Aller au contenu principal

Sologne Agri Méthanisation reçoit son injecteur

L’unité de méthanisation de Lamotte-Beuvron (Loir-et-Cher) doit entrer en service à l’automne. L’installation du poste d’injection marque une étape décisive du projet.

La livraison de l’injecteur de Sologne Agri Méthanisation a eu lieu le 23 juillet à Lamotte-Beuvron. « C’est le tiroir-caisse qui s’installe ! » s’est exprimé Pascal Bioulac, maire de la commune.

Situé en limite de domaine public, le poste remplit quatre fonctions : l’odorisation du gaz, le contrôle et la régularisation de la pression du gaz pour qu’il soit toujours prioritaire sur le réseau de distribution, le contrôle de la qualité du gaz toutes les trois minutes avant injection dans le réseau et le comptage des quantités injectées.

Sologne Agri Méthanisation associe la ville de Lamotte-Beuvron, la Fédération française d’équitation et dix exploitations agricoles.

Florent Leprêtre, président de l’entité, a déclaré : « C’est la dernière étape avant la mise en service du méthaniseur, prévue à l’automne. Nous nous inscrivons dans un projet de territoire. Cependant, nous devons intégrer de nombreuses règles. »

L’un des défis fut l’acceptabilité du projet. « Nous avons besoin de gaz vert, a commenté Pascal Bioulac. Construire un méthaniseur nécessite de la coordination. C’est une histoire d’équipe et l’aventure continue ! »

Caroline Renaudat, directrice territoriale Centre-Val de Loire de GRDF, n’a pas caché sa satisfaction : « Nous sommes fiers d’avoir apporté notre pierre à l’édifice. Le gaz vert qui entre dans le réseau de distribution possède les mêmes caractéristiques que le gaz traditionnel et les clients ne sont pas obligés de modifier leur installation. »

Le gisement de biodéchets de Sologne Agri Méthanisation est estimé à 28 000 t : fumier équin, effluents d’élevage, boues de station d’épuration, déchets alimentaires, etc. L’énergie produite correspondra à la consommation annuelle de 2 800 logements neufs ou de soixante-huit bus roulant au BioGNV (250 000 kWh/an/véhicule).

Né en 2004, le projet représente un investissement de dix millions d’euros. Sa rentabilité est prévue sur douze ans sur la base d’un prix garanti pendant quinze ans de 10,70 centimes d’euros le kWh.

Le produit sera acheté par la Société d’approvisionnement et de vente d’énergies (Save), opérateur de référence pour le gaz vert.

Sologne Agri Méthanisation est le second méthaniseur du Loir-et-Cher après Méthabraye, mis en service en avril 2018. La capacité de production de l’unité solognote est de 200 Nm3/h, soit 17 GWh/an. Dix projets sont à l’étude dans le département. Objectif : 7,2 % de gaz vert en 2023 et 60 % en 2030.

Olivier Joly

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Des spiritueux des champs d'Île-de-France à la bouteille
La Distillerie d’Isle-de-France, installée à Fresnes-sur-Marne, produit gin, rhum et eau-de-vie à déguster (avec modération) ou à…
Clémence Drian
Les Gîtes de France reprennent leur autonomie en Eure-et-Loir
La commercialisation des Gîtes de France en Eure-et-Loir n'est plus assurée par l'ADRT, l'association reprend son autonomie.
Les producteurs locaux à la fête !
Évènement organisé par JA 41, Noël à la ferme s’est déroulé le week-end dernier à Vendôme. L’occasion, pour les producteurs…
Zoom sur l'association des trufficulteurs de Beauce Val de Loire
Marie-Christine Ligouis est présidente de l’association des trufficulteurs de Beauce Val de Loire. Elle nous raconte l’histoire…
Publicité