Aller au contenu principal

Terres d’Eure-et-Loir poursuit ses objectifs

L’association de la marque Terres d’Eure-et-Loir a tenu son assemblée générale annuelle le 25 mars à Chartres, sous la houlette de sa présidente, Geneviève Prieur.

« Nous sommes un petit rouage qui doit permettre à notre agriculture de passer le cap d’une rentabilité un peu difficile. Il faut que l’on soit conscient de notre rôle, a lancé la présidente de l’association de la marque Terres d’Eure-et-Loir, Geneviève Prieur, en ouverture de son assemblée générale annuelle qui s’est déroulée le 25 mars à Chartres. J’aimerais bien connaître le chiffre d’affaires des produits Terres d’Eure-et-Loir, mais c’est très difficile de l’obtenir. Néanmoins, je suis sûre que nous sommes en pleine croissance. Et le sachant, nous pourrions dire ce que l’on pèse dans la ferme Eure-et-Loir… ».

Au cours des travaux, Marie Éon, conseillère diversification de la chambre d’Agriculture et animatrice de la marque, a fait le point sur ses effectifs, soulignant que l’association comptait 120 adhérents et qu’elle en avait enregistré treize nouveaux pour douze cessations.

La vice-présidente de Terres d’Eure-et-Loir, Isabelle Collin, a fait pour sa part un retour sur les actions qui se sont succédé au fil de l’exercice.

Puis, son secrétaire, Vincent Crosnier, a lancé un appel à bénévoles pour la seconde édition de la fête médiévale 1254, qui doit se dérouler à Chartres du 31 mai au 2 juin  : « Les organisateurs souhaitent que nous soyons un partenaire régulier. Il y a une volonté de faire venir 40 000 personnes. Et si le parc médiéval ouvre, ce sera une vraie opportunité pour nous. C’est un challenge à relever ».

Il a été fait part également d’une enquête de notoriété réalisée par Carolanne Rouger.

Quatre mille personnes ont été questionnées. Il en ressort que la marque est connue par 38  % d’entre elles et surtout via les grandes surfaces et les producteurs, et parmi elles, 61  % connaissaient le logo.

La marque est plus connue à Chartres que dans le sud du département ou dans le secteur drouais. De fait, une reflexion est en cours sur l’éventualité de changer le logo. Par ailleurs, le site Internet de la marque, dont la fréquentation progresse, devrait être refondu cette année après dix ans de bons et loyaux services.

Éric Thirouin, le président de la Chambre, est intervenu au cours des travaux pour rappeler que l’organisme était aux côtés des producteurs qui s’engagent dans les circuits courts  : « Leur développement ne passera que par des investissements personnels et l’accompagnement de la Chambre. L’important c’est l’humain ».

La réunion s’est poursuivie par une intervention d’Aurélie Toutain sur la plate-forme Sur le champ  ! et s’est achevée par la présentation de la ferme du Luguen et des magasins Les fermiers du coin, par leur cofondateur Antoine Lelièvre, venu de sa Bretagne pour l’occasion.

Hervé Colin

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

À Paris, jeudi 28 avril. Animée par Sandrine Corman, la convention Groupama était présidée par Jean-Christophe Mandard (à g.) et Laurent Bouschon.
Exercice 2021 contrasté pour Groupama Paris-Val de Loire
La caisse régionale de Groupama Paris-Val de Loire a tenu sa grande convention annuelle jeudi 28 avril à la Philharmonie de Paris.
Le 28 avril, à Gallardon. Les acteurs de la filière lin oléagineux se sont retrouvés dans les champs, pour suivre différents ateliers.
La filière lin oléagineux se retrouve à Gallardon
Valorex, Semences de France et Lin 2000 ont organisé le 28 avril une rencontre à Gallardon, à l’occasion de la Journée nationale…
Comice : rendez-vous à Morée les 21 et 22 mai
Cette année, le comice agricole aura lieu les 21 et 22 mai dans le Vendômois, à Morée.
L'observation de la structure d'une motte de terre est une étape primordiale.
L’implantation du colza 2022-2023 se travaille dès maintenant
L'implantation du colza 2022-2023 se réfléchit dès maintenant. Il est important de prendre en compte plusieurs facteurs pour le…
Jeudi 5 mai, à Theuville. AC Négoce Coupé a invité ses clients à se retrouver autour d'un événement consacré au colza.
Le colza dans tous ses états avec AC Négoce Coupé
AC Négoce Coupé a organisé un événement autour de la culture du colza le 5 mai à Theuville. L'occasion d'une revue d'effectif et …
François-Xavier Rone devant son enrouleur.
La pluie se fait attendre
Depuis le début de ce mois de mai, l’inquiétude grandit dans le monde agricole. L’eau se fait attendre et les fortes chaleurs…
Publicité