Aller au contenu principal

Machinisme
La réouverture du Compa au menu de l'assemblée générale

La nouvelle de la probable réouverture du Compa a été annoncée aux adhérents de l'association des Amis du Compa, réunis en assemblée générale annuelle le 2 décembre à Gasville-Oisème.

La bonne nouvelle arrive de la bouche de son président, ­William Belhomme, et de Mireille Bonnebas, membre du bureau, le 2 décembre à Gasville-Oisème, lors de l'assemblée générale de l'association des Amis du Compa. De fait, ils avaient été reçus la veille par Olivier Labat, missionné sur le dossier de la réouverture du Compa par le conseil départemental…

Vote le 15 janvier

« Il est jeune, il a l'air compétent et il est en train de défendre en ce moment, au conseil départemental, le dossier qu'il a monté pour la réouverture du Compa et de l'atelier, explique le président. Il faudra cependant attendre le 15 janvier pour que ce soit voté par l'assemblée départementale. Ce qui est sûr, c'est que le président (du Département, Christophe Le ­Dorven, NDLR) est favorable à la réouverture ».

« Nous aurions voulu qu'ils mettent la clé dans la porte et qu'ils ouvrent demain, ajoute Mireille ­Bonnebas. Mais ce n'est pas possible, il faut recruter du personnel, tout remettre en route, prévenir les écoles… Tout cela ne peut pas se faire du jour au lendemain ».

Si elle a lieu, la réouverture du Compa interviendrait en deux temps. Dès le printemps pour les scolaires, avec une exposition sur l'agriculture au néolithique, puis à l'automne pour le grand public. Cette seconde étape pourrait avoir un retentissement national, autour d'une grande exposition sur le thème de l'agriculture au Japon.

Réouverture de l'atelier

Si la fermeture du Conservatoire national de l'agriculture a interloqué les membres de l'association, celle de l'atelier de restauration, encore plus. Heureusement, sa réouverture est également au programme et celle-ci pourrait avoir lieu assez rapidement. « Le conseil départemental veut d'abord comprendre pourquoi il avait été fermé, précise William Belhomme. Ils vont envoyer quelqu'un pour vérifier si tout est conforme ».

« Pour nous, pour les bénévoles, cette réouverture est une priorité, souligne Mireille Bonnebas. C'est ce que nous leur avons dit et j'espère qu'ils l'ont compris. Il y a là des machines qui sont restées en pièces détachées… ».

Chat échaudé…

Néanmoins, William Belhomme ne veut pas se laisser griser par la bonne nouvelle : « Tout peut arriver. Nous espérons que ce que l'on nous dit se rapproche de la réalité. Il faut tenir bon, nous sommes toujours là, toujours sur le terrain. Nous attendons avec impatience la réouverture du site ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Nicolas Roch nous a quittés
Nous avons la tristesse d'apprendre le décès de Nicolas Roch, survenu accidentellement lundi 3 juin à l'âge de 46 ans.
Même si Miss France ne vient pas cette année, rendez-vous tout de même ce week-end au comice agricole de Dangeau.
Rendez-vous à Dangeau ce week-end pour le comice
La grande famille des éleveurs donne rendez-vous à tous ce week-end pour le comice agricole Perche et Dunois, à Dangeau.
Mercredi 15 mai, à Janville-en-Beauce. En présence du président et du directeur général de Cristal Union, Olivier de Bohan et Xavier Astolfi (au c.), le président de la section Pithiviers-Toury, Olivier Duguet (à g.), a ouvert son assemblée générale par l'annonce d'un prix record pour les betteraves.
Betteraves : Cristal Union annonce un prix record
La section Pithiviers-Toury de la coopérative Cristal Union a tenu son assemblée générale annuelle le 15 mai à Janville-en-…
Vendredi 17 mai, à Dangeau. Le jeune éleveur Victor Forge (à g.) a expliqué les difficultés de désherbage de sa nouvelle parcelle de lavande, travail manuel requis.
Le comice de Dangeau est lancé
Quel lien y a-t-il entre une entreprise spécialisée dans la production de godets pour l'agricole et le BTP, les établissements…
D'anciennes variétés de blé de nouveau au goût du jour
Damien Foussereau, céréalier à Authon, a décidé de se lancer dans la meunerie et de cultiver des variétés de blé anciennes. Une…
Vincent Portier vit sa première campagne en tant que producteur de fraises à Tour-en-Sologne. Pour le moment, la récolte se passe bien malgré un manque de main d'œuvre qui pose des soucis au quotidien.
Vincent Portier lance sa première récolte de fraises
Les fraises sont de sortie et les cueilleurs s’activent pour remplir les barquettes de 250 ou 500 grammes. Vincent Portier,…
Publicité