Aller au contenu principal

Coopératives
Luzerne : Sidésup espère ouvrir une 3e ligne de déshydratation

Nous avons rencontré Bruno Labilloy, directeur agricole de Cristal Union, et Olivier Duguet, président de la section Pithiviers/Toury, afin de faire un point d’étape sur la mise en service de la troisième ligne de déshydratation du site Sidésup.

Depuis sa création en 1970, Sidésup a pour vocation de déshydrater de la luzerne. D’ici 2022, la filiale du groupe coopératif Cristal Union prévoit d’ouvrir une troisième ligne de déshydratation sur son site d’Engenville, pour augmenter sa capacité de production de luzerne bio. Un projet ambitieux, soutenu par la chambre d’Agriculture du ­Loiret.

Accompagner dans la transition

Grâce à l'implantation de cette troisième ligne de déshydratation, Sidésup va pouvoir augmenter sa capacité de production de luzerne bio de 2 000 hectares. 6 000 hectares seront transformés. Bruno ­Labilloy, directeur agricole de ­Cristal Union, estime qu’il est important d'accompagner le mouvement de conversion d'exploitations en agriculture biologique : « Nous avons la chance d'avoir une production de sucre qualitative et durable. La surface betteravière de la sucrerie de Pithiviers-le-Vieil est aujourd’hui de 14 000 hectares avec 950 coopérateurs. Sur ces 14 000 hectares, la production de bio s’élève à environ 600 hectares avec des rendements tout à fait corrects cette année. Ils témoignent d'une technicité qui s'améliore d'année en année, notamment en ce qui concerne ces problèmes majeurs d'enherbement ». À l’heure actuelle, Sidésup traite à 90 % des luzernes en bio.

Une réponse à la Pac 2023

Cette nouvelle ligne permettra également de répondre aux nouvelles normes de diversification soumises par la Pac 2023. « Ce projet garantira une véritable synergie agricole et industrielle, se félicitent les deux représentants. Sidésup bénéficie du support industriel de Cristal Union en termes de technologie, de pilotage de l'entreprise, de sécurité, d’environnement et d'activités ».

Autre volet important de Sidésup : le traitement de la pulpe. Ce nouvel outil de déshydratation servira également à déshydrater toutes les pulpes produites à Pithiviers-le-Vieil.

Opérationnelle pour la prochaine récolte

Pour le moment, ce projet est soumis à une demande d'autorisation. Son fort intérêt tant du point de vue des économies d’énergie générées que de la décarbonation des activités du site lui a valu d’être qualifié et récompensé dans le cadre du plan France Relance, avec un accompagnement financier de 7 millions d'euros. Sidésup est en attente de l’autorisation pour lancer les travaux de la ligne afin qu’elle soit fonctionnelle d’ici le mois d’avril 2022. « Nous ne pouvons pas avoir une agriculture forte en région sans des outils industriels innovants implantés localement. De telles installations sont une véritable plus-value pour les exploitations agricoles et le territoire dans son ensemble », conclut Olivier Duguet, président de la section Pithiviers/Toury.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Dès le redémarrage de l'usine, l'entreprise proposera de multiples produits issus de la transformation du chanvre.
Prête pour un redémarrage au printemps, Gâtichanvre cherche des producteurs
Reprise à l'été 2021 par un agriculteur et entrepreneur eurélien, l'entreprise essonnienne Gâtichanvre devrait redémarrer d'ici…
Le 25 octobre, à Ouarville. Pour Alexandre Besnard, les débuts ont été difficiles mais la fin de saison ouvre de belles perspectives à La Tomate des frères Besnard.
La Tomate des frères Besnard est bien lancée
Pour faire le bilan de la première saison d'activité de La Tomate des frères Besnard, nous rencontrons Alexandre Besnard le 25 …
Sécheresse et chaleur ont engendré une baisse de la production d'oignons en Beauce. Sans irrigation, la situation aurait été catastrophique.
Oignons : des rendements en retrait mais l'irrigation sauve la récolte en Beauce
Pour faire le point sur la campagne oignons qui s'est achevée début octobre, nous rencontrons le président-directeur général de…
Vendredi 28 octobre, à la préfecture de Melun. Anne-Gaëlle Blanc, de l'OFB, Bruno Mollot, de la FDC 77, et Brice De Bisshop, éleveur et représentant de la FDSEA, sont intervenus dans le cadre des nouvelles restrictions concernant la grippe aviaire.
Grippe aviaire en Seine-et-Marne : restrictions sur la chasse
Alors que le niveau de risque de grippe aviaire devrait prochainement passer à « élevé » sur tout le territoire, une nouvelle…
De g. à d.	: Patrick Langlois, Jean-Marie Fortin, Pierre Coisnon et Sébastien Méry. Tous ont pris la parole pour évoquer le choc énergétique et son impact sur les filières agricoles et alimentaires.
Choc énergétique : les acteurs des filières alimentaires témoignent
Face à la colossale hausse du prix de l’électricité et du gaz, la FNSEA du Loiret a réuni les acteurs des filières alimentaires…
Lundi 24 octobre, à Chartres. Pour la plateforme Sur le champ	! co-­présidée par Éric Thirouin et Éric Brault, l'enjeu est de gagner le marché de la ­restauration collective.
Sur le champ ! en manque de restauration collective
La SCIC* qui gère la plateforme Sur le champ ! a organisé, le 24 octobre à Chartres, son assemblée générale annuelle, suivie d'…
Publicité