Aller au contenu principal

Tours de plaine et conférence sur l’agriculture de conservation

La chambre d’Agriculture de région Île-de-France organise prochainement des tours de plaine et une conférence sur l’agriculture de conservation avec un spécialiste, sous réserve d'annulation en cas de durcissement des restrictions sanitaires.

La chambre d’Agriculture de région Île-de-France accompagne les agriculteurs dans tous les systèmes de production. Et cette année, c\'est l’agriculture de conservation qui est mise en lumière.

À cet effet, plusieurs des plates-formes d’essais de la Chambre traiteront de ce sujet : à Champcenest (centre Seine-et-Marne), à Iverny (Nord Seine-et-Marne) et à Vallangoujard (centre Val-d\'Oise).

En attendant ces futures visites, nous vous donnons rendez-vous pour deux journées sur l’agriculture de conservation avec Frédéric Thomas :
- le 4 novembre 2020 en Seine-et-Marne (conférence en salle le matin et visite de la plate-forme d’essais de Champcenest l’après-midi) ;
- et le 5 novembre 2020 dans le Val-d’Oise (visite de deux exploitations en agriculture de conservation dans les secteurs Plaine de Roissy et sud-ouest Val-d\'Oise).

Parfois appelée à tort « non labour », l’agriculture de conservation des sols a pour objectif la réduction du travail du sol, le maintien d’une couverture permanente et la diversité des espèces végétales pour une amélioration globale du fonctionnement du sol et de sa fertilité organique.

Plus facile à dire qu’à faire, les difficultés et les questions sont nombreuses. « Comment gérer les implantations dans des sols froids et hydromorphes ? Et la fertilisation, et la paille… ? »

Souvent citée comme une agriculture de « conversations », le partage d’expériences entre agriculteurs et avec des agronomes est un pilier de ces techniques.

C’est pourquoi la chambre d’Agriculture a sollicité l’intervention de Frédéric Thomas. Agriculteur et professeur d’agronomie, Frédéric Thomas a fondé le magazine TCS il y a plus de vingt ans.

Grâce à ses compétences techniques et à sa connaissance approfondie des sols, il est aujourd’hui l’un des spécialistes de l’agriculture de conservation, dans laquelle il joue un rôle actif non seulement en France, mais également dans le reste du monde.

Pour plus de renseignements ou pour connaître les modalités d’inscriptions, vous pouvez contacter les conseillers grandes cultures et agriculture de conservation : Stéphane Boulet au 06.08.33.62.96 pour le Val-d\'Oise ; Louise Van Cranenbroeck au 07.79.99.53.40 pour la Seine-et-Marne.

CARIDF

Photo : Frédéric Thomas, agriculteur, professeur d’agronomie et fondateur du magazine TCS.

Les plus lus

En Seine-et-Marne, le coup d'envoi de la moisson 2021 a été donné début juillet. Cette récolte, débutée tardivement, se déroule par intermittence en raison des nombreux épisodes pluvieux qui surviennent régulièrement depuis deux semaines.
En Île-de-France, la moisson tarde à s'enclencher
Manque d'ensoleillement, excès d'eau…, la moisson francilienne tarde à débuter. Les toutes premières récoltes ont eu lieu la…
Banderole "Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles" au bord d'une jachère fleurie en Seine-et-Marne..
« Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles »
Des exploitants agricoles de Seine-et-Marne affichent des banderoles près de leurs jachères fleuries.
Lorsqu'elle est pleine, la ­moissonneuse-batteuse peut peser jusqu'à 30 tonnes : la désembourber s'avère alors très compliqué.
Moissons : les agriculteurs s’embourbent dans le retard
Dans le Loiret, les premiers agriculteurs ont timidement commencé à récolter la semaine dernière mais la météo pluvieuse ne…
Le 22 juillet, à Saulnières. Maxime Vecten est ravi de sa toute nouvelle ­moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250.
La récolte avec une géante : l'Axial Flow 9250 de Case IH
La société Duret vient de livrer une moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250. Petit tour aux côtés de son heureux…
Les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume qui lie pompiers et agriculteurs.
Feux de chaume : agriculteurs et pompiers main dans la main
À l'aube de la moisson 2021, les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume signée…
Alexandre Pelé est le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves Centre-Val de Loire.
Quelles perspectives d’avenir pour la filière betteravière ?
Après l’annonce de Cristal Union d’un prix de la betterave à 30 euros/tonne, Alexandre Pelé, président de la Confédération…
Publicité