Aller au contenu principal

Récolte
Une moisson correcte mais à deux doigts de la catastrophe

La chambre d'Agriculture fait le bilan de la moisson 2021 au terme d'une campagne marquée par de fortes amplitudes de la météo.

En dépit de terres détrempées, les premières éclaircies début juillet ont permis le lancement de la récolte en Eure-et-Loir.
En dépit de terres détrempées, les premières éclaircies début juillet ont permis le lancement de la récolte en Eure-et-Loir.
© H.C. - Horizons / archives

La récolte des céréales et oléoprotéagineux est qualifiée de correcte cette année par les agronomes de la chambre d'Agriculture d'Eure-et-Loir. Elle s'établit, en moyenne, légèrement au-dessus (5 %) de la moyenne quinquennale en escourgeons et céréales et environ 10 % au-dessus en colza. Cette dernière constitue la bonne surprise de cette campagne marquée par un contexte météo atypique.

Pas exceptionnelle

Néanmoins, « elle aurait du être exceptionnelle mais elle ne l'est pas, relève l'élu de la Chambre en charge de l'agronomie, Éric Maisons. Et on est passé à deux doigts de la catastrophe. Le blé a fleuri tard, autour du 15 juin, il faisait beau, mais ensuite le temps s'est dégradé… Nous avons failli revivre le scénario de 2016 ».

Pour expliquer les résultats de l'année (voir ci-dessous), il faut rembobiner le film météo jusqu'à l'été précédent car le temps chaud et sec jusqu'à fin septembre contrarie les semis de colza. En revanche, l'automne est favorable aux céréales qui s'implantent facilement et mettent en place un beau potentiel de rendement par leur tallage.

Si l'hiver est globalement doux, un fort gel à la mi-février impacte une première fois les colzas, surtout ceux déjà fragilisés par les insectes. Un deuxième épisode de gel, cette fois tardif, début avril, titille les records du genre et aura surtout de grosses conséquences sur la sole betteravière, gelée à 75 %. Sur certains secteurs, la seconde quinzaine d'avril, très sèche, va stresser les colzas et les céréales.

Humidité persistante

La fraîcheur printanière aura un impact sur les cycles des plantes qui affichent un retard d'une quinzaine de jours mais leur permet de s'étoffer. Ensuite, le remplissage des grains se fera sous les pluies, à partir du 15 juin, ce qui ne favorisera pas ce stade des cultures mais plutôt les champignons. La végétation est ralentie. Parfois, des orages favoriseront la verse d'escourgeons et de blés.

L'humidité persiste ensuite en juillet et août, retardant les chantiers de récolte, dégradant la qualité… « Une année particulière, avec de fortes variations de température, de pluviométrie, d'ensoleillement, du gel : certains ont pris cher », conclut Éric ­Maisons.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Des mesures de restrictions de l’usage de l’eau entrent en vigueur le 15 juillet
En pleine vague de chaleur, la préfecture d'Eure-et-Loir a décidé ce mercredi de restreindre l’usage de l’eau. Des mesures…
En attente de la fin des travaux, Nicolas Baptiste prépare déjà certaines ­productions.
Une ferme aquaponique s’installe dans le Loiret
Installé à Châtillon-Coligny depuis le 1er novembre dernier, Nicolas Baptiste lance sa propre ferme d’aquaponie baptisée Ferme…
Début juillet à Saint-Martin-en-Bière (Seine-et-Marne).
Moisson : la belle surprise du colza tandis que les protéines décrochent dans les blés
En Île-de-France, la moisson s'est enclenchée précocement, dès le 15-20 juin dans certains secteurs. Grâce à des conditions…
Eau : le préfet annonce de nouvelles mesures de restriction
Le préfet d'Eure-et-Loir, Françoise Souliman, a organisé une rencontre avec la presse le 13 juillet, puis le 20 juillet, à…
Le 21 juillet, à Saint-Germain-le-Gaillard. Pas de pluie, pas de pression. Une quinzaine de jours de travail auront permis de venir à bout de la moisson en Eure-et-Loir cette année.
Une récolte finalement meilleure que prévue en Eure-et-Loir
En dépit d'une certaine hétérogénéité, globalement qualité et rendements sont au rendez-vous de la récolte cette année en Eure-et…
La moisson est terminée dans le département et des tendances se dessinent, sans résultats définitifs pour l'instant.
Les tendances de la moisson en Loir-et-Cher
Les chiffres des rendements concernant les céréales sont chaque année grandement attendus. Frédéric Cadoux, conseiller grandes…
Publicité