Aller au contenu principal

Entreprises
Semences : Secobra Recherches acquiert Sem-Partners

Secobra Recherches a annoncé en janvier dernier l’acquisition de l’entreprise semencière yvelinoise Sem-Partners. L’opération lui permet d’élargir sa gamme d’espèces travaillées comme ses champs de compétences vers des marchés porteurs.

Secobra Recherches, située à Maule (Yvelines).

 

C’est une nouvelle étape pour Secobra Recherches, située à Maule (Yvelines), jusqu’ici spécialisée dans les semences techniques et certifiées d’orges et de blés tendres. Le 4 janvier dernier, elle a fait l’acquisition de la totalité des activités de Sem-Partners, alors à vendre. 

Située à Vernouillet, cette entreprise semencière créée en 1996 par Jean-Pierre Brossillon, s’est essentiellement développée à partir de variétés d’obtenteurs étrangers dans une large gamme d’espèces en conventionnel comme en biologique, en céréales à paille, en protéagineux et oléagineux, en couverts végétaux et espèces concourant à l’autonomie fourragère des exploitations.

Aujourd’hui, les deux entités, situées à quelques kilomètres l’une de l’autre, vont continuer à se développer et à profiter pleinement de leurs compétences respectives.

Secobra Recherches fait ainsi bénéficier Sem-Partners de « son sourcing international en matériel végétal, de sa maîtrise du métier de sélectionneur, de son réseau d’expérimentation et de production avec des outils modernes et adaptés sur notre territoire qui nous permettent d’être réactifs ainsi que d’un service communication », explique Florent Cornut, son responsable développement.

Sobreca3
Florent Cornut, responsable développement chez Secobra Recherches, et Geoffroy Le Tallec, responsable des ventes chez Sem-Partners.

De son côté, Sem-Partners apporte son savoir-faire en agriculture biologique, en cultures énergétiques, tout en « gardant son indépendance, sa marque et ses salariés ».

« Cette acquisition nous permet donc de compléter notre gamme de variétés travaillées, souligne Florent Cornut, mais d’être aussi dorénavant sur un marché de la création végétale en grandes cultures qui répond aux attentes des différentes filières industrielles comme à celles des agriculteurs en matière d’environnement, et en particulier de protection des sols. »

Secobra Recherches, dont le chiffre d’affaires est de 15 millions d’euros, emploie aujourd’hui 48 temps-pleins, une dizaine d’apprentis et 50 saisonniers, tous services confondus.

« Nous avons également 35 salariés à l’étranger, ajoute Florent Cornut, puisque l’entreprise a également quatre sites à l’étranger : deux en Allemagne, un en Grande-Bretagne et un en Australie depuis 2017. Ce dernier permet de travailler sur des sources génétiques très différentes ».

L'implantation de ses différents sites associée à son panel de variétés permettent aujourd'hui à Secobra Recherches d'asseoir son rayonnement commercial sur les cinq continents, dans près de 60 pays.

Sobreca2
Secobra Recherches recrute en continu, tous services confondus.

Pour trouver ses futurs salariés, l'entreprise semencière fait feu de tout bois : « Nous sommes continuellement en recrutement et très attachés à l’ancrage local. C’est pourquoi nous nous rapprochons des écoles d’agriculture avoisinantes ». En ce moment, « nous recherchons activement un responsable de la maintenance variétale, chargé de la "fixité". » 

Pour ses essais, l’entreprise semencière est aussi à la recherche d’agriculteurs-multiplicateurs partenaires dans un rayon qui peut aller jusqu’à 100 km.

« Nous sommes sur des semences techniques (bases et prébases, NDLR). Cela demande de la rigueur dans le travail mais les contrats de multiplication offrent des rémunérations supérieures à la production agricole classique qui sécurisent les exploitations », conclut Florent Cornut.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

À Paris, jeudi 28 avril. Animée par Sandrine Corman, la convention Groupama était présidée par Jean-Christophe Mandard (à g.) et Laurent Bouschon.
Exercice 2021 contrasté pour Groupama Paris-Val de Loire
La caisse régionale de Groupama Paris-Val de Loire a tenu sa grande convention annuelle jeudi 28 avril à la Philharmonie de Paris.
Le 28 avril, à Gallardon. Les acteurs de la filière lin oléagineux se sont retrouvés dans les champs, pour suivre différents ateliers.
La filière lin oléagineux se retrouve à Gallardon
Valorex, Semences de France et Lin 2000 ont organisé le 28 avril une rencontre à Gallardon, à l’occasion de la Journée nationale…
Comice : rendez-vous à Morée les 21 et 22 mai
Cette année, le comice agricole aura lieu les 21 et 22 mai dans le Vendômois, à Morée.
L'observation de la structure d'une motte de terre est une étape primordiale.
L’implantation du colza 2022-2023 se travaille dès maintenant
L'implantation du colza 2022-2023 se réfléchit dès maintenant. Il est important de prendre en compte plusieurs facteurs pour le…
Jeudi 5 mai, à Theuville. AC Négoce Coupé a invité ses clients à se retrouver autour d'un événement consacré au colza.
Le colza dans tous ses états avec AC Négoce Coupé
AC Négoce Coupé a organisé un événement autour de la culture du colza le 5 mai à Theuville. L'occasion d'une revue d'effectif et …
François-Xavier Rone devant son enrouleur.
La pluie se fait attendre
Depuis le début de ce mois de mai, l’inquiétude grandit dans le monde agricole. L’eau se fait attendre et les fortes chaleurs…
Publicité