Aller au contenu principal

Salon de plein champ
Innov-agri bat son plein à Outarville

La Covid-19 aura contraint les organisateurs d'événements à reporter leurs salons. C'est le cas d'Innov-agri, qui devait se tenir à Outarville (Loiret) en 2020, mais qui a dû être reporté d'une année. Aussi, le public était au rendez-vous pour cette édition « Re-start » qui présentait un parcours de visite plus resserré et six villages thématiques. Chacun a pu arpenter les allées agrémentées de nombreuses machines et nouveautés, rencontrer les professionnels, assister à des démonstrations et conférences... Une chose est sûre, exposants comme visiteurs étaient ravis de se retrouver.

Cette nouvelle édition ainsi baptisée « Re-start » marque la reprise et la relance des contacts comme des affaires. Lors de l'inauguration du salon, mardi 7 septembre, les organisateurs de l'événement ainsi que les différents représentants régionaux et départementaux étaient unanimes : Innov-agri 2021 sonne le renouveau après une crise sanitaire encore bien présente.

Julien Denormandie rencontre les professionnels agricoles

Mercredi à 16 h 30, le salon a dû être évacué sur demande de la préfecture en raison d'une alerte météo. Vents violents et fortes pluies étaient prévus, mais l'orage est passé un peu plus loin. Jeudi 9 septembre, le salon a rouvert ses portes normalement et a pu recevoir Julien Denormandie. Le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation n'a pas pu inaugurer le salon. Qu'à cela ne tienne, il l'a clôturé par une visite de près de trois heures durant laquelle il a pris le temps d'aller à la rencontre des professionnels ainsi que des visiteurs.

Cette visite ministérielle, le dernier jour du salon, n'a fait l'objet d'aucune annonce particulière. Julien Denormandie a arpenté l'allée C, accompagné d’Hervé Noiret et de Gérard Julien, respectivement directeur général et président de NGPA (Nouvelle génération de presse agricole), l'organisateur du salon, pour échanger avec les professionnels présents et les visiteurs. Julien Denormandie se montrait particulièrement attentif et n'hésitait pas à s'arrêter devant chaque visiteur qui s'adressait à lui. Cela n'a l'air de rien mais c’est la première fois depuis Michel Barnier en 2008, qu'un ministre de l’Agriculture se rend au salon d’Outarville. Le lendemain, Julien Denormandie s'est rendu aux Terres de Jim à Corbières (Alpes-de-Haute-Provence).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Nicolas Roch nous a quittés
Nous avons la tristesse d'apprendre le décès de Nicolas Roch, survenu accidentellement lundi 3 juin à l'âge de 46 ans.
Même si Miss France ne vient pas cette année, rendez-vous tout de même ce week-end au comice agricole de Dangeau.
Rendez-vous à Dangeau ce week-end pour le comice
La grande famille des éleveurs donne rendez-vous à tous ce week-end pour le comice agricole Perche et Dunois, à Dangeau.
Mercredi 15 mai, à Janville-en-Beauce. En présence du président et du directeur général de Cristal Union, Olivier de Bohan et Xavier Astolfi (au c.), le président de la section Pithiviers-Toury, Olivier Duguet (à g.), a ouvert son assemblée générale par l'annonce d'un prix record pour les betteraves.
Betteraves : Cristal Union annonce un prix record
La section Pithiviers-Toury de la coopérative Cristal Union a tenu son assemblée générale annuelle le 15 mai à Janville-en-…
Vendredi 17 mai, à Dangeau. Le jeune éleveur Victor Forge (à g.) a expliqué les difficultés de désherbage de sa nouvelle parcelle de lavande, travail manuel requis.
Le comice de Dangeau est lancé
Quel lien y a-t-il entre une entreprise spécialisée dans la production de godets pour l'agricole et le BTP, les établissements…
D'anciennes variétés de blé de nouveau au goût du jour
Damien Foussereau, céréalier à Authon, a décidé de se lancer dans la meunerie et de cultiver des variétés de blé anciennes. Une…
Vincent Portier vit sa première campagne en tant que producteur de fraises à Tour-en-Sologne. Pour le moment, la récolte se passe bien malgré un manque de main d'œuvre qui pose des soucis au quotidien.
Vincent Portier lance sa première récolte de fraises
Les fraises sont de sortie et les cueilleurs s’activent pour remplir les barquettes de 250 ou 500 grammes. Vincent Portier,…
Publicité