Aller au contenu principal

Stéphanie Fouan : écrire et transmettre

Journaliste agricole depuis une quinzaine d’années en région Centre, Stéphanie Fouan diversifie son activité en se lançant dans l’écriture de biographies d’exploitants.

« J’ai commencé par écrire l’histoire de mon papa »
« J’ai commencé par écrire l’histoire de mon papa »

« Je suis convaincue que l’on apprend plus par l’histoire des gens, qu’à travers de longues explications », estime Stéphanie Fouan. Depuis une bonne quinzaine d’années, elle exerce le métier de journaliste indépendante dans le monde agricole. 

Installée en région Centre Val-de-Loire, à Vienne-en-Val près d’Orléans (Loiret), elle a décidé récemment de consacrer une partie de son temps à l’écriture de biographies. Et c’est tout naturellement qu’elle s’est tournée vers le milieu agricole.

« J’ai commencé par écrire l’histoire de mon papa », explique-t-elle, « et à la fin, il m’a dit qu’il était plus serein maintenant que ça avait été écrit ».

Pour elle, le travail de biographe s’apparente à celui de reporter : « le fond du travail est le même, sauf que l’on ouvre les guillemets et c’est la personne qui s’exprime. On met son style de côté pour que ses proches puissent dire qu’ils la reconnaissent. Et par rapport au travail de journaliste — comme tout m’intéresse, c’est assez frustrant — la biographie permet d’aller beaucoup plus loin ».

« C’est un projet qui me tient à cœur. Toute histoire mérite d’être écrite », confie Stéphanie Fouan. « D’ailleurs, depuis que j’en parle autour de moi, je vois bien qu’il y a un fossé de génération qui s’est créé, auquel s’ajoute l’éloignement bien souvent. J’ai le sentiment qu’il y a là un enjeu de mémoire, pas seulement en agriculture, mais c’est assez flagrant dans ce milieu. D’autant que beaucoup de gens ont vécu des transformations extraordinaires » précise-t-elle.

Pour elle, écrire une biographie repose d’abord sur une relation de confiance. Et il faut compter quelques heures d’entretien — en plusieurs séances — pour y parvenir. 

Pour le moment, cela fonctionne par le bouche à oreille.

« Il y a beaucoup d’affectif entre le biographié, l’écrivain et les lecteurs », pointe-t-elle. « Et puis, dans l’agriculture, il y a à la fois le côté humain et la technique, le rôle qu’ont les agriculteurs dans la société... Au fond, j’ai envie de rendre hommage à ce métier qui leur a permis de vivre ».

Les plus lus

La Queue-en-Brie (Val-de-Marne), vendredi 21 mai. À l’occasion du lancement de la carte interactive des producteurs et de leurs points de vente en Île-de-France, les exploitants des Vergers de Champlain ont présenté leur activité, les panneaux sur les cultures de la cueillette, ainsi que le fonctionnement du QR code, qui permet d’obtenir des informations complémentaires.
Lancement d’une carte interactive des producteurs
Une carte interactive recensant les producteurs franciliens et leurs points de vente a été lancée par la chambre d’Agriculture.
Pierre Bot (Archives)
Pierre Bot : « Saclay : pas besoin de tuer la ZPNAF pour tuer l'agriculture »
Agriculteur à Saclay (Essonne), Pierre Bot est président de la commission Nouvelles formes d'agriculture et administrateur de la…
Le 21 mai, à Sours. Largeur de la bordure, espèces cultivées sur la parcelle, pourcentage de sol nu, espèces qui la composent et leur quantité, rien n'échappe aux élèves de l'Eplefpa de La Saussaye lors de leur diagnostic.
Les bordures de champs de La Saussaye auscultées
Les élèves des parcours agricoles de l'Eplefpa de Chartres-La Saussaye ont effectué, le 21 mai, un diagnostic complet des…
Le 26 mai, à Châteaudun. Jean-François Carenco est venu partager sa vision de la transition énergétique avec le campus Les Champs du possible.
« Accepter le chant du coq et l’odeur du méthane »
La rencontre économique organisée par le campus dunois Les Champs du possible le 26 mai avait pour thème la transition…
Le château de Cheverny recevra le salon des vins le week-end des 26 et 27 juin.
L'alliance entre le chocolat de Max Vauché et les vins
Le château de Cheverny accueille, pour la seconde édition, le salon des vins les 26 et 27 juin 2021. Toutes les régions de France…
Le gel de début avril a impacté les vignobles romanais (archives).
Un marché international sous tension pour le sauvignon
Le gel a fortement impacté les vignobles romanais. Même si la cave Les Vignerons des coteaux romanais va puiser dans les stocks,…
Publicité