Aller au contenu principal

Stéphane Berretti, la foi dans la ruralité

Dirigeant de la société eurélienne Sodiclair basée à Nottonville, Stéphane Berretti a su rebondir après la crise de 2008. En s'appuyant sur Internet et la ruralité, il a créé Stores-et-rideaux.com.

Entreprendre. C'est ce qui donne un sens à la vie de Stéphane Berretti mais à condition que cela s'inscrive dans la ruralité et offre des perspectives à ses habitants.

« L'avenir des TPE-PME en milieu rural est un vrai sujet. Il s'agit de transmettre les savoirs et de maintenir de l'emploi. Tout le monde ne peut pas être agriculteur. Il y a des gens dans les territoires qui n'ont pas ou peu de bagage, qui y sont attachés et il faut qu'ils travaillent. C'est notre responsabilité de chef d'entreprise. Donner un CDI à quelqu'un, ça a du sens... ».

« J'ai racheté Sodiclair en 2006. Après un parcours dans l'informatique familiale, le jeu vidéo et avoir lancé les premiers portables, toujours sur des marchés de rupture en fait : j'ai eu envie d'entreprendre. Sodiclair a été fondée en 1978, ici à Nottonville (Eure-et-Loir). C'était une belle PME de trente-cinq personnes dont le métier était de fabriquer, vendre et installer des stores et des rideaux pour les collectivités et les entreprises », explique-t-il. Et puis est arrivée la crise de 2008...

« Cette crise nous a touchés à deux niveaux : la baisse des dotations aux collectivités et la crise du bâtiment. Nous savions que dans les deux ans, ce serait la catastrophe... Alors nous avons réfléchi. Il y avait un canal, Internet, une nouvelle clientèle potentielle, les particuliers, et nous pouvions leur apporter du sur mesure. Nous avions peu d'argent, peu de notoriété, et avons mis deux ans pour concevoir un site Internet. En 2011, nous avons lancé stores-et-rideaux.com et le truc prend... »

À l'époque, le made in France n'est pas à la mode, le site démarre doucement mais sa croissance est continue.

« Nous nous sommes aperçus qu'Internet a fait le transfert du marketing vers le client. Le poids du consommateur final est plus important, ses exigences augmentent. Aujourd'hui le site se développe, nous avons 200 000 clients, il représente 60 % de notre chiffre d'affaires et nous avons créé cinquante emplois dans l'usine. Nous sommes passés d'une logique de survie à une logique de développement », analyse Stéphane Berretti.

Le premier confinement lié à la pandémie Covid-19 a donné des sueurs froides au chef d'entreprise : « L'activité, c'était zéro. Heureusement le site nous a apporté de l'oxygène... Confinés, les gens se sont occupés de leur intérieur... Et ça nous a sauvés une seconde fois ».

Selon lui : « La première qualité d'un entrepreneur c'est transmettre de l'énergie, tenter des choses. Internet est un canal de distribution qui impose une vraie stratégie. Il obéit cependant aux mêmes règles : le respect du client, il faut tenir ses promesses ».

Hervé Colin

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

La perdrix grise, une des productions phares de l\'élevage, est plutôt destinée aux départements limitrophes.
L'interdiction de chasser impacte les éleveurs de petit gibier
Thibault Pelletier élève du petit gibier à Écublé (Eure-et-Loir). Une activité fortement impactée par les mesures d'interdiction…
Le 16 novembre, à Chartres. Les Universités du soir de la Chambre sur la certification HVE ont été retransmises en direct sur Youtube.
La certification HVE fait le plein
La chambre d'Agriculture a consacré, le 16 novembre, ses 28es Universités du soir au thème de la certification HVE en grandes…
Pa'dou, ou la patate douce acclimatée en Eure-et-Loir
Séverine et Rodolphe Pichard, installés sur leur ferme de Louasville, sont à l'origine de l'introduction de la culture de la…
Charlin Hallouin : « J’aime tester en mesurant les risques	».
Charlin Hallouin, céréalier et producteur d’oléagineux
Installé en grandes cultures à Danzé, Charlin Hallouin produit des céréales et des oléagineux. Le président de JA 41 fabrique son…
Betteraves : des solutions en perspective
Le syndicat betteravier régional a tenu son assemblée générale le 19 novembre. L'occasion pour Alexandre Pelé, président de la…
Le Gaec Perron est équipé d’un robot de traite depuis 2013. Celui-ci sera renouvelé en 2021.
Julien Perron, éleveur-multiplicateur
Installé en Gaec à Sainte-Anne (Loir-et-Cher), Julien Perron produit du lait de vache et multiplie des semences certifiées de…
Publicité