Aller au contenu principal

Un Agricampus dans le vent

Le groupe coopératif Scael a organisé le 7 juin à Bilheux avec Jeunes agriculteurs d’Eure-et-Loir, un 7e Agricampus résolument tourné vers l’avenir.

La tempête qui a soufflé sur la France le 7 juin a contrecarré les plans du groupe coopératif Scael qui organisait avec Jeunes agriculteurs d’Eure-et-Loir, à Bilheux, son 7e Agri-campus. Il était en effet impossible d’installer les barnums prévus pour accueillir les partenaires en plein champ.

Et les démonstrations de matériel prévues — robot désherbeur, strip-till — ont dû être annulées.

Heureusement, l’agriculteur chez qui était montée l’opération, Antoine Thiboust, disposait d’un hangar à proximité où tout le monde a pu trouver refuge. Quant à la plate-forme agronomique, elle n’a pas eu trop à souffrir des conditions météorologiques particulières.

Tant mieux, car les agronomes de la coopérative y attendaient les agriculteurs pour leur montrer deux-trois petites choses.

À commencer par des essais d’implantation de maïs, un protocole fruit de la collaboration avec JA, après labour donc, strip-till ou en TCS (Technique de conservation des sols)… Cette modalité a été comparée aussi en termes de coût entre l’utilisation de glyphosate et du désherbage mécanique. Ce dernier a nécessité trois passages, soit 60 euros par hectare, contre 18 euros avec le désherbant chimique…

Un peu plus loin, le responsable du département agronomie du groupe, Joël Lorgeoux, a fait la visite de la collection de variétés de céréales de la coopérative.

«  En blé, outre la qualification BPMF*, nous recherchons le meilleur compromis entre résistance maladies et pas trop de dilution de la protéine, a expliqué l’agronome. Les variétés très productives ont tendance à la diluer, or le marché export est centré sur la qualité protéine, le PS (Poids spécifique) et l’état sanitaire. C’est pourquoi nous gardons au catalogue des variétés classiques comme Absalon. Nous travaillons aussi sur les mélanges de quatre variétés. Selon l’Inra, cela apporterait plus de résilience mais ça a surtout de l’intérêt si l’on souhaite utiliser moins de phytos ou plus de bio-contrôle. Nous allons pouvoir proposer un premier mélange BPMF  ».

En revanche, pas de nouveautés en blé dur et toujours pas d’orge à la fois résistante à la JNO** et brassicole…

Pendant ce temps-là, sous le vaste hangar, les équipes participant à l’hackathon ont pitché leurs projets au jury et les partenaires de l’Agricampus ont présenté leurs solutions aux agriculteurs.

Be Api propose ainsi de cartographier précisément les parcelles pour optimiser les apports. Xarvio offre à l’agriculteur de surveiller sur une application la pression maladie sur les cultures. Visio-Green développe une série de capteurs qui va de la station météo à la mesure de température des grains en silo et utilisant le réseau bas-débit LoRa.

Quant à Agrisolution, elle commercialise une caméra pour surveiller le bon déroulement d’un chantier d’irrigation sur son smartphone. En somme, tout pour constituer une ferme connectée.

Hervé Colin

*Blé panifiable pour la meunerie ­française

**Jaunisse nanisante de l’orge

Les plus lus

Récolte 2021 : premier bilan
Alors que la récolte s’achève, le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves en Centre-Val de Loire,…
Le 15 octobre, à Serazereux. Clara Servain et Simon De Vos se sont lancés dans l'élevage et proposent leurs produits laitiers à l'orée de Chartres.
Du lait produit tout près de Chartres par un jeune couple
Installés à Serazereux, Clara Servain et Simon De Vos proposent des produits laitiers issus du lait de leurs vaches de race kiwi.
Noxi fruits recherche des producteurs qui souhaitent implanter un verger de noisetiers.
Noxi fruits, une casserie locale de noisettes
Spécialisée dans la transformation et la conservation des noisettes, Noxi fruits recherche des producteurs qui souhaitent…
Château-Landon, mercredi 27 octobre. Avant d'échanger sur la filière betteravière, l'activité de la Sica* gâtinaise de déshydratation a été présentée à Valérie Lacroute.
Filière betteravière : enjeux et perspectives
La vice-présidente de la Région en charge de l’agriculture et de l’alimentation, Valérie Lacroute, a échangé sur les enjeux de la…
Début novembre 2021, récolte du maïs dans le secteur de La Chapelle-sur-Aveyron, dans le Loiret.
Maïs et fourrages : les tensions s’apaisent
Après trois années particulièrement compliquées, la tension sur les fourrages s’apaise et les silos se remplissent. Les…
Jeudi 28 octobre, à Monthou-sur-Cher. Les viticulteurs sont venus nombreux pour assister à la journée de démonstration.
Désherbage mécanique : démonstration de matériel
Jeudi 28 octobre, la chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher et la Fédération régionale des Cuma de Centre-Val de Loire ont…
Publicité