Aller au contenu principal

Sylvain Arnoult a la Loire dans la peau

Sylvain Arnoult baigne dans le monde de la pêche sur la Loire depuis toujours. Devenu professionnel à 31 ans, il cherche à se diversifier pour vivre à 100 % de sa passion.

« La Loire est délicate et la pêche sur ce fleuve est à part. »

Sylvain Arnoult, attaché à la nature depuis toujours, a travaillé dans la récupération de métaux et de ferraille avant de pouvoir vivre de sa passion. « Quand j’avais seize ou dix-sept ans, j’avais ma licence de pêche en amateur et je voulais déjà faire ce métier. »

Pour avoir le droit de pêcher en Loire, il a dû attendre plusieurs années que des lots de pêche se libèrent pour en acquérir deux d’une quinzaine de kilomètres, loués par l’État pendant cinq ans. Pêcheur professionnel depuis quatre ans, ce père de famille de 35 ans part en Loire avec son père, Patrick, sur son bateau à fond plat.

« Je pêche les poissons selon les saisons. » En avril-mai, toute son attention est portée sur l’alose avec la technique ancestrale — et physique — du filet-barrage, un piège tendu sur les deux-tiers du fleuve.

« On met trois ou quatre jours pour le monter et je suis attaché à cette pratique. Mais c’est assez décourageant d’être confronté à la pollution de l’eau : quand le matériel est sale, le poisson sent le piège et on ne peut plus pêcher », se désole Sylvain. La Loire a toujours eu un peu de limon mais ce problème s’intensifie depuis cinq ans : « C’est vraiment le fléau. »

Heureusement, de nombreux poissons peuplent ce fleuve royal comme le mulet, la carpe, le barbillon, la brème, l’aspe, la cendre ou encore l’anguille pêchée à l’aide de bosselles disposées dans la Loire.

Sylvain vit de son étal : il livre à un ami restaurateur, sa femme Julie fait les marchés quatre fois par semaine et les particuliers s’approvisionnent chez lui dans son sous-sol aménagé à Muides-sur-Loire (Loir-et-Cher).

« Nous sommes en train de créer un laboratoire pour faire de la transformation sur place : des rillettes, des soupes... C’est important de valoriser 100 % des poissons, même les moins nobles. La Loire est différente d’il y a vingt ans, une crue peut durer trois semaines. À nous de nous adapter en nous diversifiant. » « 

Pour contacter Sylvain Arnoult : Arnoult pêcheur de Loire  - 06.78.43.44.33.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Terres de Jim, c'est ce week-end à Outarville
Les membres de Jeunes agriculteurs du Loiret et d’Eure-et-Loir se sont unis pour organiser la 8e édition des Terres de Jim, un…
Le 28 juillet, à Theuville. Avec ses 300 poteaux de sept mètres de haut, la houblonnière de Rodolphe et Séverine Pichard se voit de loin. La première récolte est en cours.
En Eure-et-Loir, du houblon bio produit par la ferme de Louasville
Une plantation de houblon est apparue l'automne dernier sur la ferme de Séverine et Rodolphe Pichard à Theuville. La première…
L'événement s'est terminé avec la remise des prix des différentes compétitions	: moiss-batt-cross, traîne-cul et labour.
105 000 visiteurs aux Terres de Jim en Beauce
Retour en images sur la plus grande fête agricole d'Europe qui s'est tenue cette année dans le Loiret.
Le 14 septembre, à Viabon. Solenne Thevenet cultive une douzaine d'hectares de courges pour en commercialiser les graines sous la marque Valconie.
Valconie : la petite graine de courge qui monte, qui monte…
Solenne et Rémi Thevenet se sont lancés dans la production de graines de courge à Viabon et ont créé la marque Valconie. Leur…
À seulement 20 ans, Léa Perthuis a repris l'hiver dernier l'ancien centre équestre Adamo Walti Stable situé à Étréchy (Essonne), qu'elle a renommé Twila Ranch.
Léa Perthuis, 20 ans, à la tête d'un centre équestre
À seulement 20 ans, Léa Perthuis s'est retrouvée propulsée l'hiver dernier à la direction du centre équestre Twila Ranch à…
Les bénévoles JA se sont relayés sur le terrain toute la semaine.
Festival de la terre d'Île-de-France : rendez-vous ce week-end à Saclay !
Le Festival de la terre d'Île-de-France se tiendra ces samedi 10 et dimanche 11 septembre à Saclay (Essonne). L'heure est aux…
Publicité