Aller au contenu principal

Tereos lance sa filière betteraves HVE

La coopérative sucrière Tereos a lancé le 22 septembre à Lumeau (Eure-et-Loir), une première campagne test de betteraves certifiées Haute valeur environnementale.

C\'est à Lumeau, mardi 22 septembre, sur l\'exploitation de Pascal Chenu, que les responsables de la coopérative sucrière Tereos ont officiellement lancé, devant les journalistes de la presse nationale, leur première campagne test de betteraves certifiées HVE (Haute valeur environnementale).

Ainsi, devant le silo de ces betteraves qui allaient être emmenées à l\'usine d\'Artenay (Loiret) toute proche, le président du conseil de surveillance de la coopérative, Jean-Charles Lefebvre, a expliqué que cette production était destinée « à répondre aux attentes sociétales pour une alimentation durable et à accompagner ses coopérateurs dans l\'évolution de leurs pratiques culturales ».

Sur ce secteur, une quinzaine d\'agriculteurs, essentiellement producteurs de légumes, réunis en association, étaient déjà inscrits dans cette certification  : « Ils nous ont demandé si la sucrerie d\'Artenay prendrait des betteraves HVE. Nous avons donc cherché à voir si c\'était possible d\'un point de vue industriel », a expliqué son président, Olivier Legrand.

Aussi, ces betteraves HVE seront traitées en premier à l\'usine pour séparer les lots. Le sucre produit sera à destination de deux marchés, celui des consommateurs et celui des industriels. Reste à savoir à quel prix il sera commercialisé…

Cette présentation s\'est déroulée en présence du directeur régional de l\'Alimentation, de l\'Agriculture et de la Forêt, Bruno Locqueville  : « Le gouvernement encourage ce type de démarche vertueuse. La certification HVE a été mise en place lors du Grenelle de l\'environnement, c\'est une brique de l\'agroécologie à laquelle nous croyons beaucoup. »

Il poursuit : « L\'objectif est qu\'il y ait une adhésion massive pour faire évoluer le modèle agricole vers plus d\'autonomie, moins d\'intrants et une meilleure prise en compte de l\'environnement au sein de l\'exploitation. Aujourd\'hui, 5  400 exploitations sont certifiées, nous espérons qu\'il y en ait 15  000 en 2023 et 50  000 en 2030 ».

Hervé Colin

Photo : Le 22 septembre, à Lumeau. C\'est devant la presse nationale que la coopérative sucrière Tereos a lancé sa filière de betteraves HVE.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Baisse attendue du résultat des exploitations en 2020
Le CERFrance alliance Centre a livré les chiffres de son panorama des exploitations euréliennes. Rencontre avec son directeur,…
La perdrix grise, une des productions phares de l\'élevage, est plutôt destinée aux départements limitrophes.
L'interdiction de chasser impacte les éleveurs de petit gibier
Thibault Pelletier élève du petit gibier à Écublé (Eure-et-Loir). Une activité fortement impactée par les mesures d'interdiction…
Pa'dou, ou la patate douce acclimatée en Eure-et-Loir
Séverine et Rodolphe Pichard, installés sur leur ferme de Louasville, sont à l'origine de l'introduction de la culture de la…
« Nos décideurs se fichent de nous  ! »
Betteravier à Villexanton (Loir-et-Cher) pour le compte de Tereos, Bertrand Menon accuse une perte de rendement de 50  % à cause…
Benjamin Demailly, nouveau président du PNR du Vexin français
Benjamin Demailly, 26 ans, vient de prendre la présidence du Parc naturel régional (PNR) du Vexin français. Portrait.
Le Gaec Perron est équipé d’un robot de traite depuis 2013. Celui-ci sera renouvelé en 2021.
Julien Perron, éleveur-multiplicateur
Installé en Gaec à Sainte-Anne (Loir-et-Cher), Julien Perron produit du lait de vache et multiplie des semences certifiées de…
Publicité