Aller au contenu principal

Magazine
Alain Di Rocco, le Ve siècle en passion

Alain Di Rocco, passionné par l’Antiquité, vient de publier Les origines méconnues de nos régions, où les villes de Seine-et-Marne, son département d’origine, occupent une place importante. Portrait.

Natif de Chelles (Seine-et-Marne), certainement la plus vieille ville d’Île-de-France, Alain Di Rocco a passé les trente premières années de sa vie à Torcy. Passionné de vélo dès l’adolescence, il sillonne les routes seine-et-marnaises et découvre les villes et campagnes du département.

« Jeune adulte, j’ai voulu savoir comment étaient nées ces villes, souvent plus vieilles que Paris et plus importantes sous l’Antiquité », explique Alain Di Rocco, qui, au fil du temps, s’est aussi intéressé aux villes de l’Est de la France alors qu’il passait ses vacances dans les Vosges, sa grand-mère maternelle vivant en Lorraine. Il a ainsi découvert les voies romaines. « Ce qui me désole, c’est que tout est centré sur Paris. À l’époque pourtant, même Attila ne convoitait pas cette cité. Nos contemporains ne connaissent pas l’importance historique de ces villes : Meaux s’étalait sur soixante hectares et Lutèce sur seulement cinquante, Provins était la troisième ville de France. À travers un premier ouvrage paru en 2015, Balades en ville, des origines au Moyen Âge, j’ai mis en lumière quatorze villes (Chelles, Meaux, Soisson, Châlons, Reims, première ville en surface sous la Gaule et deuxième en population, Sens, Orléans…) qui ont été importantes pour la France sous l’Antiquité. Certaines étaient des villes de passage, à l’instar de Châlons, considérée comme une sentinelle ». Au passage, on apprend qu’à Meaux vivait le peuple des Meldes, d’où le gentilé de Meldois.

Trois ans plus tard, ce salarié d’une papeterie publie Année 451, victoire de l’occident, « victoire dans le sens où le dernier des Romains a fédéré ­Gallo-romains, Francs, ­Wisigoths et Burgondes ». C’est aussi un clin d’œil à sa famille paternelle originaire de Rome.

Enfin, alors que la Seine-et-Marne a une position à part en Île-de-France, le département occupe une place spéciale dans son troisième opus Origines méconnues de nos régions. « La Seine-et-Marne est alors très riche. D’ailleurs une des trois via Agrippa (voie romaine) passait au centre de l’actuel département (elle relie Coulommiers à Sens, où vivent les Senons, en passant par Vaudoy-en-Brie). C’est le début du déboisement, dont le seul vestige reste la forêt de Crécy. En 1065, le comté de Champagne couvre Meaux, Lagny, Provins, Coulommiers et à l’ouest la Brie française, c’est le royaume de France. Alain Di Rocco, passionné et intarissable sur cette période charnière du V e siècle, vous la fait revivre. Pourtant, à l’école, il s’intéressait plus à la géographie et non à l’histoire.

Maintenant, il se tourne vers les villes du Sud, mais déclare avoir encore beaucoup de choses à apprendre.

 

Biographie

Avril 2015 : parution de son premier ouvrage*.
Mars 2018 : Année 451 : victoire de l’Occident*.
Avril 2021 : Origines méconnues de nos régions*.

* Aux éditions Beaurepaire.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Des mesures de restrictions de l’usage de l’eau entrent en vigueur le 15 juillet
En pleine vague de chaleur, la préfecture d'Eure-et-Loir a décidé ce mercredi de restreindre l’usage de l’eau. Des mesures…
Vendredi 8 juillet, à Garancières-en-Beauce. Dans le cadre de l'entraide, Pascal Laya bat la parcelle de colza d'un ami.
L'Eure-et-Loir vit au rythme de la moisson
Depuis le début du mois, la pluie a cédé la place au grand bleu, la moisson bat son plein en Eure-et-Loir. Quelques tours de…
En attente de la fin des travaux, Nicolas Baptiste prépare déjà certaines ­productions.
Une ferme aquaponique s’installe dans le Loiret
Installé à Châtillon-Coligny depuis le 1er novembre dernier, Nicolas Baptiste lance sa propre ferme d’aquaponie baptisée Ferme…
Début juillet à Saint-Martin-en-Bière (Seine-et-Marne).
Moisson : la belle surprise du colza tandis que les protéines décrochent dans les blés
En Île-de-France, la moisson s'est enclenchée précocement, dès le 15-20 juin dans certains secteurs. Grâce à des conditions…
Eau : le préfet annonce de nouvelles mesures de restriction
Le préfet d'Eure-et-Loir, Françoise Souliman, a organisé une rencontre avec la presse le 13 juillet, puis le 20 juillet, à…
Le 21 juillet, à Saint-Germain-le-Gaillard. Pas de pluie, pas de pression. Une quinzaine de jours de travail auront permis de venir à bout de la moisson en Eure-et-Loir cette année.
Une récolte finalement meilleure que prévue en Eure-et-Loir
En dépit d'une certaine hétérogénéité, globalement qualité et rendements sont au rendez-vous de la récolte cette année en Eure-et…
Publicité