Aller au contenu principal

Six cents copains comme cochons

À Houdan (Yvelines), six cents personnes ont participé à l’opération Copains comme cochons organisé le 26 septembre par la FDSEA et JA Ile-de-France.

Cochons à la broche, saucisses, boudins, rillettes... Jeudi 26 septembre, les abords de l’abattoir porcin de Houdan (Yvelines) ont de nouveau été envahis par les agriculteurs et les citoyens pour défendre l’établissement visé par les associations véganes depuis le début de l’année 2017.

Un peu plus d’un an et demi après les deux manifestations qui avaient opposé agriculteurs et végans, la FDSEA et les JA d’Ile-de-France avaient de nouveau appelé à la mobilisation en réponse à un projet de manifestation des militants de l’association 269 life.

« Leur tract était particulièrement violent puisqu’il montrait l’abattoir en feu. Cela nous a tous choqués », raconte le président de Jeunes agriculteurs, Frédéric Arnoult. 

La profession agricole avait donc organisé une action pacifiste baptisée Copains comme cochons dans l’objectif de proposer une grande dégustation de viande locale « pour célébrer notre liberté de pouvoir manger de la viande » ont-ils revendiqué.

Six cents personnes, à la fois des agriculteurs et éleveurs franciliens mais également d’Eure-et-Loir et plusieurs dizaines d’habitants ont répondu à l’invitation. Et tandis que rotissaient deux cochons à la broche, les discours sur la tribune improvisée se sont enchainés.

D’abord, les commerçants de Saint-Arnoult-en-Yvelines - boucher et fromager - dont les vitrines avaient été attaquées quelques jours plus tôt ont témoigné, suivi des représentants de la fédération des bouchers et de la profession agricole.

Tous ont dénoncé les actes des végans et interpellé les politiques présents. « Ce ne sont pas des associations démocratiques, c’est du terrorisme. Mesdames et messieurs les élus, prenez vos responsabilités. Manger de la viande est un droit et j’entends bien qu’il le reste » a dénoncé Frédéric Arnoult.

Dans ce sens, la profession agricole a rédigé une tribune pour dire « Non au terrorisme alimentaire » qu’elle a proposé à la signature à tous les acteurs de la filière viande ainsi qu’aux élus avant diffusion auprès des médias.

La manifestation végane initialement prévue devant l’abattoir porcin ce 26 septembre et initiée par l’association 269 Life a finalement été interdite par le préfet des Yvelines, Jean-Jacques Brot. La veille de l’événement, le représentant de l’État a pris un arrêté interdisant le rassemblement des militants véganes. Motifs invoqués : radicalisme de l’association et discours violent.

Le préfet avait également réquisitionné plusieurs sites à Houdan et aux alentours en cas de gardes à vues massives et près d’une centaine de gendarmes ont été déployés devant l’abattoir mais aussi partout dans la ville.

Les plus lus

Récolte 2021 : premier bilan
Alors que la récolte s’achève, le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves en Centre-Val de Loire,…
Le 15 octobre, à Serazereux. Clara Servain et Simon De Vos se sont lancés dans l'élevage et proposent leurs produits laitiers à l'orée de Chartres.
Du lait produit tout près de Chartres par un jeune couple
Installés à Serazereux, Clara Servain et Simon De Vos proposent des produits laitiers issus du lait de leurs vaches de race kiwi.
Noxi fruits recherche des producteurs qui souhaitent implanter un verger de noisetiers.
Noxi fruits, une casserie locale de noisettes
Spécialisée dans la transformation et la conservation des noisettes, Noxi fruits recherche des producteurs qui souhaitent…
Château-Landon, mercredi 27 octobre. Avant d'échanger sur la filière betteravière, l'activité de la Sica* gâtinaise de déshydratation a été présentée à Valérie Lacroute.
Filière betteravière : enjeux et perspectives
La vice-présidente de la Région en charge de l’agriculture et de l’alimentation, Valérie Lacroute, a échangé sur les enjeux de la…
Début novembre 2021, récolte du maïs dans le secteur de La Chapelle-sur-Aveyron, dans le Loiret.
Maïs et fourrages : les tensions s’apaisent
Après trois années particulièrement compliquées, la tension sur les fourrages s’apaise et les silos se remplissent. Les…
Jeudi 28 octobre, à Monthou-sur-Cher. Les viticulteurs sont venus nombreux pour assister à la journée de démonstration.
Désherbage mécanique : démonstration de matériel
Jeudi 28 octobre, la chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher et la Fédération régionale des Cuma de Centre-Val de Loire ont…
Publicité