Aller au contenu principal

TractoBrick, le Claas qui fait rêver les enfants

La nouvelle mascotte du Compa à Chartres (Eure-et-Loir), le TractoBrick, est une fidèle reproduction du tracteur Claas Arion 460 réalisée avec près de huit cent mille briques Légo.

S’il était nécessaire de convaincre les enfants d’aller visiter le Conservatoire de l’agriculture à Chartres, il suffirait de leur dire qu’ils y verront un tracteur tout en Légo et qu’il pourront peut-être... monter dedans !

Ça marche pour tous les enfants jusqu’à soixante dix-sept ans. Pour les autres, il est vrai que l’engin — baptisé TractoBrick — a plutôt fière allure.

De loin, on dirait bien un Claas Arion 460 et de près, c’est la fidélité de la reproduction et le soin apporté aux détails qui frappent.

Hormis le châssis, les roues et la structure de la cabine issus des chaînes Claas, le tracteur est entièrement constitué d’un assemblage de 795 860 authentiques briques de Légo.

Aucune pièce n’a été fabriquée spécialement, mais certaines, comme les supports des gyrophares, ont dû être dénichées dans des ventes aux enchères.

C’est l’équipe de la société ERC-Briques, située à Ménecy (Essonne), qui a réalisé ce patient travail. Trois mille cinq cents heures à quatre monteurs, tout de même...

À travers cette réalisation, le Compa affirme sa vocation de « musée du tracteur » et l’illustre de façon ludique et transgénérationnelle en en faisant sa mascotte. P

Pour s’offrir ce beau jouet, le Compa a fait appel à une campagne de financement participatif sur Internet. L’équipe, très motivée par le projet, l’a présenté sur la plate-forme Ulule et a séduit plus de deux cent cinquante donateurs de toute l’Europe, réunissant la coquette somme de quinze mille euros.

Le TractoBrick, en bon ambassadeur du Compa, va bientôt se promener un peu partout, du circuit des 24-heures du Mans au Salon parisien de l’agriculture en passant par l’Agritechnica de Hanovre en Allemagne... Une belle épopée pour un vrai faux jouet !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Terres de Jim, c'est ce week-end à Outarville
Les membres de Jeunes agriculteurs du Loiret et d’Eure-et-Loir se sont unis pour organiser la 8e édition des Terres de Jim, un…
Le 28 juillet, à Theuville. Avec ses 300 poteaux de sept mètres de haut, la houblonnière de Rodolphe et Séverine Pichard se voit de loin. La première récolte est en cours.
En Eure-et-Loir, du houblon bio produit par la ferme de Louasville
Une plantation de houblon est apparue l'automne dernier sur la ferme de Séverine et Rodolphe Pichard à Theuville. La première…
Le 14 septembre, à Viabon. Solenne Thevenet cultive une douzaine d'hectares de courges pour en commercialiser les graines sous la marque Valconie.
Valconie : la petite graine de courge qui monte, qui monte…
Solenne et Rémi Thevenet se sont lancés dans la production de graines de courge à Viabon et ont créé la marque Valconie. Leur…
L'événement s'est terminé avec la remise des prix des différentes compétitions	: moiss-batt-cross, traîne-cul et labour.
105 000 visiteurs aux Terres de Jim en Beauce
Retour en images sur la plus grande fête agricole d'Europe qui s'est tenue cette année dans le Loiret.
À seulement 20 ans, Léa Perthuis a repris l'hiver dernier l'ancien centre équestre Adamo Walti Stable situé à Étréchy (Essonne), qu'elle a renommé Twila Ranch.
Léa Perthuis, 20 ans, à la tête d'un centre équestre
À seulement 20 ans, Léa Perthuis s'est retrouvée propulsée l'hiver dernier à la direction du centre équestre Twila Ranch à…
Les bénévoles JA se sont relayés sur le terrain toute la semaine.
Festival de la terre d'Île-de-France : rendez-vous ce week-end à Saclay !
Le Festival de la terre d'Île-de-France se tiendra ces samedi 10 et dimanche 11 septembre à Saclay (Essonne). L'heure est aux…
Publicité