Aller au contenu principal

Chambre d'Agriculture
Zoom sur l'expérimentation désherbage de la plateforme de Mondreville

La première plateforme 2021 de la chambre d'Agriculture de région Île-de-France s'est tenue jeudi 3 juin à Mondreville (Yvelines). Zoom sur quelques expérimentations présentées.

Le coup d'envoi des plateformes de la chambre d'Agriculture de région Île-de-France a bien été donné jeudi 3 juin à ­Mondreville ­(Yvelines). Outre les essais variétés, l'expérimentation désherbage chimique et mécanique sur blé était présentée et s'est révélée relativement probante. « Nous sommes ici sur une parcelle très intéressante pour cette problématique car elle avait déjà été présentée lors de la plateforme de 2017 et on comptait à l'époque mille épis de vulpin au mètre carré, explique le conseiller technique de la Chambre, Nicolas Greaume. Aujourd'hui, nous sommes au maximum à 25 épis/m 2 ». Le technicien a donc d'abord passé en revue l'ensemble des leviers qui ont été utilisés durant ces quatre années pour parvenir à ce résultat. « Il y a eu un labour d'été en 2017, un labour d'hiver en 2018 et plus rien depuis, juste des déchaumages et surtout l'alternance de cultures avec l'introduction de cultures de printemps ». À la suite, le conseiller a passé en revue les différentes modalités et matières actives utilisées sur les bandes test et les résultats obtenus.

À ses côtés, un responsable de la société Stecomat, importatrice de la marque Treffler, était présent afin de présenter la herse-étrille de la marque. Un outil bien connu des agriculteurs biologiques et disposant d'atouts séduisants pour l'agriculture conventionnelle. « Tout l'enjeu du désherbage mécanique est de passer tôt pour aller toucher les filaments blancs mais il peut y avoir un risque de déchausser la culture avec une herse classique. Celle-ci a la particularité d'avoir une pression identique sur toutes les dents pouvant aller de 100 grammes à 5 kilos et ainsi de limiter les risques de déchaussement », souligne Damien Schmit de la société Stecomat. L'outil, qui peut s'utiliser jusqu'au stade épiaison sur céréales est aussi employé sur maïs, betteraves ou lin.

 

Un pôle biodiversité

Sur chaque plateforme, la chambre d'Agriculture de région Île-de-France propose aux agriculteurs un pôle biodiversité avec la présentation de couverts fleuris et une thématique apiculture. À Mondreville, Sixtine Le Rasle a présenté diverses modalités de couverts, dont le Pronectar, utilisé dans le cadre des Maec et composé de trèfle incarnat, bourrache, trèfle de Perse, sarrasin, phacélie, trèfle violet, mélilot jaune et sainfoin. L'abondance des pollinisateurs et leur diversité dans ces couverts ont été étudiées afin de démontrer l'intérêt de l'introduction de ce type de culture, « en particulier si l'on est agriculteur-apiculteur ou que l'on a un voisin apiculteur », souligne la technicienne. À ses côtés, Candice Laroche, la nouvelle conseillère apicole répond aux nombreuses interrogations des visiteurs et présente les balances connectées désormais déployées sur l'ensemble du territoire francilien.

Les plus lus

En Seine-et-Marne, le coup d'envoi de la moisson 2021 a été donné début juillet. Cette récolte, débutée tardivement, se déroule par intermittence en raison des nombreux épisodes pluvieux qui surviennent régulièrement depuis deux semaines.
En Île-de-France, la moisson tarde à s'enclencher
Manque d'ensoleillement, excès d'eau…, la moisson francilienne tarde à débuter. Les toutes premières récoltes ont eu lieu la…
Banderole "Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles" au bord d'une jachère fleurie en Seine-et-Marne..
« Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles »
Des exploitants agricoles de Seine-et-Marne affichent des banderoles près de leurs jachères fleuries.
Le 22 juillet, à Saulnières. Maxime Vecten est ravi de sa toute nouvelle ­moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250.
La récolte avec une géante : l'Axial Flow 9250 de Case IH
La société Duret vient de livrer une moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250. Petit tour aux côtés de son heureux…
Lorsqu'elle est pleine, la ­moissonneuse-batteuse peut peser jusqu'à 30 tonnes : la désembourber s'avère alors très compliqué.
Moissons : les agriculteurs s’embourbent dans le retard
Dans le Loiret, les premiers agriculteurs ont timidement commencé à récolter la semaine dernière mais la météo pluvieuse ne…
Les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume qui lie pompiers et agriculteurs.
Feux de chaume : agriculteurs et pompiers main dans la main
À l'aube de la moisson 2021, les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume signée…
Alexandre Pelé est le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves Centre-Val de Loire.
Quelles perspectives d’avenir pour la filière betteravière ?
Après l’annonce de Cristal Union d’un prix de la betterave à 30 euros/tonne, Alexandre Pelé, président de la Confédération…
Publicité