Aller au contenu principal

Tech&bio : vitrine du savoir-faire francilien

Présenter le meilleur de l’agriculture biologique et de l’innovation. Tel était l’objectif de la seconde édition francilienne du salon Rendez-vous Tech&bio qui s’est tenu vendredi 17 juin à Saint-Germain-Laxis sur une parcelle de la Ferme d’Égreville. Marché moins porteur pour l’agriculture biologique et la chaleur écrasante qui s’est abattue sur le site dès la fin de matinée expliquent que le nombre de visiteurs se soit avéré décevant lors de cet événement organisé par la chambre d’Agriculture de région Île-de-France et la Région Île-de-France.

« Ce salon est une vitrine du savoir-faire francilien qui innove même si je n’oublie pas les turbulences traversées par la bio. C’est par la technique et l’innovation que l’agriculture biologique ou conventionnelle relèvera les défis immenses face au réchauffement climatique et à la guerre en Ukraine », a insisté la vice-présidente de la Région Île-de-France en charge de l’agriculture et de l’alimentation, Valérie Lacroute, à l’issue de l’inauguration de cet événement. « Le soutien du département est le signe de son engagement vers une transition agricole », a ajouté Denis Jullemier, vice-président du département.

Après avoir guidé la délégation officielle dans les allées de ce salon, qui apportait de nombreuses solutions ou idées aux exploitants agricoles, le président de la chambre d’Agriculture de région Île-de-France, Christophe Hillairet, a souligné : « L’agriculture biologique a besoin de beaucoup de connaissances agronomiques, mais aussi de technologie. La Région est à nos côtés sur le sujet. Notre challenge : venir en appui à toutes les agricultures ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Case IH : la qualité de récolte à tous les niveaux
La 7250 de Case IH est le modèle du constructeur le plus représenté dans la Marne. Cette moissonneuse, nouvelle génération d’…
Les colzas détruits par la grêle à la suite de l'orage du samedi 4 juin 2022.
Grêle : des centaines d'hectares détruits
Marieke et Dominique, David, Christophe, Nicolas… Pour une vingtaine d'exploitants du sud des Yvelines, la journée du samedi 4 …
En mai 2022 à Villeroy. La famille Codron dans la serre de fraises.
Saveurs fruitées à la Fraiseraie de l’étang
Depuis quatre ans, la famille Codron, à Villeroy, s’est diversifiée dans la production de fraises, et plus récemment de…
En fin de rencontre, les ministres sont repartis avec des fraises de ­l'exploitation Les Marais.
Sécheresse : trois ministres en déplacement dans le Loiret
La Première ministre, la ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, ainsi que le ministre de l'…
L'Ideal 7 bénéficie d'une largeur de 3,50 m au transport même équipée de pneus de 800.
Fendt Ideal 7 : une moissonneuse "qui tient ses promesses"
« Plus de puissance, plus de débit, plus de confort », ce sont les mots de Fendt pour définir la gamme Ideal, lancée en 2017.…
Franck Guilloteau, président du Cadran de Sologne, revient sur la saison de fraises vécue par la coopérative qui regroupe vingt-trois exploitants.
Les fortes chaleurs ennemies des fraises
Rencontre avec Franck Guilloteau, président du Cadran de Sologne, coopérative qui rassemble 23 exploitants à Fontaines-en-Sologne…
Publicité