Aller au contenu principal

Terres bocage gâtinais : des récoltes records

Une collecte record et une mauvaise qualité des blés sont à retenir de l’exercice 2014-2015 de la coopérative agricole Terres bocage gâtinais qui a tenu son assemblée générale le 27 novembre à La Chapelle-la-Reine.

La Chapelle-la-Reine, vendredi 27 novembre. Les sociétaires de la coopérative Terres Bocage Gâtinais ont connu des rendements records en 2014 comme en 2015.
La Chapelle-la-Reine, vendredi 27 novembre. Les sociétaires de la coopérative Terres Bocage Gâtinais ont connu des rendements records en 2014 comme en 2015.

Présidée par Jean-Luc Grégoire, l’assemblée générale de la coopérative Terres bocage gâtinais s’est déroulée le vendredi 27 novembre à La Chapelle-la-Reine.

« Ensemble, nous mettons tout en œuvre pour vos intérêts communs. Dix ans après la fusion entre la Scarle et la coopérative agricole du Gâtinais, l’entreprise a su évoluer pour répondre aux attentes des sociétaires comme des clients. Un effort de formation est fait envers les jeunes pour préparer l’avenir », a souligné Jean-Luc Grégoire dans son rapport moral qui concluait la partie statutaire.

Au printemps 2015, Terres bocage gâtinais a intégré l’union Val’Epi, union entre Valfrance et Sévépi. Trois missions incombent à cette union : l’optimisation de la commercialisation des céréales et des oléoprotéagineux, la recherche et l’expérimentation agronomique et la qualité des productions.

Le coût de cette union, qui représente 8000 coopérateurs, est estimé à 7 centimes par tonne.

L’exercice 2014-2015 a été marqué par une hausse de la collecte de 8 %, ce qui en fait la seconde récolte la plus importante en quinze ans. Blé, orge et colza représentent plus de 94 % des grains collectés.

Concernant le blé, la hausse est de 14 % par rapport à 2013 pour s’établir à 98000 tonnes. Le rendement moyen (86 q/ha), le plus élevé jamais enregistré sur le secteur, s’approche de la moyenne départementale. Quatre variétés font 50 % de la collecte.

Mais la qualité n’était pas au rendez-vous : seul 23 % des blés, contre 90 % habituellement, ont pu être commercialisés en meunerie ce qui explique une part importante de la baisse du chiffre d’affaires global de la coopérative.

Au final le résultat net est de 476 000 euros soit un net recul par rapport à l’exercice précédent. A noter que suite aux difficultés de trésoreries rencontrées par les exploitants agricoles, les créances cultures remontent.

Dans un second temps, une conférence débat sur la meunerie a permis de faire un état des lieux en France et à l’export puis d’écouter les témoignages d’un client français puis d’Afrique afin de bien comprendre leurs besoins.

Les plus lus

La Queue-en-Brie (Val-de-Marne), vendredi 21 mai. À l’occasion du lancement de la carte interactive des producteurs et de leurs points de vente en Île-de-France, les exploitants des Vergers de Champlain ont présenté leur activité, les panneaux sur les cultures de la cueillette, ainsi que le fonctionnement du QR code, qui permet d’obtenir des informations complémentaires.
Lancement d’une carte interactive des producteurs
Une carte interactive recensant les producteurs franciliens et leurs points de vente a été lancée par la chambre d’Agriculture.
Pierre Bot (Archives)
Pierre Bot : « Saclay : pas besoin de tuer la ZPNAF pour tuer l'agriculture »
Agriculteur à Saclay (Essonne), Pierre Bot est président de la commission Nouvelles formes d'agriculture et administrateur de la…
Le 21 mai, à Sours. Largeur de la bordure, espèces cultivées sur la parcelle, pourcentage de sol nu, espèces qui la composent et leur quantité, rien n'échappe aux élèves de l'Eplefpa de La Saussaye lors de leur diagnostic.
Les bordures de champs de La Saussaye auscultées
Les élèves des parcours agricoles de l'Eplefpa de Chartres-La Saussaye ont effectué, le 21 mai, un diagnostic complet des…
Le 26 mai, à Châteaudun. Jean-François Carenco est venu partager sa vision de la transition énergétique avec le campus Les Champs du possible.
« Accepter le chant du coq et l’odeur du méthane »
La rencontre économique organisée par le campus dunois Les Champs du possible le 26 mai avait pour thème la transition…
Le gel de début avril a impacté les vignobles romanais (archives).
Un marché international sous tension pour le sauvignon
Le gel a fortement impacté les vignobles romanais. Même si la cave Les Vignerons des coteaux romanais va puiser dans les stocks,…
Le château de Cheverny recevra le salon des vins le week-end des 26 et 27 juin.
L'alliance entre le chocolat de Max Vauché et les vins
Le château de Cheverny accueille, pour la seconde édition, le salon des vins les 26 et 27 juin 2021. Toutes les régions de France…
Publicité