Aller au contenu principal

Enseignement
#TerreMaVie 2024, c'est parti

L'inauguration de #TerreMaVie 2024, événement dédié à la promotion des métiers de l'agriculture et du monde du vivant, a eu lieu jeudi 18 janvier au Lycée Nature et services des Apprentis d'Auteuil, à Sannois (Val-d'Oise).

Olivier Hue, président de la MSA Île-de-France, Denis Fumery, vice-président du Crédit agricole Île-de-France, Cyril Alavoine, sous-préfet d'Argenteuil, Damien Greffin, président de la FDSEA Île-de-France, des élus des collectivités locales, des dirigeants d'entreprises du secteur, tous ont bravé le froid et la neige, jeudi 18 janvier, pour participer à l'inauguration de #TerreMaVie 2024 au Lycée Nature et services-Apprentis d'Auteuil, à Sannois (Val-d'Oise). L'objectif du forum est de mettre en lumière les métiers de l'agriculture et du monde de vivant, et de faciliter les échanges entre les jeunes ou les personnes en recherche d'emploi et les entreprises. 

En effet, « les métiers du vivant sont le deuxième secteur d'emploi en France, les besoins de recrutement sont immenses pour ces métiers qui sont au centre des problématiques d'aujourd'hui et de demain », souligne Denis Fumery, vice-président du Crédit agricole Île-de-France. Cyril Alavoine, sous-préfet d'Argenteuil, évoque quant à lui les 50 % de surfaces agricoles du Val-d'Oise, le projet Agoralim, qui vise à installer un dispositif durable de valorisation des produits alimentaires frais, ou encore les travaux de replantation de la forêt de Pierrelaye-Maubuisson.

Des discussions productives entre jeunes et professionnels

La forêt, voilà justement le sujet de discussion entre des jeunes et Jade Housay, cheffe de projet emploi, formation et attractivité des métiers, au stand de la Fibois, l'interprofession régionale de la filière forêt-bois. « Nous ne sommes pas là que pour couper du bois, dit-elle en réponse à une question d'un jeune. Nous participons à la gestion forestière, nous faisons du négoce, de la menuiserie, de la conception 3D… Notre filière recrute ! », explique-t-elle.

Même son de cloche au stand Unep (Union nationale des entreprises du paysage). « Notre objectif est de faire rentrer du monde dans notre profession, et également chez nos fournisseurs pépiniéristes et marchands de matériel », explique Juliette Adeline, déléguée régionale Unep Île-de-France.

Beaucoup de jeunes qui arpentent les allées du forum sont intéressés par ces métiers, à l'image d'Antonin, 15 ans, qui vise un CAP de jardinier-paysagiste : « J'aime bien être dehors, dans la nature et me servir de mes mains », explique-t-il. Tout comme Brice, 16 ans, que tout le monde appelle « BFM » « parce qu'il a toujours les infos ». Arrivé en 4e au Lycée Nature et services des Apprentis d'Auteuil, il suit également une formation de jardinier-paysagiste.

Des parcours dont Grégoire Albert, le directeur de l'établissement, est fier : « On récupère des jeunes dits en difficulté scolaire, ou en tout cas pour lesquels le système scolaire actuel n'est pas adapté, et on les accompagne jusqu'au bac, voire plus ». Le lycée accueille 120 jeunes scolaires, dont 50 internes, et 60 apprentis. Dans un coin du gymnase, trois apprentis s'activent justement sur un grand carré de sable, posant des murets et définissant des espaces de plantation. Ils s'entraînent pour le concours du Meilleur apprenti de France. De quoi motiver les plus jeunes qui les observent.

À la fin de la journée, ce sont plus de 200 visiteurs qui ont participé à l'événement. « Nous espérons bien dépasser les mille personnes à l'issue des six dates prévues », s'est félicité Olivier Hue, président de la MSA Île-de-France.

Prochaines dates

#TerreMaVie 2024 se poursuit aux dates et lieux suivants :

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Mercredi 24 janvier, tôt le matin, au rond-point du supermarché Cora, plus d'une cinquantaine de tracteurs ont répondu à l'appel à mobilisation lancé par la FNSEA 41 et JA 41 pour prendre la route vers la préfecture de Blois.
FNSEA et JA 41 se mobilisent à Blois
La colère des agriculteurs a grondé en Loir-et-Cher et plus précisément à Blois, devant les locaux de la préfecture, mercredi 24…
Charles Perdereau, Président de JA Centre-Val de Loire.
Charles Perdereau : « Nous voulons des actes ! »
Les premières grosses mobilisations ont pris de l’ampleur tout au long de ces derniers jours un peu partout en France. La montée…
Mardi 23 janvier, à Boissy-l'Aillerie (Val-d'Oise). Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, en visite dans l'exploitation de Paul Dubray,
Valérie Pécresse à la rencontre des agriculteurs
Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, s'est rendue mardi 23 janvier à Boissy-l'Aillerie (Val-d'Oise) sur…
« Nous appelons à une mobilisation forte ce dimanche 28 janvier dans notre département »
Bertrand Petit, président de la FNSEA 28, et Guillaume Chenu, président de JA 28, prennent la parole dans un contexte de ras…
Les marques de Lactalis ont été épinglées par les éleveurs de la FNSEA et de JA d'Eure-et-Loir.
Les éleveurs ciblent Lactalis
Les éleveurs laitiers de la FNSEA 28 et de Jeunes agriculteurs d'Eure-et-Loir ont mené une action au sein du Centre Leclerc de…
Lydie Boussin trie elle-même ses œufs bio à la main car elle n'emploie personne sur son exploitation.
Élever des poules pondeuses bio, oui, mais à quel prix ?
Il y a dix ans, Lydie Boussin est devenue éleveuse de poules pondeuses bio. Aujourd’hui, face à la saturation du marché, la jeune…
Publicité