Aller au contenu principal

Stéphane Travert inaugure la fête des moissons

Le ministre de l’Agriculture a inauguré la fête des moissons, organisée par Agridemain. Au lendemain de son annonce sur la Pac, il a rencontré les organisations professionnelles de Seine-et-Marne et d’Ile-de-France.

Stéphane Travert, ministre de l’Agriculture depuis un mois, s’est rendu à Arville (Seine-et-Marne), vendredi 28 juillet, chez Guillaume Lefort. Il a inauguré la fête des moissons lancée à l’intiative de la plate-forme de communication Agridemain, qui regroupe quinze organisations professionnelles agricoles.

Cette inauguration était le premier rendez-vous du ministre sur le terrain, au lendemain de son annonce de réduction des aides directes versées aux agriculteurs par le premier pilier de la Pac.

L’ensemble des organisations professionnelles agricoles du département et de la région lui ont réservé un accueil citoyen.

Dans un premier temps, le ministre a visité l’exploitation de Guillaume Lefort, ambassadeur Agridemain, installé depuis 2010  en grandes cultures et plantes aromatiques.

Puis, Luc Smesseart, coordinateur d’Agridemain, a présenté l’objectif de la plate-forme et les actions de communication réalisées.

L’ambition portée par Agridemain depuis plus d’un an est « de promouvoir une image juste et réaliste du monde agricole auprès de la société » a expliqué Luc Smesseart.  

Les 250 ambassadeurs de la plate-forme bénéficient de moyens pour communiquer largement sur leur métier et leurs actions quotidiennes.

Entre autres, les équipes d’Agridemain réalisent une étude approfondie sur l’exploitation de l’ambassadeur, qui se verra remettre un panneau à afficher à l’entrée de la ferme. Les voisins et visiteurs de Guillaume Lefort, pourront voir à l’entrée de son exploitation sa contribution nourricière, environnementale et le nombre d’emplois induits au sein de la filière. 

Le ministre a appuyé les actions de communication d’Agridemain, qu’il considère comme « essentielles ».

Pour lui, « Il est nécessaire d’aller sur le terrain pour montrer et expliquer ce que l’on fait » et a affirmé vouloir s’y rendre « chaque semaine, car c’est là qu’on évalue ce qui marche et ce qui ne marche pas » et « voit la réalité des agriculteurs et des poltiques agricoles ».

Pour sa première sortie, le ministre s’est mis dans la peau d’un agriculteur en battant de l’orge brassicole devant l’exploitation, dans une moissonneuse-batteuse dernière génération.

Il a tenu une conférence avec la presse avant de rejoindre l’ensemble des participants pour une dégustation de produits de Seine-et-Marne.

L’après-midi s’est achevée avec une rencontre avec la profession agricole départementale et régionale pendant plus d’une heure et quart, abordant sans détour le contexte agricole local, régional et ses annonces de la veille. 

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Des spiritueux des champs d'Île-de-France à la bouteille
La Distillerie d’Isle-de-France, installée à Fresnes-sur-Marne, produit gin, rhum et eau-de-vie à déguster (avec modération) ou à…
Clémence Drian
Les Gîtes de France reprennent leur autonomie en Eure-et-Loir
La commercialisation des Gîtes de France en Eure-et-Loir n'est plus assurée par l'ADRT, l'association reprend son autonomie.
Les producteurs locaux à la fête !
Évènement organisé par JA 41, Noël à la ferme s’est déroulé le week-end dernier à Vendôme. L’occasion, pour les producteurs…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Publicité