Aller au contenu principal

Un boîtier compt’heures pour machines agricoles

Une start-up, qui mesure l’activité des machines agricoles, s’installe au VillagebyCA des Champs du possible à Châteaudun.

Châteaudun, le 20 avril. Les créateurs de Samsys s’installent dans les locaux du VillagebyCA des Champs du possible.

Un petit boîtier qui mesure l’activité des machines partagées entre plusieurs agriculteurs : voilà ce que tient dans sa main un des créateurs de Samsys, une start-up qui vient de s’installer dans les locaux du VillagebyCA-Champs du possible à Châteaudun.

Du coup, ces données peuvent être utiles aux Cuma, par exemple, qui peuvent facturer plus facilement, vérifier les utilisations réelles de la machine, et prévoir sans surprise les révisions selon le nombre d’heures de fonctionnement.

Samsys a été imaginée il y a deux ans par trois jeunes entrepreneurs, dont un fils d’agriculteur des Hauts-de-France.

Un boîtier est déjà en fonctionnement chez un exploitant et un autre dans une Cuma. Une première vague de vingt-cinq boîtiers est en cours de construction. Les entrepreneurs s’apprêtent à lancer une commande de 250 boîtiers.

Dans un premier temps, ils comptent séduire les Cuma avec des données utiles à l’exploitant (suivi des activités, historiques des chantiers, etc) ou aux gestionnaires des Cuma.

Ensuite, l’exploitation des données peut être optimisée pour les entreprises de travaux agricoles.

Le boîtier peut aussi séduire des constructeurs : Agrotronix s’y intéresse pour effectuer des dignostics à distance afin d’optimiser le déplacement de ses techniciens de maintenance.

Les créateurs de Samsys étaient déjà venus à Châteaudun à l’occasion de la dernière manifestation Futur en Beauce. Ils se partageront entre Châteaudun et les Hauts-de-France où ils ont déjà implanté leurs premiers boîtiers.

Ils ont été séduits par l’engagement des agriculteurs du département dans les mutations numériques.  

Une autre start-up s’installe dans les locaux du VillagebyCA-Champs du possible à Châteaudun. Farmerlabs, déjà hébergé par l’incubateur de Télécom Paristech, promet de diagnostiquer les maladies des céréales en prenant une photo avec son smartphone. D’une façon générale, l’ambition des créateurs de Farmerlabs est de prévoir les risques santé des plantes et d’anticiper les rendements.

Les plus lus

Francis Tremblay
Le maraîcher Francis Tremblay nous a quittés
Le maraîcher francilien Francis Tremblay est décédé le 5 février à l'âge de 62 ans.
Circuits courts : des étudiants en mode projets
Dans le cadre de leur BTS au lycée agricole Sully à Magnanville (Yvelines), vingt-sept étudiants planchent sur les circuits…
Les Graines de mon village d’Ocquerre
Une graineterie, telle est la diversification développée par Hervé et Bruno Gautier, polyculteurs à Ocquerre (Seine-et-Marne).
Taurillons charolais
« Osons l’élevage » dans le Loiret : le projet est lancé
Plus de trente acteurs de l’agriculture du Loiret se fédèrent autour de la chambre d'Agriculture et de la coopérative Alysé pour…
MFR de Chaingy : la nouvelle directrice dévoile ses objectifs
Directrice de la MFR de Chaingy (Orléans) depuis septembre 2020, Émilie Gabion nous parle de ses missions au sein de l’…
Colza bas GES : une valorisation qui profite aux agriculteurs
Le groupe coopératif Scael a proposé à ses adhérents en 2020, des contrats pour valoriser au mieux du colza certifié bas GES…
Publicité