Aller au contenu principal

Un nouveau Cap pour la filière grandes cultures fixé à Chartres

Le Cap grandes cultures de deuxième génération a été signé. Il représente sept millions d’euros sur quatre ans.

Le 15 mars, à Chartres. La signature du deuxième Cap de la filière grandes cultures par la région Centre Val-de-Loire devrait donner un peu d’oxygène à un secteur frappé par la crise.

Les représentants de la filière grandes cultures, à travers la main du président de la chambre régionale d’Agriculture, Jean-Pierre Leveillard, ont signé avec le conseil régional du Centre Val-de-Loire le 17 mars à Chartres, un deuxième Cap filière.

Celui-ci va permettre de débloquer un peu plus de sept millions d’euros — dont trois apportés par la collectivité territoriale — sur quatre ans.

Ce programme vise trois objectifs : sécuriser la filière, développer la valeur ajoutée sur le territoire et communiquer.

Sur ce point : « Il faut que nos concitoyens soient conscients des progrès qui sont fait et leur faire comprendre que votre production n’est pas une menace pour eux », a souligné dans son discours le président de la région, François Bonneau.

Ce nouveau Cap filière grandes cultures va donc s’attacher en premier lieu à sécuriser les acteurs de la filière pour pérenniser leurs entreprises.

Ainsi, le dispositif de sécurisation des prêts de la région — Siagri — est étendu aux céréaliers. Le développement de contrats pluri-annuels entre acteurs sera encouragé, tout comme le renforcement des liens entre céréaliers et éleveurs. Par ailleurs, les filières d’excellence de la région seront particulièrement soutenues — blé dur, betteraves, luzerne ou agriculture biologique.

Enfin, le volet communication du Cap filière va s’attacher à améliorer l’image de l’agriculture afin de renforcer son attractivité au moment où plus de la moitié des céréaliers a plus de cinquante ans.

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Des spiritueux des champs d'Île-de-France à la bouteille
La Distillerie d’Isle-de-France, installée à Fresnes-sur-Marne, produit gin, rhum et eau-de-vie à déguster (avec modération) ou à…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
« Faisons valoir la qualité de notre agriculture par une montée en gamme de nos productions »
Agriculteur à Bouville (Essonne), Frédéric Arnoult est président de l’Union de l’Essonne et administrateur de la FDSEA Île-de-…
Clémence Drian
Les Gîtes de France reprennent leur autonomie en Eure-et-Loir
La commercialisation des Gîtes de France en Eure-et-Loir n'est plus assurée par l'ADRT, l'association reprend son autonomie.
Les producteurs locaux à la fête !
Évènement organisé par JA 41, Noël à la ferme s’est déroulé le week-end dernier à Vendôme. L’occasion, pour les producteurs…
Publicité