Aller au contenu principal

Un BTS "systèmes numériques" bien né à Nermont

Le LEAP de Nermont a accueilli sur son site de Châteaudun le 9 juin, le Draaf, Jean-Roch Gaillet, et Madame le recteur de l’académie, Marie Reynier, autour de son projet de BTS "systèmes numériques".

Le 9 juin, à Châteaudun. Le campus du LEAP de Nermont a reçu la visite de madame le recteur de l’Académie, Marie Reynier (au c.), du Draaf Jean-Roch Gaillet (à sa d.), et du député Philippe Vigier (à sa g.), pour finaliser le futur BTS système numérique.
Le 9 juin, à Châteaudun. Le campus du LEAP de Nermont a reçu la visite de madame le recteur de l’Académie, Marie Reynier (au c.), du Draaf Jean-Roch Gaillet (à sa d.), et du député Philippe Vigier (à sa g.), pour finaliser le futur BTS système numérique.

« Servir un projet comme ça, c’est une apothéose », a confié le président du LEAP de Nermont Paul-Henri Doublier le 9 juin, sur son site de Châteaudun, alors qu’il y recevait, aux côtés de son directeur, Xavier Marin : madame le recteur de l’Académie, Marie Reynier, le directeur de la Draaf, Jean-Roch Gaillet et le député de la circonscription, Philippe Vigier, autour de la création d’un BTS « systèmes numériques » à la rentrée prochaine.

De fait, le montage de cette nouvelle formation, qui associe l’Éducation nationale et le ministère de l’Agriculture, n’a pas été simple.

« Le volet formation sera sous la responsabilité du recteur et de la Draaf. C’est cette mosaïque que nous sommes en train d’assembler », a relevé Philippe Vigier, « et nous ne serions pas là si tout le monde n’avait pas pris ses responsabilités. En quatorze mois, tout est bouclé », a-t-il pointé.

« C’est un peu l’union sacrée, une mobilisation pour donner accès aux métiers de demain », a ajouté Marie Reynier qui a précisé également qu’une formation similaire allait s’ouvrir à Montargis (Loiret).

De son côté, Jean-Roche Gaillet a souligné « une formidable arrivée de la démographie sur Châteaudun. L’avenir est là, il s’inscrit ici. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Des mesures de restrictions de l’usage de l’eau entrent en vigueur le 15 juillet
En pleine vague de chaleur, la préfecture d'Eure-et-Loir a décidé ce mercredi de restreindre l’usage de l’eau. Des mesures…
Vendredi 8 juillet, à Garancières-en-Beauce. Dans le cadre de l'entraide, Pascal Laya bat la parcelle de colza d'un ami.
L'Eure-et-Loir vit au rythme de la moisson
Depuis le début du mois, la pluie a cédé la place au grand bleu, la moisson bat son plein en Eure-et-Loir. Quelques tours de…
En attente de la fin des travaux, Nicolas Baptiste prépare déjà certaines ­productions.
Une ferme aquaponique s’installe dans le Loiret
Installé à Châtillon-Coligny depuis le 1er novembre dernier, Nicolas Baptiste lance sa propre ferme d’aquaponie baptisée Ferme…
Début juillet à Saint-Martin-en-Bière (Seine-et-Marne).
Moisson : la belle surprise du colza tandis que les protéines décrochent dans les blés
En Île-de-France, la moisson s'est enclenchée précocement, dès le 15-20 juin dans certains secteurs. Grâce à des conditions…
Eau : le préfet annonce de nouvelles mesures de restriction
Le préfet d'Eure-et-Loir, Françoise Souliman, a organisé une rencontre avec la presse le 13 juillet, puis le 20 juillet, à…
Le 21 juillet, à Saint-Germain-le-Gaillard. Pas de pluie, pas de pression. Une quinzaine de jours de travail auront permis de venir à bout de la moisson en Eure-et-Loir cette année.
Une récolte finalement meilleure que prévue en Eure-et-Loir
En dépit d'une certaine hétérogénéité, globalement qualité et rendements sont au rendez-vous de la récolte cette année en Eure-et…
Publicité