Aller au contenu principal

Élections
Valérie Pécresse réélue à la Région Île-de-France

Les élections régionales et départementales se sont une nouvelle fois tenues dans un contexte d'abstention massive.

Valérie Pécresse
Valérie Pécresse
© DR

À l'issue du second tour des élections régionales, la liste de la candidate sortante Valérie Pécresse (Libres !) a été réélue à la tête de la Région avec 45,92 % des suffrages. À l'échelle des départements, la candidate obtient 53,62 % des votes dans les ­Yvelines, 43,69 % dans l'Essonne, 44,90 % dans le Val-d'Oise et 44,75 % en Seine-et-Marne. À noter que le scrutin a de nouveau été marqué par une très forte abstention de 66,74 %. À l'annonce des résultats, Valérie Pécresse a immédiatement réagi sur son compte Twitter : « Cette confiance renouvelée des Franciliens m'honore, elle m'oblige aussi. Plus que jamais, je suis déterminée à poursuivre et amplifier mon combat pour nos convictions et les valeurs de la République ». Parmi la liste des candidats élus figurent plusieurs agriculteurs franciliens, dont Jérôme Regnault dans les Yvelines, Benoît ­Chevron (sortant) et Éric Jeunemaitre (sortant) en Seine-et-Marne.

La séance plénière d'installation se déroule ce vendredi 2 juillet.

Élections départementales

S'agissant des élections départementales, là aussi les niveaux d'abstention ont connu des records : 64,77 % dans les ­Yvelines, 67,53 % dans l'Essonne, 69,98 % en Seine-et-Marne et jusqu'à 71,43 % dans le Val-d'Oise.

Dans les Yvelines, ce sont les binômes Divers droite qui arrivent en tête avec 35,25 % des suffrages, suivis par les binômes Union au centre et à droite (23,60 %) et les binômes des Républicains (7,83 %).

Dans l'Essonne, les binômes Divers droite obtiennent 22,18 % des votes, suivis par les binômes Union à gauche (15,68 %) et les binômes Union à gauche avec des écologistes (15,06 %).

Dans le Val-d'Oise, les binômes des Républicains remportent une large majorité avec 34,01 % des votes, suivis par les binômes d'Union à droite (16,30 %) et des binômes d'Union à gauche (7,77 %).

En Seine-et-Marne, les binômes de la majorité sortante (LR-Agir-UDI) terminent en tête avec 30 élus (dont 23 LR) sur 46 (65,22 %), suivis des binômes Rassemblement national (19 %) et des binômes du Parti socialiste (10,21 %).

Les plus lus

En Seine-et-Marne, le coup d'envoi de la moisson 2021 a été donné début juillet. Cette récolte, débutée tardivement, se déroule par intermittence en raison des nombreux épisodes pluvieux qui surviennent régulièrement depuis deux semaines.
En Île-de-France, la moisson tarde à s'enclencher
Manque d'ensoleillement, excès d'eau…, la moisson francilienne tarde à débuter. Les toutes premières récoltes ont eu lieu la…
Banderole "Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles" au bord d'une jachère fleurie en Seine-et-Marne..
« Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles »
Des exploitants agricoles de Seine-et-Marne affichent des banderoles près de leurs jachères fleuries.
Le 22 juillet, à Saulnières. Maxime Vecten est ravi de sa toute nouvelle ­moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250.
La récolte avec une géante : l'Axial Flow 9250 de Case IH
La société Duret vient de livrer une moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250. Petit tour aux côtés de son heureux…
Lorsqu'elle est pleine, la ­moissonneuse-batteuse peut peser jusqu'à 30 tonnes : la désembourber s'avère alors très compliqué.
Moissons : les agriculteurs s’embourbent dans le retard
Dans le Loiret, les premiers agriculteurs ont timidement commencé à récolter la semaine dernière mais la météo pluvieuse ne…
Les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume qui lie pompiers et agriculteurs.
Feux de chaume : agriculteurs et pompiers main dans la main
À l'aube de la moisson 2021, les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume signée…
Alexandre Pelé est le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves Centre-Val de Loire.
Quelles perspectives d’avenir pour la filière betteravière ?
Après l’annonce de Cristal Union d’un prix de la betterave à 30 euros/tonne, Alexandre Pelé, président de la Confédération…
Publicité