Aller au contenu principal

Tourisme
Un jardin extraordinaire sur la Loire

Dominant la Loire à Nantes, le Jardin extraordinaire accueillera l’Arbre aux Hérons en 2027. En acier, ce dernier sera animé par des animaux inspirés des romans de Jules Verne.

© L.G.-D. - Horizons

Le long des bords de Loire, à Nantes, en Loire-Atlantique, le Jardin extraordinaire offre la quiétude et invite à la flânerie et au repos. Il est aménagé sur 3,5 hectares dans l’ancienne carrière Miséry de Chantenay, d’où étaient extraits du baryte sulfaté et du granite du XVIe siècle à 1915. Le site naturel offre d'ailleurs 53 voies aux grimpeurs.

D’une allée de bambous surgit une cascade en circuit fermé de 25 mètres de haut qui tombe le long de la falaise. Deux passerelles permettent de traverser les bassins. La falaise forme un demi-cercle offrant une parfaite protection au vent et thermique. Ainsi, les plantes ne souffrent pas des caprices d'Éole, et les températures sont supérieures de 4 degrés en moyenne par rapport au bord de Loire.

Un escalier accroché à la falaise — comptant 177 marches — permet de gravir vingt-huit mètres pour atteindre un parcours composé de différents belvédères sur la butte Saint-Anne.

Jules Verne, source d'inspiration

Les aménagements de ce jardin trouvent leurs racines dans les récits fantastiques de Jules Verne, natif de la ville, et ses mondes imaginaires.

Un promontoire en forme de nid permet de se poser pour admirer le fleuve.

Ce site a été choisi pour accueillir en 2027 l’Arbre aux Hérons, arbre en acier qui mesurera 50 mètres de diamètre et culminera à 35 mètres de hauteur. Un couple de hérons sera la pièce maîtresse de cet arbre. Le plus grand de ces échassiers embarquera jusqu'à dix-huit passagers dans une nacelle, pour un vol à 40 mètres d'altitude.

Cet arbre sortira de l’atelier de la Compagnie des machines de l’Île de Nantes, connue pour son Grand éléphant et son Carrousel des mondes marins.

La Galerie des machines, ouverte au public, permet de découvrir un véritable bestiaire, dont la nouveauté de l’année, la nuée des papillons qui animera l’arbre, des prototypes et une maquette de branche.

Grand Prix des Victoires du paysage

Le Jardin extraordinaire a été couronné fin mai 2021 par le Grand Prix des Victoires du paysage, concours national organisé tous les deux ans par Val’hor, organisation interprofessionnelle pour la valorisation des produits et des métiers de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage, pour mettre à l’honneur les collectivités, les entreprises et les particuliers en matière d’aménagement paysager.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Mercredi 24 janvier, tôt le matin, au rond-point du supermarché Cora, plus d'une cinquantaine de tracteurs ont répondu à l'appel à mobilisation lancé par la FNSEA 41 et JA 41 pour prendre la route vers la préfecture de Blois.
FNSEA et JA 41 se mobilisent à Blois
La colère des agriculteurs a grondé en Loir-et-Cher et plus précisément à Blois, devant les locaux de la préfecture, mercredi 24…
Charles Perdereau, Président de JA Centre-Val de Loire.
Charles Perdereau : « Nous voulons des actes ! »
Les premières grosses mobilisations ont pris de l’ampleur tout au long de ces derniers jours un peu partout en France. La montée…
Mardi 23 janvier, à Boissy-l'Aillerie (Val-d'Oise). Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, en visite dans l'exploitation de Paul Dubray,
Valérie Pécresse à la rencontre des agriculteurs
Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, s'est rendue mardi 23 janvier à Boissy-l'Aillerie (Val-d'Oise) sur…
« Nous appelons à une mobilisation forte ce dimanche 28 janvier dans notre département »
Bertrand Petit, président de la FNSEA 28, et Guillaume Chenu, président de JA 28, prennent la parole dans un contexte de ras…
Les marques de Lactalis ont été épinglées par les éleveurs de la FNSEA et de JA d'Eure-et-Loir.
Les éleveurs ciblent Lactalis
Les éleveurs laitiers de la FNSEA 28 et de Jeunes agriculteurs d'Eure-et-Loir ont mené une action au sein du Centre Leclerc de…
Lydie Boussin trie elle-même ses œufs bio à la main car elle n'emploie personne sur son exploitation.
Élever des poules pondeuses bio, oui, mais à quel prix ?
Il y a dix ans, Lydie Boussin est devenue éleveuse de poules pondeuses bio. Aujourd’hui, face à la saturation du marché, la jeune…
Publicité