Aller au contenu principal

Tournesols sauvages : attrapez-les tous !

Comme les tournesols sont en pleine floraison, c'est le moment d'arracher les adventices et tournesols sauvages bien visibles. Les conseils de Terres Inovia.

Alors que les tournesols sont en pleine floraison voire en fin floraison, les tournesols adventices ou tournesols sauvages sont actuellement bien visibles dans les parcelles car ils sont plus hauts que la culture. C’est donc le moment d’arracher ces néo-infestations, avant la maturité des premiers capitules et l’égrenage.

S'ils sont repérés alors que les premières graines sont déjà formées, il faut les éliminer en évitant que les graines ne tombent au sol et les sortir de la parcelle. En cas de néo-infestation sur le rang, il faut vite informer son technicien.

Pourquoi lutter drastiquement ?

Présents surtout dans le grand quart Sud-Ouest de la France (Occitanie, Nouvelle-Aquitaine et Vendée), les tournesols sauvages sont très nuisibles. Ils ont un fort pouvoir invasif : quelques pieds isolés (même 1 à 10 pieds/hectare) peuvent aboutir après deux ou trois cycles de culture avec du tournesol à de grands foyers voire à une infestation de toute la parcelle.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Des mesures de restrictions de l’usage de l’eau entrent en vigueur le 15 juillet
En pleine vague de chaleur, la préfecture d'Eure-et-Loir a décidé ce mercredi de restreindre l’usage de l’eau. Des mesures…
Vendredi 8 juillet, à Garancières-en-Beauce. Dans le cadre de l'entraide, Pascal Laya bat la parcelle de colza d'un ami.
L'Eure-et-Loir vit au rythme de la moisson
Depuis le début du mois, la pluie a cédé la place au grand bleu, la moisson bat son plein en Eure-et-Loir. Quelques tours de…
En attente de la fin des travaux, Nicolas Baptiste prépare déjà certaines ­productions.
Une ferme aquaponique s’installe dans le Loiret
Installé à Châtillon-Coligny depuis le 1er novembre dernier, Nicolas Baptiste lance sa propre ferme d’aquaponie baptisée Ferme…
Début juillet à Saint-Martin-en-Bière (Seine-et-Marne).
Moisson : la belle surprise du colza tandis que les protéines décrochent dans les blés
En Île-de-France, la moisson s'est enclenchée précocement, dès le 15-20 juin dans certains secteurs. Grâce à des conditions…
Eau : le préfet annonce de nouvelles mesures de restriction
Le préfet d'Eure-et-Loir, Françoise Souliman, a organisé une rencontre avec la presse le 13 juillet, puis le 20 juillet, à…
Le 21 juillet, à Saint-Germain-le-Gaillard. Pas de pluie, pas de pression. Une quinzaine de jours de travail auront permis de venir à bout de la moisson en Eure-et-Loir cette année.
Une récolte finalement meilleure que prévue en Eure-et-Loir
En dépit d'une certaine hétérogénéité, globalement qualité et rendements sont au rendez-vous de la récolte cette année en Eure-et…
Publicité