Aller au contenu principal

Axéréal
Une campagne 2020-2021 atypique pour le groupe Axéréal

Le groupe coopératif Axéréal s'est réuni en assemblée générale le 9 décembre à Orléans (Loiret). Retour sur un exercice 2020-2021 qui s'est déroulé dans un contexte difficile.

«La campagne 2020-2021 restera marquée par un environnement particulièrement difficile, cumulant une moisson historiquement basse, et des marchés toujours très affectés par la crise de la Covid-19, a souligné le président du groupe coopératif Axéréal, Jean-François Loiseau, en ouverture de son assemblée générale le 9 décembre à Orléans (Loiret). Dans ce contexte, le virage stratégique dans l’organisation de nos activités agricoles, initié il y a maintenant un an, révèle tout son intérêt pour davantage d’agilité et de synergies », a-t-il relevé.

2,3 millions de tonnes collectées

Ainsi, le retour sur la récolte 2020 d'Axéréal montre une performance similaire à celle des autres coopératives, soit une baisse d'environ 20 % par rapport à l'année précédente, pour s'établir à 3,2 millions de tonnes collectées. Cependant, l'objectif du million de tonnes de grains commercialisées provenant de filières à cahiers des charges à l'horizon 2022 est maintenu. Ainsi, 620 000 tonnes de grains issus de ces filières ont été collectées cette année, soit une progression de 14 % par rapport à l'exercice précédent.

Ce qui permet à son président de souligner que « la transition agricole et alimentaire chez Axéréal n’est plus un objectif, elle est aujourd’hui une réalité. La création de valeur se traduit à toutes les échelles sur les exploitations, dans nos développements industriels et auprès de nos clients : une production saine, pour une alimentation de qualité. Si l’objectif reste intact, nous accompagnons nos activités vers les marchés les plus porteurs pour valoriser la production des agriculteurs ».

L'exercice a aussi été le moment d'afficher de premiers gains de compétitivité concrets, grâce aux synergies mises en place entre les différentes activités et la montée en puissance de la digitalisation. Ainsi, le e-commerce pour les adhérents a enregistré une hausse de trafic sur sa plateforme et l'activité malt a encore gagné des parts de marché (lire ci-dessous).

Ambition décarbonation

Par ailleurs, le groupe Axéréal s'est engagé dans la décarbonation des filières et affiche des résultats mesurables. En effet, la coopérative a pour ambition de récolter 200 000 tonnes de cultures bas-carbone en 2022. Aussi, elle a mis en place des réseaux d'agriculteurs pionniers dans ces démarches et progresse dans l'indépendance énergétique de ses sites de transformation, à l'image de la mise en service de la centrale solaire thermique de sa malterie d'Issoudun.

L'assemblée générale a été l'occasion aussi de faire le point sur le plan de transformation en cours sur la partie agriculture et filières qui permet d'engager des projets d'avenir : « 3 500 jours cumulés de construction et d’échanges avec les agriculteurs durant les douze mois écoulés pour réussir ensemble cette ambitieuse transformation : c’est dans la proximité et le dialogue que nous construisons notre avenir », a affirmé Jean-François Loiseau.

Économies à venir

Enfin, le plan de réorganisation prévu par le groupe coopératif a été déployé dans les délais, ce qui permettra de réaliser des économies sur l'exercice en cours…

Les chiffres

Le chiffre d'affaires du groupe Axéréal s'établit à 3,128 milliards d'euros, en hausse de 3 % par rapport à l'exercice précédent. Cette augmentation s'explique par la hausse des volumes de malt vendus (2,65 millions de tonnes). L'activité agriculture et filières représente 57 % du CA du groupe, l'activité malt 43 %. L'excédent brut d'exploitation a progressé de 19 % à 165 000 euros.
Le 9 décembre, à Orléans (Loiret). Le président du groupe Axéréal, Jean-François Loiseau (à d.), et son directeur général, Paul-Yves L'Anthoën, sont revenus sur un exercice 2020-2021 compliqué.

 

De bons résultats pour l'activité malt

Yves L'Anthoën, la reprise des activités de Cargill se traduit dans les résultats.
© Stéphane Hussein
Cet exercice 2020-2021 est le premier complet pour Axéréal à la suite de la reprise des activités de Cargill Malt, et ses résultats sont visiblement supérieurs aux attentes. Un nouveau système d'information a été mis en place, et l'usine éthiopienne est entrée en production. Cependant, l’année a été marquée par la pandémie de Covid-19. Les impacts de la crise sanitaire sont estimés à environ 150 000 tonnes à la clôture de l'exercice, et correspondent principalement à des pertes de volumes liées au ralentissement du marché du malt à la suite des mesures de confinement prises dans les différents pays.
« Côté malt, nous finalisons une année riche en extensions de capacité de production : Buckie en Écosse, Athy en Irlande, Cavan en Australie, a relevé le directeur du groupe coopératif Axéréal, Paul-Yves L'Anthoën. La finalisation opérationnelle de l’intégration des malteries récemment acquises auprès du groupe Cargill est un cap franchi cette année avec succès, nous permettant désormais d’adresser une offre puissante à l’ensemble des marchés mondiaux de brasserie et de distillerie ».
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Terres de Jim, c'est ce week-end à Outarville
Les membres de Jeunes agriculteurs du Loiret et d’Eure-et-Loir se sont unis pour organiser la 8e édition des Terres de Jim, un…
Le 14 septembre, à Viabon. Solenne Thevenet cultive une douzaine d'hectares de courges pour en commercialiser les graines sous la marque Valconie.
Valconie : la petite graine de courge qui monte, qui monte…
Solenne et Rémi Thevenet se sont lancés dans la production de graines de courge à Viabon et ont créé la marque Valconie. Leur…
L'événement s'est terminé avec la remise des prix des différentes compétitions	: moiss-batt-cross, traîne-cul et labour.
105 000 visiteurs aux Terres de Jim en Beauce
Retour en images sur la plus grande fête agricole d'Europe qui s'est tenue cette année dans le Loiret.
À seulement 20 ans, Léa Perthuis a repris l'hiver dernier l'ancien centre équestre Adamo Walti Stable situé à Étréchy (Essonne), qu'elle a renommé Twila Ranch.
Léa Perthuis, 20 ans, à la tête d'un centre équestre
À seulement 20 ans, Léa Perthuis s'est retrouvée propulsée l'hiver dernier à la direction du centre équestre Twila Ranch à…
Vandalisme : 2 hectares de maïs broyés
Raphaël et Frédéric Bouché, exploitants à Ballancourt-sur-Essonne, ont été victimes d'un acte d'incivilité dans la nuit du…
Les bénévoles JA se sont relayés sur le terrain toute la semaine.
Festival de la terre d'Île-de-France : rendez-vous ce week-end à Saclay !
Le Festival de la terre d'Île-de-France se tiendra ces samedi 10 et dimanche 11 septembre à Saclay (Essonne). L'heure est aux…
Publicité