Aller au contenu principal

Circuits courts
Un marché de Noël pluvieux mais heureux !

Malgré les conditions sanitaires et météorologiques, le marché de Noël de Bienvenue à la ferme a rassemblé trente-trois producteurs et deux mille visiteurs les 21 et 22 décembre au Jeu-de-Paume, à Blois.

La treizième édition du marché de Noël de Bienvenue à la ferme s’est déroulée les 21 et 22 décembre au Jeu-de-Paume, à Blois. Trente-trois producteurs étaient réunis.

« Ils ont bravé les circonstances, a commenté Sylvie Ragot, présidente de l’association. C’est le rendez-vous gastronomique de l’année. Les gens effectuent leurs achats pour les fêtes. » 2 000 visiteurs ont été comptabilisés. « Malgré la pluie, les clients sont présents », s’est réjouie l’organisatrice.

Éleveur de chèvres angora et producteur de mohairs à Mont-Près-Chambord, Noël Chiquet était présent : « Je viens tous les ans. Habituellement, nous travaillons bien. Cette année, les conditions limitent les ventes. »

BAF

À cette époque, celui-ci vend des petits articles : gants, écharpes et chaussettes. « Les gros cadeaux sont déjà faits. Ce sont des achats coup de cœur », a indiqué ­l’exposant.

Installés à La Chapelle-Saint-Martin-en-Plaine, Marie-Pierre Boutin et David Peschard produisent de l’huile sous pression à froid, des légumes secs et des graines (quinoa, chanvre et lin). La totalité de leur exploitation est en agriculture biologique.

Les intéressés ont déclaré : « Le marché de Noël de Bienvenue à la ferme valorise les produits locaux et les ventes directes. Cette année, les conditions ne sont pas idéales. Cependant, les irréductibles sont là. Nous avons tous besoin de chaleur humaine. Nous retrouvons nos clients et une bonne ambiance règne au sein du réseau. »

BAF

Propriétaire du domaine du Chapitre à Saint-Romain-sur-Cher, François Desloges, viticulteur en AOC Touraine et Touraine-Chenonceaux, figurait parmi les exposants.

« Le marché de Noël est le seul auquel je participe. Au printemps et en été, je suis pris chez moi, a-t-il déclaré. Certains clients ne se rendent pas au domaine mais viennent ici. D’autres se déplacent à la cave et je les retrouve à Blois. Je constate une montée en puissance année après année. Les gens sont enthousiastes. Nous échangeons avec les clients. »

Productrice de noix, de volailles et d’asperges vertes à Nourray, Patricia Noyau occupait également un stand : « J’aime le contact avec la clientèle. Les urbains viennent à la ferme. Travaillant sept jours sur sept, nous sommes animés de l’amour du métier. Cette année, il y a moins de monde. Cependant, les clients restent fidèles aux producteurs. »

BAF

 

 

Les plus lus

De l'élevage à la boutique, une chèvrerie moderne qui facilite le travail
La chèvrerie Les Fromages de chèvre Moret, à Tancrou (Seine-et-Marne), est installée dans un bâtiment neuf en bois. Du bâtiment d…
Luc Lorin (archives)
Des rendements corrects en vue pour l'Eure-et-Loir cette année
Le concepteur de Visio-Crop, Luc Lorin, a fait tourner son modèle pour évaluer la future récolte de blé eurélienne.
Un concombre 100 % Loiret
La saison de production des concombres vient de démarrer. Jacky Chéron, maraîcher à Saint-Denis-en-Val (Loiret), nous parle de…
Pauline Amisse, équithérapeute
D'abord assistante sociale et cavalière depuis l'enfance, Pauline Amisse a rapproché ses deux mondes pour devenir équithérapeute.
Un tracteur New Holland pour les stagiaires de La Saussaye
Le groupe Lecoq prête un tracteur New Holland T7 aux stagiaires en CQP* et aux apprentis de l'Eplefpa de La Saussaye.
« Un véritable coup du sort pour les betteraves »
Depuis mardi 6 avril, le téléphone du président de la Confédération générale des planteurs de betteraves (CGB) en Centre-Val de…
Publicité