Aller au contenu principal

Équins
Le PNR de Chevreuse au service du monde du cheval

Le Parc naturel régional de la Haute vallée de Chevreuse (Yvelines) organise une réunion le 15 novembre à destination des structures équestres.

Le Parc naturel régional de la Haute vallée de Chevreuse travaille notamment sur la thématique du pâturage.
Le Parc naturel régional de la Haute vallée de Chevreuse travaille notamment sur la thématique du pâturage.
© M.G. - Horizons

Structures équestres, agriculteurs diversifiés avec une pension de chevaux ou simplement qui envisagent se lancer dans une activité équestre sont conviés lundi 15 novembre par le Parc naturel régional de la Haute vallée de Chevreuse à une matinée de rencontres aux haras des Bréviaires. « Le PNR propose régulièrement des actions ponctuelles pour le monde du cheval mais cette fois, nous voulons aller plus loin et nous inscrire dans la durée avec un véritable travail de fond et d'accompagnement, annonce Clarisse Blanchard, chargée de mission Agriculture durable. En février dernier, le Parc a lancé une grande étude sur l'environnement et le cheval à l'échelle du territoire de la Haute vallée de Chevreuse. Lors de cette rencontre du 15 novembre, nous en restituerons notamment les principaux enseignements ».

Le PNR, qui s'entoure pour ce projet de l'Institut français du cheval et de l'équitation (IFCE) et du Comité départemental d'équitation des Yvelines, présentera également une série de mesures mises en place pour soutenir la filière équine comme la création de formations ou le financement de certains investissements. « Nous avons identifié quelques pistes de travail essentielles comme le pâturage, la gestion des vermifuges, l'alimentation, la biodiversité…, poursuit Clarisse Blanchard. Nous allons mettre en place certains dispositifs comme le financement de minuteur pour améliorer la gestion de l'eau pour l'arrosage des carrières par exemple ou une aide à la stabilisation des sols dans les prairies de fond de vallée où la biodiversité est riche et doit être préservée ».

La mise en place de formations d'une demi-journée sur le terrain est également envisagée afin de communiquer sur des pratiques intéressantes qui pourraient être utiles à tous (pâturage, gestion du fumier…).

Enfin, une présentation du label EquuRES (bien-être animal et environnement) et du projet Équifumier viendra compléter la matinée.

« L'ensemble des agriculteurs ou des professionnels du monde du cheval intéressés par ces questions sont les bienvenues à cette matinée de rencontre », insiste Clarisse Blanchard qui espère « créer du lien avec ces structures qui n'ont pas l'habitude qu'on vienne vers elles et qu'on les accompagne ».

+ d'infos :

« Rencontres : le Parc au service des structures équestres », lundi 15 novembre de 9 h 30 à 12 heures aux haras des Bréviaires (Yvelines). Un buffet sera offert à l'issue de la réunion afin de poursuivre les échanges. Inscription auprès de Clarisse Blanchard par mail à c.blanchard@parc-naturel-chevreuse.fr.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Dès le redémarrage de l'usine, l'entreprise proposera de multiples produits issus de la transformation du chanvre.
Prête pour un redémarrage au printemps, Gâtichanvre cherche des producteurs
Reprise à l'été 2021 par un agriculteur et entrepreneur eurélien, l'entreprise essonnienne Gâtichanvre devrait redémarrer d'ici…
Le 25 octobre, à Ouarville. Pour Alexandre Besnard, les débuts ont été difficiles mais la fin de saison ouvre de belles perspectives à La Tomate des frères Besnard.
La Tomate des frères Besnard est bien lancée
Pour faire le bilan de la première saison d'activité de La Tomate des frères Besnard, nous rencontrons Alexandre Besnard le 25 …
Sécheresse et chaleur ont engendré une baisse de la production d'oignons en Beauce. Sans irrigation, la situation aurait été catastrophique.
Oignons : des rendements en retrait mais l'irrigation sauve la récolte en Beauce
Pour faire le point sur la campagne oignons qui s'est achevée début octobre, nous rencontrons le président-directeur général de…
Vendredi 28 octobre, à la préfecture de Melun. Anne-Gaëlle Blanc, de l'OFB, Bruno Mollot, de la FDC 77, et Brice De Bisshop, éleveur et représentant de la FDSEA, sont intervenus dans le cadre des nouvelles restrictions concernant la grippe aviaire.
Grippe aviaire en Seine-et-Marne : restrictions sur la chasse
Alors que le niveau de risque de grippe aviaire devrait prochainement passer à « élevé » sur tout le territoire, une nouvelle…
De g. à d.	: Patrick Langlois, Jean-Marie Fortin, Pierre Coisnon et Sébastien Méry. Tous ont pris la parole pour évoquer le choc énergétique et son impact sur les filières agricoles et alimentaires.
Choc énergétique : les acteurs des filières alimentaires témoignent
Face à la colossale hausse du prix de l’électricité et du gaz, la FNSEA du Loiret a réuni les acteurs des filières alimentaires…
Lundi 24 octobre, à Chartres. Pour la plateforme Sur le champ	! co-­présidée par Éric Thirouin et Éric Brault, l'enjeu est de gagner le marché de la ­restauration collective.
Sur le champ ! en manque de restauration collective
La SCIC* qui gère la plateforme Sur le champ ! a organisé, le 24 octobre à Chartres, son assemblée générale annuelle, suivie d'…
Publicité