Aller au contenu principal

Magazine
Alain Di Rocco, le Ve siècle en passion

Alain Di Rocco, passionné par l’Antiquité, vient de publier Les origines méconnues de nos régions, où les villes de Seine-et-Marne, son département d’origine, occupent une place importante. Portrait.

Natif de Chelles (Seine-et-Marne), certainement la plus vieille ville d’Île-de-France, Alain Di Rocco a passé les trente premières années de sa vie à Torcy. Passionné de vélo dès l’adolescence, il sillonne les routes seine-et-marnaises et découvre les villes et campagnes du département.

« Jeune adulte, j’ai voulu savoir comment étaient nées ces villes, souvent plus vieilles que Paris et plus importantes sous l’Antiquité », explique Alain Di Rocco, qui, au fil du temps, s’est aussi intéressé aux villes de l’Est de la France alors qu’il passait ses vacances dans les Vosges, sa grand-mère maternelle vivant en Lorraine. Il a ainsi découvert les voies romaines. « Ce qui me désole, c’est que tout est centré sur Paris. À l’époque pourtant, même Attila ne convoitait pas cette cité. Nos contemporains ne connaissent pas l’importance historique de ces villes : Meaux s’étalait sur soixante hectares et Lutèce sur seulement cinquante, Provins était la troisième ville de France. À travers un premier ouvrage paru en 2015, Balades en ville, des origines au Moyen Âge, j’ai mis en lumière quatorze villes (Chelles, Meaux, Soisson, Châlons, Reims, première ville en surface sous la Gaule et deuxième en population, Sens, Orléans…) qui ont été importantes pour la France sous l’Antiquité. Certaines étaient des villes de passage, à l’instar de Châlons, considérée comme une sentinelle ». Au passage, on apprend qu’à Meaux vivait le peuple des Meldes, d’où le gentilé de Meldois.

Trois ans plus tard, ce salarié d’une papeterie publie Année 451, victoire de l’occident, « victoire dans le sens où le dernier des Romains a fédéré ­Gallo-romains, Francs, ­Wisigoths et Burgondes ». C’est aussi un clin d’œil à sa famille paternelle originaire de Rome.

Enfin, alors que la Seine-et-Marne a une position à part en Île-de-France, le département occupe une place spéciale dans son troisième opus Origines méconnues de nos régions. « La Seine-et-Marne est alors très riche. D’ailleurs une des trois via Agrippa (voie romaine) passait au centre de l’actuel département (elle relie Coulommiers à Sens, où vivent les Senons, en passant par Vaudoy-en-Brie). C’est le début du déboisement, dont le seul vestige reste la forêt de Crécy. En 1065, le comté de Champagne couvre Meaux, Lagny, Provins, Coulommiers et à l’ouest la Brie française, c’est le royaume de France. Alain Di Rocco, passionné et intarissable sur cette période charnière du V e siècle, vous la fait revivre. Pourtant, à l’école, il s’intéressait plus à la géographie et non à l’histoire.

Maintenant, il se tourne vers les villes du Sud, mais déclare avoir encore beaucoup de choses à apprendre.

 

Biographie

Avril 2015 : parution de son premier ouvrage*.
Mars 2018 : Année 451 : victoire de l’Occident*.
Avril 2021 : Origines méconnues de nos régions*.

* Aux éditions Beaurepaire.

Les plus lus

En Seine-et-Marne, le coup d'envoi de la moisson 2021 a été donné début juillet. Cette récolte, débutée tardivement, se déroule par intermittence en raison des nombreux épisodes pluvieux qui surviennent régulièrement depuis deux semaines.
En Île-de-France, la moisson tarde à s'enclencher
Manque d'ensoleillement, excès d'eau…, la moisson francilienne tarde à débuter. Les toutes premières récoltes ont eu lieu la…
Banderole "Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles" au bord d'une jachère fleurie en Seine-et-Marne..
« Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles »
Des exploitants agricoles de Seine-et-Marne affichent des banderoles près de leurs jachères fleuries.
Le 22 juillet, à Saulnières. Maxime Vecten est ravi de sa toute nouvelle ­moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250.
La récolte avec une géante : l'Axial Flow 9250 de Case IH
La société Duret vient de livrer une moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250. Petit tour aux côtés de son heureux…
Lorsqu'elle est pleine, la ­moissonneuse-batteuse peut peser jusqu'à 30 tonnes : la désembourber s'avère alors très compliqué.
Moissons : les agriculteurs s’embourbent dans le retard
Dans le Loiret, les premiers agriculteurs ont timidement commencé à récolter la semaine dernière mais la météo pluvieuse ne…
Les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume qui lie pompiers et agriculteurs.
Feux de chaume : agriculteurs et pompiers main dans la main
À l'aube de la moisson 2021, les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume signée…
Alexandre Pelé est le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves Centre-Val de Loire.
Quelles perspectives d’avenir pour la filière betteravière ?
Après l’annonce de Cristal Union d’un prix de la betterave à 30 euros/tonne, Alexandre Pelé, président de la Confédération…
Publicité