Aller au contenu principal

Un comité de pilotage lance un projet de territoire pour créer des réserves d'eau sur le bassin Puiseaux-Vernisson

Une solution durable d'adaptation au changement climatique.

Exemple de retenue existante sur Puiseaux-Vernisson

Le stockage de l'eau pour l'irrigation est l'une des perspectives d'adaptation au changement climatique. Siège d'une biodiversité préservée, cet accès à la ressource permet notamment une diversification des assolements, des productions agricoles de qualité, et confère à l'exploitation agricole une sécurité économique.
Avec l'évolution des conditions climatiques, les volumes estivaux d'eau disponibles pour l'irrigation deviendront de plus en plus faibles. Ces restrictions engendreront des problématiques de déficit quantitatif pour l'agriculture. C'est au regard de ces évolutions que des projets de substitution de prélèvements dans des forages en période d'étiage se sont développés.
Le projet de territoire collectif sur le bassin Puiseaux-Vernisson a pour objectif la création de retenues de substitution en collectant les eaux de drainage. Son comité de pilotage est présidé par Monique Bévière, présidente de la Commission Locale de l'Eau (CLE) du SAGE Nappe de Beauce. Ce comité de pilotage est composé des principaux acteurs de l'eau du territoire, comme les collectivités territoriales ou établissements publics, usagers, organisation professionnelle et les représentants de l'Etat.
Notons que les retenues de substitution ne pourront être financées par l'Agence de l'Eau que si une réflexion collective se met en place autour d'un projet territorial. Le comité de pilotage qui s'est réuni fin juin pour la première fois a précisé que le financement des projets de stockage était désormais possible.
« Ce projet vise à l'atteinte du bon état des masses d'eau (quantité, qualité et milieux aquatiques) en rapport avec la Directive cadre européenne sur l'eau reprise par les Schémas Directeurs d'Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) » précise Benoit Louchard, Chambre Agriculture du Loiret.
Ce projet prévoit donc de stocker de l'eau en période hivernale pour réduire les prélèvements en nappe l'été. Il permettra aussi de restaurer des zones humides en complément des 8 réserves d'irrigation envisagées. Pour rappel, la France est un pays où l'irrigation est faiblement développée par rapport à d'autres pays (seulement 6 % de la SAU contre 10% dans l'UE). C'est pourquoi, une irrigation bien gérée est un moyen de développement économique face au changement climatique et à la protection de l'environnement.
Ce projet de stockage d'eau permettra ainsi de restaurer l'état quantitatif du bassin Puiseaux-Vernisson. L'objectif du projet Puiseaux-Vernisson est donc de créer des retenues d'eau. Collecter de l'eau de drainage table à la fois sur l'aspect quantitatif de l'eau mais aussi sur la qualité. « Actuellement l'été nous avons des prélèvements en forages, forages qui impactent sur les nappes. L'idée c'est d'arrêter ces prélèvements en forages et de les remplacer par des prélèvements hivernaux pour stocker l'eau qui sera utilisée pour irriguer » indique-t-il. Le Territoire présente un réseau hydrographique très dense et connaît des épisodes de crues provoquant des inondations sur certains secteurs. Les sols sont pour partie drainés. Ces eaux drainées plus ou moins chargées en molécules diverses sont aujourd'hui pour la plupart directement relarguées dans le milieu naturel sans traitements ou stockage au préalable. Leur stockage et revalorisation en irrigation devrait donc générer une amélioration de la qualité des masses d'eau superficielles.


Une enquête de terrain va débuter

La suite de cet artcicle dans notre édition...

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Un doc à propos du glyphosate samedi sur Public Sénat
La chaîne Public Sénat diffuse ce samedi le documentaire d'Isabelle Vayron La Beauce, le glyphosate et moi, qui fait la part…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Betteraves : rendement historiquement bas
La campagne betteravière achevée, le délégué régional de l'ITB, Pierre Houdmon, revient sur ses faits marquants en Centre-Val de…
Des portes ouvertes autour d'un nouveau Deutz chez Nouvellon
Les établissements Nouvellon ont souhaité maintenir leur traditionnelle journée portes ouvertes, le 15 décembre à Bouville (Eure-…
Publicité