Aller au contenu principal

Situation économique critique dans les exploitations maïs

Le Conseil d'Administration de l'AGPM, réuni le 8 octobre 2015, a confirmé la baisse attendue de l'ordre de 20% de la production de maïs en 2015 par rapport à 2014, avec un rendement moyen national estimé à 88 quintaux par hectare.

Cette situation est le résultat d'une année particulièrement difficile, marquée par une sécheresse très importante. Une fois de plus, le maïs a malgré tout joué son rôle pour l'alimentation des élevages, mais l'AGPM regrette que l'absence de politique volontariste sur l'irrigation et le stockage de l’eau ne permette pas de sécuriser mieux ces productions sur l'ensemble des territoires.

A cette campagne de production compliquée s'ajoute une situation de marché particulièrement inquiétante avec des prix qui ne permettent pas de couvrir les charges de production et conduiront les maïsiculteurs à un revenu négatif après deux années déjà "dans le rouge". Qui accepterait trois années consécutives sans revenu ?

Face à ce constat, Daniel Peyraube, Président de l'AGPM, a déclaré : «Il est temps que la situation économique des maïsiculteurs français soit entendue par le gouvernement. Le maïs contribue à la richesse de la France par ses multiples usages, mais les producteurs n'en profitent pas. Il y a urgence à prendre les mesures nécessaires pour leur permettre de produire plus et mieux tout en leur garantissant des conditions satisfaisantes de revenu. La première mesure attendue est de permettre aux producteurs de maïs en difficulté d'accéder aux aides conjoncturelles annoncées par le Premier Ministre le 3 septembre dernier. Pour l'avenir, il faut instaurer des outils d'assurance adaptés, au rang desquels figurent l'irrigation d'une part et des dispositifs fiscaux et assurantiels adaptés au contexte de la mondialisation et de la volatilité d'autre part.»

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Des spiritueux des champs d'Île-de-France à la bouteille
La Distillerie d’Isle-de-France, installée à Fresnes-sur-Marne, produit gin, rhum et eau-de-vie à déguster (avec modération) ou à…
Clémence Drian
Les Gîtes de France reprennent leur autonomie en Eure-et-Loir
La commercialisation des Gîtes de France en Eure-et-Loir n'est plus assurée par l'ADRT, l'association reprend son autonomie.
Les producteurs locaux à la fête !
Évènement organisé par JA 41, Noël à la ferme s’est déroulé le week-end dernier à Vendôme. L’occasion, pour les producteurs…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Publicité