Aller au contenu principal

Élections
François Bonneau réélu à la tête de la Région Centre-Val de Loire

À l'issue du second tour des élections régionales dimanche, François Bonneau a été réélu pour un troisième mandat à la présidence de la Région Centre-Val de Loire.

François Bonneau est sorti en tête du scrutin quadrangulaire du second tour des élections régionales avec un peu plus de 39	% des voix. (Archives)
François Bonneau est sorti en tête du scrutin quadrangulaire du second tour des élections régionales avec un peu plus de 39 % des voix. (Archives)
© Hervé Colin

C'est une quadrangulaire qui constituait l'affiche du second tour des élections régionales qui se sont déroulées dimanche en Centre-Val de Loire. Comme lors du premier tour, ces élections n'ont engendré qu'une très faible, quoi que légèrement supérieure, participation à 33,31 %. Sans grande surprise, à l'issue du dépouillement, François Bonneau a été réélu à la présidence du conseil régional pour six ans. Il a rassemblé 39,15 % des voix, ce qui octroie 42 sièges à sa liste d'union de la gauche et des écologistes. Pour leurs parts, la liste conduite par Nicolas Forissier avec 22,61 % obtient 13 sièges, celle d'Aleksandar Nikolic à 22,24 % compte 13 sièges également et les 16 % de la liste portée par Marc Fesneau se convertissent en 9 sièges.

Un homme heureux

« Je suis un homme heureux. Ce que nous voyons ce soir est très clairement la validation d'une dynamique d'union, a déclaré François Bonneau dimanche soir à Orléans (Loiret). Ce que nous portons est un projet d'une grande ambition sur le plan social à un moment où il va falloir sortir de la crise. C'est un grand message que nous envoyons à la jeunesse. Un message aussi pour la culture. C'est un message également pour tous les territoires qui composent notre région, pour un nouveau rapport entre la ruralité et nos grandes villes. C'est enfin une ambition concrète pour que soient partagés les enjeux environnementaux, avec les acteurs économiques, avec les territoires, avec les citoyens, pour être en avant sur ces défis ». Il lui reste maintenant à choisir ses vice-présidents au sein des différents courants de sa liste puis à installer, ce vendredi, son exécutif et à définir une politique « en tendant la main aux oppositions républicaines pour construire ensemble un projet pour notre région », a-t-il conclu.

Les plus lus

En Seine-et-Marne, le coup d'envoi de la moisson 2021 a été donné début juillet. Cette récolte, débutée tardivement, se déroule par intermittence en raison des nombreux épisodes pluvieux qui surviennent régulièrement depuis deux semaines.
En Île-de-France, la moisson tarde à s'enclencher
Manque d'ensoleillement, excès d'eau…, la moisson francilienne tarde à débuter. Les toutes premières récoltes ont eu lieu la…
Banderole "Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles" au bord d'une jachère fleurie en Seine-et-Marne..
« Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles »
Des exploitants agricoles de Seine-et-Marne affichent des banderoles près de leurs jachères fleuries.
Le 22 juillet, à Saulnières. Maxime Vecten est ravi de sa toute nouvelle ­moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250.
La récolte avec une géante : l'Axial Flow 9250 de Case IH
La société Duret vient de livrer une moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250. Petit tour aux côtés de son heureux…
Lorsqu'elle est pleine, la ­moissonneuse-batteuse peut peser jusqu'à 30 tonnes : la désembourber s'avère alors très compliqué.
Moissons : les agriculteurs s’embourbent dans le retard
Dans le Loiret, les premiers agriculteurs ont timidement commencé à récolter la semaine dernière mais la météo pluvieuse ne…
Les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume qui lie pompiers et agriculteurs.
Feux de chaume : agriculteurs et pompiers main dans la main
À l'aube de la moisson 2021, les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume signée…
Alexandre Pelé est le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves Centre-Val de Loire.
Quelles perspectives d’avenir pour la filière betteravière ?
Après l’annonce de Cristal Union d’un prix de la betterave à 30 euros/tonne, Alexandre Pelé, président de la Confédération…
Publicité