Aller au contenu principal

Chambre d'Agriculture
Session de rentrée dense pour les membres de la Chambre

Les membres de la chambre d'Agriculture d'Eure-et-Loir se sont réunis en session à Chartres, le 20 septembre.

Le 20 septembre, à Chartres. Éric Thirouin a présidé la session de rentrée des membres de la chambre d'Agriculture en présence du préfet, Françoise Souliman (à g.).
Le 20 septembre, à Chartres. Éric Thirouin a présidé la session de rentrée des membres de la chambre d'Agriculture en présence du préfet, Françoise Souliman (à g.).
© Hervé Colin - Horizons

C'était la rentrée lundi 20 septembre pour les membres de la chambre d'Agriculture d'Eure-et-Loir, qui se sont réunis en session sous la houlette de leur président Éric Thirouin et en présence du préfet, Françoise Souliman. Les travaux se sont déroulés salle Mathurin-Régnier.

Les cultures de diversification impactées

Les travaux de la chambre consulaire ont débuté par le tour de l'actualité agricole du président. Éric Thirouin l'a entamé par un point sur la récolte. Il fait le constat que celle-ci, bien que tardive, a livré des résultats corrects (notre édition du 17 septembre), sauf pour les cultures de diversification : « Elles ont subi les aléas de la météo. Ce n'est pas de bon augure pour les promouvoir », a-t-il souligné. Il a relevé également qu'en bio les rendements ont été hétérogènes, globalement médiocres et que les prix n'avaient pas augmenté car la demande reste stable…

Ensuite, Éric Thirouin a demandé au préfet de lancer une procédure de calamité agricole pour le secteur apicole, en grosse difficulté sur cette campagne. Puis il a dénoncé la décroissance qu'induit la stratégie du Green Deal, voulue par la Commission européenne : « Elle vise à réduire de moitié l'utilisation des pesticides et des engrais et atteindre 25 % de la SAU* en bio. Or une étude européenne alerte sur les résultats de cette stratégie qui conduirait à une baisse de 20 % de la production en grandes cultures et du bœuf et à une hausse des prix de 60 % ».

Décroissance encore

Le président a parlé également de la future Pac et de l'accès aux éco-régimes pour les agriculteurs. Avec un brin de provocation, il a invité les agriculteurs qui seraient séduits par la décroissance à mettre 10 % de leurs terres en jachère pour y avoir droit… Nous reviendrons en détail dans une prochaine édition sur ces questions que Laurent Baraduc a détaillées ensuite.

La session a également entériné un budget rectificatif 2021 pour la chambre d'Agriculture, qui fait la part belle aux investissements.

 

*Surface agricole utile.

Les plus lus

Joffrey Mulon.
Joffrey Mulon, compagnon du goût
Joffrey Mulon est artisan boucher-charcutier-traiteur à Sully-sur-Loire (Loiret). Sélectionné parmi les meilleurs artisans de…
Temps de pauses
Avec son projet photographique Identité paysanne, l’artiste Pauline Weber pose un regard touchant sur son père et l’attachement…
La vente du domaine de Grignon est reportée au 31 décembre.
Grignon : coup d'arrêt pour la vente du domaine
L'État a reporté la signature du compromis de vente du domaine au 31 décembre.
Les bottes de haricots sont pleines.
150 tonnes de haricots refusées à cause du datura
Emmanuel Calers, installé à Souvigny-en-Sologne, s'est vu refuser la totalité de sa production de haricots en raison de présence…
À 28 ans, Pierre Carvalho lance l'application Lioca pour promouvoir le « mieux manger ».
Lioca : une plateforme de vente pour valoriser le local
Début septembre, Pierre Carvalho a lancé la plateforme Lioca afin de proposer aux Orléanais des produits locaux et, pour la…
Le 27 septembre à Pussay (Essonne). Valérie Lacroute a débuté sa journée de visite chez le Jeune agriculteur Victor Rabier dans son exploitation de grandes cultures.
Valérie Lacroute sur les terres ouest franciliennes
La nouvelle vice-présidente de la Région Île-de-France en charge de l'agriculture, Valérie Lacroute, a effectué une première…
Publicité