Aller au contenu principal

Un jardin éphémère pour valider deux ans d’études

Les élèves de deuxième année brevet professionnel « aménagements paysagers » du Centre de formation d’apprentis agricoles de Loir-et-Cher (CFAAD) ont effectué leur épreuve professionnelle du 18 au 20 mai à Blois : la réalisation de jardins éphémères.

Le 20 mai, à Blois. Les six élèves en BP aménagements paysagers ont passé leur épreuve professionnelle du 18 au 20 mai.
Le 20 mai, à Blois. Les six élèves en BP aménagements paysagers ont passé leur épreuve professionnelle du 18 au 20 mai.

« Cette épreuve sanctionne un an et demi de préparation », souligne Hubert Laroche, formateur technique. Pendant cette période, les six élèves ont monté un dossier : choix du thème, des végétaux, dessins des premières esquisses, calcul du coût de revient… Au fur et à mesure des mois, leur projet a pris forme sur papier puis dans un logiciel utilisé par les professionnels. Cette épreuve immerge les élèves dans une situation réelle puisque chacun doit  avancer par ses propres moyens.

Anthony, qui a choisi le thème de l’exotisme, a fait appel au CFA  bâtiment pour la réalisation d’une cascade : « Avoir un réseau m’a permis de réduire le coût financier par rapport au coût de revient final du chantier : les végétaux utilisés pour mon jardin m’ont été donnés. »

Pendant que les élèves montaient leur jardin, aidés par des jeunes de première année, quatre professionnels ont jugé leur travail selon une grille d’évaluation. Le mercredi, la tension était palpable : le jardin devait être fini le soir-même et disparaître le lendemain.

Les plus lus

Joffrey Mulon.
Joffrey Mulon, compagnon du goût
Joffrey Mulon est artisan boucher-charcutier-traiteur à Sully-sur-Loire (Loiret). Sélectionné parmi les meilleurs artisans de…
Temps de pauses
Avec son projet photographique Identité paysanne, l’artiste Pauline Weber pose un regard touchant sur son père et l’attachement…
La vente du domaine de Grignon est reportée au 31 décembre.
Grignon : coup d'arrêt pour la vente du domaine
L'État a reporté la signature du compromis de vente du domaine au 31 décembre.
Les bottes de haricots sont pleines.
150 tonnes de haricots refusées à cause du datura
Emmanuel Calers, installé à Souvigny-en-Sologne, s'est vu refuser la totalité de sa production de haricots en raison de présence…
À 28 ans, Pierre Carvalho lance l'application Lioca pour promouvoir le « mieux manger ».
Lioca : une plateforme de vente pour valoriser le local
Début septembre, Pierre Carvalho a lancé la plateforme Lioca afin de proposer aux Orléanais des produits locaux et, pour la…
Le 27 septembre à Pussay (Essonne). Valérie Lacroute a débuté sa journée de visite chez le Jeune agriculteur Victor Rabier dans son exploitation de grandes cultures.
Valérie Lacroute sur les terres ouest franciliennes
La nouvelle vice-présidente de la Région Île-de-France en charge de l'agriculture, Valérie Lacroute, a effectué une première…
Publicité