Aller au contenu principal

Un nouveau directeur de cabinet à la préfecture de Blois

Depuis le 18 décembre, la préfecture de Loir-et-Cher a un nouveau directeur de cabinet. Pierre Chareyron remplace Clémence Lecoeur.

Pierre Chareyron est le directeur de cabinet du préfet de Loir-et-Cher depuis le 18 décembre dernier.
Pierre Chareyron est le directeur de cabinet du préfet de Loir-et-Cher depuis le 18 décembre dernier.
© L.B. - Horizons

La préfecture de Loir-et-Cher accueille depuis le 18 décembre dernier Pierre Chareyron en tant que nouveau directeur de cabinet de la préfecture de Loir-et-Cher, à Blois. Âgé de 49 ans, après un passage notamment à la préfecture de police de Paris en tant que chef du service des titres et des relations avec les usagers, ce Picard de naissance a posé ses bagages à la préfecture de Loir-et-Cher et il succède ainsi à Clémence Lecoeur, partie à la Sécurité civile.

Un parcours dans l’administration

Pierre Chareyron quitte sa Picardie natale pour poursuivre ses études à Paris avant d’intégrer Sciences Po Bordeaux dont il sera diplômé en option Service public en 1998. À la fin de ses études, il devient attaché d’administration à l’Ambassade de France. « Cette expérience a été incroyable et très enrichissante », détaille Pierre Chareyron. Par la suite, il travaille auprès de plusieurs ministères dont les Affaires étrangères, l’Outre-mer ou encore l’Intérieur, pour des missions en lien spécialement avec l’analyse politique des élections ou encore en tant que responsable de la section « Dublin » en tant que directeur de l’asile avant la crise migratoire de 2015. À partir de 2018, il intègre l’École nationale d’administration (ENA) au tour extérieur et rejoint dans la foulée le ministère de la Transition écologique en tant que chef du bureau des personnels.

Passionné d’Histoire

Pierre Chareyron a été chef du service des titres et des relations avec les usagers à la préfecture de police pendant deux ans et demi avant d’arriver en Loir-et-Cher. « Lorsqu’on m’a proposé de devenir directeur de cabinet à la préfecture de Loir-et-Cher, j’ai tout de suite accepté. C’est un département qui possède toutes les thématiques avec le tourisme, la centrale nucléaire, l’urbain, le rural, ainsi que la proximité avec Paris », affirme-t-il. Il a immédiatement été charmé par le département pour lequel il a une grande affection du fait de sa passion pour l’Histoire. « J’ai souvenir d’un road trip avec ma mère de quinze jours pour visiter les châteaux de la Loire. Le château de Blois, c'est toute l’Histoire de France ainsi que mon petit bout de madeleine de Proust », se remémore avec joie le nouveau directeur de cabinet.

Une année 2024 riche en événements

Parmi ses missions de directeur de cabinet, Pierre Chareyron a déjà défini des priorités, dont la sécurité. « Je vais travailler dans le but de coordonner au mieux les actions des forces de sécurité intérieure. Quand les forces de sécurité travaillent ensemble, cela marche bien », ambitionne-t-il. Concernant les vols dans les exploitations agricoles, Pierre Chareyron assure que « ce sujet n’a pas encore été traité avec le préfet, mais qu’il le sera bientôt. C’est d’ailleurs un problème national ». Avec des événements majeurs en 2024 comme le Chambord Live, le passage du Tour de France ou encore le relais de la flamme olympique et paralympique, le nouveau directeur de cabinet aura de nombreux sujets de sécurité à traiter.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Mercredi 24 janvier, tôt le matin, au rond-point du supermarché Cora, plus d'une cinquantaine de tracteurs ont répondu à l'appel à mobilisation lancé par la FNSEA 41 et JA 41 pour prendre la route vers la préfecture de Blois.
FNSEA et JA 41 se mobilisent à Blois
La colère des agriculteurs a grondé en Loir-et-Cher et plus précisément à Blois, devant les locaux de la préfecture, mercredi 24…
Charles Perdereau, Président de JA Centre-Val de Loire.
Charles Perdereau : « Nous voulons des actes ! »
Les premières grosses mobilisations ont pris de l’ampleur tout au long de ces derniers jours un peu partout en France. La montée…
Mardi 23 janvier, à Boissy-l'Aillerie (Val-d'Oise). Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, en visite dans l'exploitation de Paul Dubray,
Valérie Pécresse à la rencontre des agriculteurs
Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, s'est rendue mardi 23 janvier à Boissy-l'Aillerie (Val-d'Oise) sur…
« Nous appelons à une mobilisation forte ce dimanche 28 janvier dans notre département »
Bertrand Petit, président de la FNSEA 28, et Guillaume Chenu, président de JA 28, prennent la parole dans un contexte de ras…
Les marques de Lactalis ont été épinglées par les éleveurs de la FNSEA et de JA d'Eure-et-Loir.
Les éleveurs ciblent Lactalis
Les éleveurs laitiers de la FNSEA 28 et de Jeunes agriculteurs d'Eure-et-Loir ont mené une action au sein du Centre Leclerc de…
Lydie Boussin trie elle-même ses œufs bio à la main car elle n'emploie personne sur son exploitation.
Élever des poules pondeuses bio, oui, mais à quel prix ?
Il y a dix ans, Lydie Boussin est devenue éleveuse de poules pondeuses bio. Aujourd’hui, face à la saturation du marché, la jeune…
Publicité